Société | Nogent-Sur-Marne | 16/11/2010
Réagir Par

La nomination de M.-A. Montchamp au gouvernement aiguise la rivalité avec le maire UMP de Nogent

Publicité

La nomination au gouvernement Fillon III de la députée Marie-Anne Montchamp ravive la discorde entre l'ancienne première adjointe de Nogent sur Marne, désormais dissidente, et son maire, Jacques JP Martin (UMP). Une rancoeur palpable lors du Conseil municipal d'hier soir. Après avoir félicité le maire pour son élection à la tête de Paris Métropole, les élus de la majorité ont réagi par une bronca lorsque Michel Gilles a salué la nomination de sa colistière au gouvernement.

« Le président peut faire des erreurs »

« Je vois que les décisions du Président de la République ne sont pas populaires dans cette enceinte« , a immédiatement aiguillonné Michel Gilles. « Le Président de la République peut faire des erreurs« , « j’ai du mal à suivre la carrièr de madame Montchamp […] en politique il existe une certaine éthique et certaines valeurs à respecter« , a rétorqué le maire. L’édile avait déjà fait connaître ses sentiments au Parisien ce matin sans mâcher ses mots : « Ceux qui ont pris la décision de la nommer ont fait une grave erreur. Je les avais pourtant prévenus. Ils pensent peut-être qu’ils font une prise de guerre à Dominique de Villepin. Mais on ne peut pas récompenser une attitude qui relève de la traîtrise. Je connais cette femme depuis longtemps. Elle n’est pas fiable. Encore moins dans un gouvernement. Ceux qui l’ont nommée se sont fait bluffer. Je leur souhaite bon courage pour gérer une telle recrue. » Des propos malgré tout plus corrects que ceux de  Nicolas Dupont-Aignan, chef du parti Debout La République (au nom duquel Michel Gilles avait pourtant concouru lors des dernières élections régionales),  qui a accusé aujourd’hui sur RMC Marie Anne Montchamp de faire de la « prostitution politique ».

Les sénatoriales en ligne de mire

Après avoir mené ensemble la bataille des municipales de 2001 pour la première mandature de Jacques JP Martin, puis celle des législatives de 2002 pour élire Marie-Anne Montchamp à la députation, les ex-colistiers ont pris des routes divergentes. En mars 2004, la députée démissionnait du Conseil municipal, en désaccord sur le budget, avant de rentrer au gouvernement Raffarin III comme secrétaire d’Etat au handicap.  Dès lors, la hache de guerre n’a pas été enterrée. Les deux élus se sont même affrontés aux municipales de 2008 bien que l’UMP ait donné son soutien officiel au maire sortant, ce qui valut la suspension pour 3 ans de sa concurrente du parti de la majorité présidentielle. Depuis, chacun mène son chemin politique. Le maire, un temps stressé par un risque d’inéligibilité (procès gagné en appel),  poursuit son ancrage local et régional, à la fois président du groupe d’opposition de droite au sein du Conseil général et désormais également président de Paris Métropole, l’une des  entités au coeur de l’aventure du Grand Paris. Marie-Anne Montchamp, d’abord déstabilisée par son échec aux municipales, sa suspension du parti, et son poste de députée voué à disparaître aux prochaines législatives (sa circonscription ayant été supprimée) a rebondi au sein du mouvement politique de Dominique de Villepin, République solidaire, dont elle était devenue le porte-parole. Son entrée au gouvernement comme secrétaire d’Etat aux solidarités auprès de Roselyne Bachelot achève de la sortir de l’ornière. Les dernières rumeurs la projettent même désormais aux prochaines sénatoriales, un poste très convoité localement…

 

 

(Cet échange a lieu à partir de la 32 ème minute de l‘enregistrement audio intégral de ce conseil municipal à retrouver ici en podcast et au format mp3.)

A lire aussi

Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

6 commentaires pour La nomination de M.-A. Montchamp au gouvernement aiguise la rivalité avec le maire UMP de Nogent
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi