Société | Nogent-Sur-Marne | 10/01/2010
Réagir Par

Fiscalité locale 2010 : taux d’imposition inchangés à Nogent

Image Budget MunicipalAu cours de son discours de vœux aux « forces vives » de la ville, le maire (UMP) de Nogent sur Marne, Jacques JP Martin, a annoncé officiellement que les taux de fiscalité locale (taxe d’habitation et taxe foncière, respectivement 15,46 % pour la taxe d’habitation, et 19,06 % pour la taxe sur le foncier bâti) pour l’année 2010 seraient inchangés.

Il a inscrit ce maintien des taux pour la troisième année consécutive dans le cadre de ce qu’il a appelé une « politique de rigueur », menée depuis plusieurs années pour « préserver le pouvoir d’achat » des Nogentais, et notamment des plus modestes, en « contenant la pression fiscale ». Pour autant, le maire à indiqué que l’année 2010 serait aussi consacrée à des investissements pour « améliorer le service aux nogentais », dont il a détaillé les grands axes.

Le budget 2010 de la ville n’étant pas encore voté, le maire s’exprimait dans le cadre des instructions qu’il a donné à ses conseillers pour mener le débat d’orientations budgétaires.

Comme au cours de ses précédentes interventions sur ce sujet, le maire de Nogent a estimé que les taux d’imposition de la fiscalité locale de la ville étaient « dans la moyenne » de villes comparables.

Pour plus d’information : voir notre dossier sur la fiscalité municipale, et tous les débats autour de l’élaboration du budget 2009.

3 commentaires pour Fiscalité locale 2010 : taux d’imposition inchangés à Nogent
  • Plutot que de rigueur, il s’agit plutot d’une pause (mais pour combien de temps?) dans la dérive ancrée à un niveau record lors de la première mandature du Maire (près de 50% d’augmentation entre les 2 exercices 2002 et 2004), mais nous restons très au dessus du taux de 15.3% de 2001.

    Les taux suivent mécaniquement la revalorisation des bases fixées annuellement par la Loi de finance, qui peut être considérée comme l’ajustement normal des dépenses selon les prévisions de l’Etat. Augmenter les taux correspond donc à une dépense supplémentaire par rapport à l’évolution normale du train de vie d’une commune (à Nogent, les fameux « services » comme la videosurveillance prochainement renforcée, et non les « affaires » ainsi que cela avait été fallacieusement insinué pour justifier les hausses de 2002 et 2004).

    Aussi même si les taux restent fixes, les impots locaux des Nogentais augmenteront de 1.2% en 2010 pour la part communale indexée sur la valeur locative – alors que la prédiction de croissance n’est que de 0.75% pour la période (et chacun se rapellera l’optimisme forcené sans cesse contredit par les faits des prévisions de croissance avancées par la Ministre de l’Economie).

  • La rigueur budgétaire ne se mesure pas à la seule aune des taux d’imposition. Il serait bon d’en savoir plus sur le stock de dette accumulé par la ville et de connaître l’évolution des dépenses.

    Il me semble en effet curieux d’annoncer des taux d’imposition constants et des investissements en hausse sans que cela n’ait un impact sur la dette de la commune.

    Je déplore à nouveau le cruel manque de transparence en la matière. Les bonnes résolutions prises en début de mandat ont fait long feu …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *