Société | Accueil Val de Marne (94) Nogent-Sur-Marne | 18/10/2010
Réagir Par

Le lycée Edouard Branly vote le blocus et la grève

Alors que d’autres établissements de Nogent sur Marne sont mobilisés depuis le milieu de semaine dernière, c’est aujourd’hui, lundi 18 octobre que les élèves du lycée Edouard Branly ont décidé à leur tour de s’engager contre la réforme des retraites.

Une assemblée générale qui se tenait cet après-midi au sein de l’établissement a légitimé le blocus prévu demain, journée de mobilisation nationale. Sur les 917 lycéens, 827 ont voté, soit un taux de participation supérieur à 90%. 77,4% des votants ont approuvé le blocus (640 voix); 18,7% on voté contre (155 voix); et 3,9% ne se prononcent pas (32 voix).

Des opinions divisées

Les opinions sont donc partagées, mais presque tous approuvent le blocus. Cependant, il reste une réticence quant à sa nature : aucun lycéen ne veut que les débordements de Jeudi et de Vendredi dernier ne se reproduisent. « Je suis pour le blocus mais j’ai pas envie que ça dégénère », déclare un lycéen. L’administration est également inquiète, et aimerait que les élèves soient plus encadrés dans leur action, pour leur sécurité.

Motivations diverses

Si une partie des lycéens ayant voté en faveur du blocus est uniquement motivée par l’absence de cours, elle n’est pas majoritaire. Au contraire, beaucoup se sentent concernés par la réforme, une réforme qui les inquiète pour la plupart : « Si les gens travaillent plus tard, il y aura moins de boulot pour les jeunes, déjà qu’il n’y en a pas beaucoup », « Si on fait des études longues, on partira à la retraite à 67 ans, c’est trop », voila qui résume la pensée de nombreux élèves.

Beaucoup sont conscients de la nécessité d’une réforme, mais sont opposés à celle que propose le gouvernement car elle est selon eux injuste.

Pas d’unanimité

D’un autre côté il y a bien évidement ceux qui sont contre le blocus. Une classe de terminale a en effet voté contre lors de l’assemblée générale. Certains rejoignent la position des élèves des lycées privés comme Montalembert en privilégiant leur scolarité, même s’ils sont contre la réforme. Pour les deux tiers des lycéens, il y a des épreuves du Bac à la fin de l’année, sans compter les notes du trimestre qui sont décisives pour postuler aux écoles ou prépas.

D’autres encore sont favorables à la réforme et donc complètement opposés au blocus. « L’état n’a plus d’argent pour la retraite a 60 ans, après, il peuvent la laisser à cet âge là, mais les retraités toucheront moins à la fin du mois « , a déclaré une élève de terminale, et son cas n’est bien-sur pas isolé.

Du côté du privé…

Des rumeurs circulaient aujourd’hui dans les couloirs d’Albert de Mun, quant à un hypothétique blocus mardi, mais rien n’a été organisé. La proviseure aurait autorisé les élèves à faire grève si la moitié d’une classe était favorables à ce mouvement, mais rien ne présage pour le moment un quelconque blocus, ni une grève. De même pour l’Institut Montalembert où aucune action n’était prévue par les élèves selon nos informations.

Le blocus du lycée Edouard Branly devrait être levé demain aux alentours de 12h30, afin de permettre aux élèves mobilisés de rejoindre la manifestation prévue à Paris, dans la non violence et le calme.

Mise à jour du mardi 19 octobre : le blocus des lycées tourne à l’émeute à Nogent sur Marne

A lire aussi…

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF
2 commentaires pour Le lycée Edouard Branly vote le blocus et la grève
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi