Société | Nogent-Sur-Marne | 12/07/2010
Réagir Par

L’enquête publique sur le projet du pôle RER A joue les prolongations

Lancée mi-juin, l’enquête publique concernant le réaménagement du pôle RER A reflète la vivacité du débat qui a prévalu autour de ce projet depuis le départ, à chaque réunion publique et au sein du conseil municipal. Bien que seule une vingtaine de remarques aient été consignées sur le cahier, essentiellement à partir du 25 juin, des centaines de courriers et pétitions seraient arrivés sur le bureau du commissaire enquêteur (un billet plus détaillé fera un état précis de la mobilisation au terme de l’enquête). La grande majorité des commentaires regrettent l’évolution du projet, entre sa présentation en 2008 et son état actuel.

Prolongation jusqu’au 23 juillet

Les principaux reproches portent sur les hauteurs, la densité, la crainte d’un nombre insuffisant de stationnements et la construction d’un immeuble de logements place Pierre Sémard, en place de l’ancienne gare de la ligne Paris Bastille, directement en bordure des voies de RER.  Quelques rares commentaires positifs figurent aussi, dont deux rien que dans la journée d’aujourd’hui. L’enquête publique qui devait initialement se clore ce vendredi 16 juillet, a été prolongée d’une semaine et se terminera donc le vendredi 23 juillet. Le commissaire enquêteur tiendra une permanence le vendredi 23 juillet de 14h à 17h.

Le conseiller municipal Marc Arazi qui avait réclamé une prolongation, idéalement d’au moins deux semaines à partir du mois de septembre dans un courrier envoyé au commissaire enquêteur la semaine dernière, s’est déclaré satisfait d’avoir été entendu. L’ex tête de liste Nogent c’est maintenant, rallié à la majorité municipale au second tour, avait voté contre le lancement de ce projet – en l’état, lors du conseil municipal du 8 mars (contrairement à son ex co-listière Anne Renoux, également ralliée à la majorité municipale). Trois membres du groupe Nogent avec vous (Michel Gilles, Michel Devynck et Marie-Anne Montchamp) sur six avaient également voté contre tandis que le PS s’était abstenu. Après avoir lancé une pétition commune avec plusieurs associations locales (Portes de Nogent, les Riverains du Pôle Leclerc, Nogent Demain et l’Association Des Contribuables Nogentais), Michel Gilles a également indiqué (sur notre forum) qu’il pensait saisir le préfet et le commissaire enquêteur pour réclamer la prolongation de l’enquête publique hors période scolaire, et après diffusion à tous les Nogentais d’un document à jour concernant la description précise du projet.

Infos pratiques :
Le service d’ubanisme est situé au 9, rue Jean Monnet (dans la rue qui longe le RER E, près de la Scène Watteau) et ouvert de 9h à 12h et 14h à 17h30 (17h le vendredi), du lundi au vendredi.

Cet article est publié dans avec comme tags enquête publique, FB, Nogent,
33 commentaires pour L’enquête publique sur le projet du pôle RER A joue les prolongations
  • Quand on viens de la rue du General de Gaulle et du boulevard de Strasbourg, il faut traverser 4 rues pour atteindre le RER, donc on ralentit le passage des voitures, et c’est très pénible puisque ça fait faire un détour, et ça prend 5 minutes pour quelques mètres…

    Pour fluidifier le carrefour, pourquoi ne pas construire une passerelle de la place du General Leclerc jusqu’à l’intersection de ces rues? (comme dans un village!)

  • Prolonger l’enquête publique sans diffuser préalablement d’information aux Nogentais sur le contenu exact du projet soumis à enquête ne sert à rien, sauf à légitimer la position du maire qui pourra dire que la concertation a été exemplaire et que l’enquête a même été prolongée (pendant les vacances)
    Ceux qui ignorent que le projet a été totalement modifié (et qui sont partis en vacances l’esprit serein) ne vont pas écourter leurs vacances pour venir consulter le dossier et donner leur avis
    Les seuls qui vont pouvoir s’exprimer sont les apparatchiks que le maire va essayer de mobiliser pour apporter un contre feu à la vague de protestations

  • « un billet plus détaillé fera un état précis de la mobilisation au terme de l’enquête » Il serait intéressant d’avoir cet état semaine par semaine.

  • Mail reçu

    Vous le savez certainement l’enquête publique relative au projet de la Cité d’Affaires Nogent Baltard (Pôle RER A) est en cours.
    Ce projet est essentiel pour l’avenir de notre ville. Requalification de l’entrée de ville, développement de l’activité économique et commerciale, création de recettes fiscales pour la commune, renforcement de l’attractivité de notre ville, implantation du siège d’une des plus importantes entreprises internationales française,… Autant d’éléments qui traduisent la valeur-ajoutée de ce projet.
    Ce projet, Jacques MARTIN a pris tout le temps nécessaire pour l’imaginer et le faire aboutir, dans un processus de concertation sans précédent associant l’ensemble des parties prenantes concernées : associations locales, personalités qualifiées, conseils de quartier, élus locaux de la majorité et de l’opposition, nogentaises et nogentais. Plus de 70 heures de réunions publiques, d’ateliers et de débats ont ainsi eu lieu.
    Et pourtant comme trop souvent dans notre ville, certains acteurs préfèrent nier l’intérêt général, se servent de ce projet pour assouvir leur ambition personnelle, créent de l’agitation et adoptent une opposition de principe.
    Alors aujourd’hui il est important que nous fassions entendre notre voix auprès du Commissaire enquêteur. Merci donc à tous ceux qui le peuvent de prendre quelques minutes pour aller déposer une contribution, un commentaire, sur le registre de l’enquête publique. Il nous faut être présents, mobilisés et ne pas laisser les critiques seules s’exprimer. Enfin si vous souhaitez obtenir une précision, une explication, n’hésitez surtout pas à contacter les élus de la liste Ensemble, agissons pour notre ville conduite par Jacques JP MARTIN.

    Merci d’avance à tous.

    Stéphane HIRT
    Adjoint au Maire, chargé de la démocratie locale

    Pour contribuer à l’enquête publique
    Tous les renseignements pratiques sur le site Internet de la ville : http://www.ville-nogentsurmarne.fr/projets/cite-daffaires-nogent-baltard.html

    Pour plus d’informations
    Le blog de présentation du projet : http://quartier-nogent-baltard.blogspot.com/

    L’article de Jacques JP MARTIN sur son blog : http://www.jacques-jp-martin.fr/spip.php?article314

  • Je suis étonné du satis fecit de Mr Arazi, car cette prolongation voulue par le Maire est plutôt destinée à favoriser des réponses positives obtenues chez des militants (UMP ?) mobilisés en catastrophe…Drôle de façon de considérer une enqête publique ! Ce genre de manoeuvre se retournera contre leurs instigateurs !

  • @ #5
    Y aura t il « bourrage » de l’enquête publique dans cette dernière semaine ?
    Un compte rendu statistique au jour le jour sera le bienvenue

  • Une grande première avec le commentaire n°4 :
    la propagande officielle utilise Nogent Citoyen
    faut-il en conclure que l’audience de Nogent Citoyen est supérieure à celle du site de la ville ?
    Une question :
    certains acteurs préfèrent nier l’intérêt général
    je suppose que cela s’adresse à Eiffage et à la RATP qui imposent à la ville un projet à leur avantage ?
    rappelons que la ville a déjà du abandonner :
    – l’équipement public valeur 7 millions d’euros
    – la mixité sociale dans le programme Eiffage, nouveau cadeau de 1,5 million d’euros à Eiffage
    – un sous-dimensionnement du parking souterrain, nouveau cadeau fait à Eiffage de plusieurs millions d’euros
    – 4800 m2 supplémentaires au profit de la RATP, cadeau de plusieurs dizaines de millions d’euros
    Je suis heureux de lire :
    « il est important que nous fassions entendre notre voix auprès du Commissaire enquêteur
    ce qui veut probablement dire que, dorénavant, le maire et son équipe vont défendre l’intérêt général contre les intérêts particuliers d’Eiffage et de la RATP ?

  • Le commentaire n°4 signé par Stéphane HIRT est proprement hallucinant et confirme la motivation réelle du Maire quand il a dmandé la prolongation de l’enquête ! Il y a bien tentative de « bourrage »…drôle de conception de l’indépendance du déroulement d’une enqête publique ! D’ici que l’on retrouve des mails à participer à cette enquête utilisant des listes de diffusion d’un parti politique ! La chose deviendrait très confuse et suspecte ! Il est évident que la perspective des cantonales, en mars 2011, excite certaines personnes en Mairie…

    • @Bruno Morfin, @Michel Gilles : la personne qui a déposé le commentaire numéro 4 très tôt ce matin est restée anonyme; rien n’indique que ce soit Stéphane Hirt. Le visiteur semble au contraire préciser qu’il s’agit d’un message e-mail qu’il a reçu… Donc ne sautez pas sur des conclusions abusives, et ce d’autant que l’authenticité du message et de sa signature n’est pas prouvée non plus à ce stade. Gardez toujours une grande prudence vis-à-vis des commentaires anonymes qui n’engagent que leurs auteurs et ceux qui veulent « y croire ». Nous n’avons pas d’éléments en notre possession actuellement pour authentifier ce commentaire ou son contenu, ni pour attester qu’un tel message électronique a bien été envoyé à certaines personnes…

  • Je viens d’appeler Stéphane Hirt. Il confirme bien avoir envoyé un message email à la liste UMP Nogent et à la liste des personnes ayant soutenu la liste de la majorité aux municipales de 2008 mais a précisé que ce n’était pas lui qui avait posté le message sur Nogent Citoyen. Il s’agissait donc d’un message à ses partisans et non d’un appel à une population indéterminée.

  • @Yann
    soyons transparents !
    l’anonymat n’existe pas
    je peux confirmer que ce message est bien authentique
    je l’ai reçu sur un de mes comptes messagerie
    l’expéditeur est septieme.ump94@gmail.com
    le message a fait l’objet d’un envoi en nombre
    dimanche 11 juillet en fin d’après-midi
    sous l’intitulé explicite :
    « Enquête publique Cité d’Affaires Nogent Baltard : participez !! »
    on comprend mieux pourquoi l’enquête publique est prolongée…

  • @mail reçu
    Tout cela confirme bien mes dires : l’ump-ou certains membres à Nogent, car l’ensemble des militants n’ont pas été consultés- cherche à sauver le maire d’une passe dangeureuse pour lui. On utilise alors les listes de diffusion d’un mouvement alors qu’une enquête publique concerne les habitants comme tels : que des associations de riverains donnent leur point de vue cela s’entend mais les partis devraient se tenir à l’écart…C’était l’intérêt d’organiser un referendum : les partis -tous les partis- auraient été alors associés. Nous avons été plusieurs à demander l’organisation d’un tel referendum. Et dire que M Arazi croit qu’il a obtenu une semaine de prolongation ! Effectivement, dans ces conditions, c’est toute l’enquête qu’il s’agit de recommencer…au mois de septembre !

  • A quand les télécrans ?

  • le message 4, dont l’auteur est confirmé par le message 10, me laisse pantois: l’Adjoint au Maire, *chargé de la démocratie locale*, serait chargé aussi de mobiliser son électorat pour tenter de peser sur une enquête publique?! il charge surtout la barque en montrant une drôle de conception de la démocratie locale… mais avec les exemples venant d’en haut de confusion des casquettes et des intérêts, faut-il vraiment s’en étonner?

    Les éléments de langage, comme on dit au Château, sont d’ailleurs autant de signatures :
    « Autant d’éléments qui traduisent la valeur-ajoutée de ce projet. » valeur ajoutée, oui, mais principalement au profit d’Eiffage et au détriment des Nogentais :
    http://adcnogent.blogspot.com/2010/07/projet-de-pole-rer-comment-en-est-on.html
    « Ce projet, Jacques MARTIN a pris tout le temps nécessaire pour l’imaginer(…) » – faut-il en dire plus sur sa vision de la « concertation », qui en fait s’est limité à des séances de propagande durant lesquelles aucune marge de discussion n’était ouverte et qui ont abouti au constat de divergences irréconciliables que MOA, le cabinet conseil chargé de vendre le projet à la population moyennant de larges honoraires, a initialement tenté de maquiller en « consensus »?

    Drôle de conception de ce qu’est une enquête publique, enfin… Il ne s’agit pas d’une élection, et la tentation de bourrage d’urne n’a pas lieu d’être : un argument pertinent, fût-il exprimé une seule fois au Commissaire Enquêteur parmi un flot de commentaires orientés, sera pris en compte dans son rapport selon le cadre de sa mission.

    il y a des cartons rouges qui se perdent…

  • A priori l’enquête publique sur « Déclassement et désaffectation d’une partie de l’avenue Watteau » n’est pas concernée.

  • Les partisans du maire ont une occasion unique de démontrer qu’ils sont bien les démocrates qu’ils prétendent être en demandant au maire d’organiser un référendum comme le permet la loi. (art.nouveau 72-1 de la Constitution)- Pour en savoir plus:
    >>> «  » http://www.cestcommecaanogent.over-blog.fr «  »
    Chiche !!!

  • A Nicolas Mauduit
    «  »… un argument pertinent, fût-il exprimé une seule fois au Commissaire Enquêteur parmi un flot de commentaires orientés, sera pris en compte dans son rapport selon le cadre de sa mission. » »
    Et rien n’obligera le maire à en tenir compte, il a ses bonnes raisons, que nous ne connaissons peut-être pas toutes, pour imposer son projet.

  • Mais l’envoi de ce mail ne peut pas être être anonyme : Cécile DUBOIS a certes obtenu des aveux de Stéphane HIRT au téléphone ! Mais cela ne nous importe peu : officiellement ce mail « septiemeump94@gmail.com » a un titulaire officiellement reconnu par l’UMP départemental : Jacques JP Martin qui exerce la fonction de délégué de circonscription (jusqu’en octobre prochain du reste…). En réalité, les partisans théoriques du Maire actuel ne le sont pas tous, loin de là…Cela promet pour les prochaines échéances.

  • Si je peux me permettre, le terme « aveux » est un peu fort. Je ne suis pas de la police et l’on m’a répondu directement, sans tourner autour du pot.

  • # 18 Leca Notier dit le 13 juillet 2010 à 18:45 h : « rien n’obligera le maire à en tenir compte »

    C’est vrai, personne ne peut obliger le Maire à entendre raison, on l’a vu à de nombreuses reprises depuis 2001, mais dans ce cas un recours contre un projet passé en force sans tenir compte des réserves du Commissaire Enquêteur aurait un avantage substanciel…

    C’est d’ailleurs la raison pour laquelle le projet abracadabrantesque de l’an dernier d’une ZPPAUP totalement dévoyée de l’esprit de loi a été reporté sine die à la parution du rapport d’enquête publique.

  • Sur la forme : comme je l’ai confirmé à Cécile DUBOIS le mail d’origine est bien de moi, par contre comme Cécile l’a précisé je ne suis pas la personne qui l’a déposé sur ce blog, si tel avait été le cas, je ne l’aurais pas fait de façon anonyme. J’aurai enfin pu demander que ce commentaire soit retirer puisqu’il me cite tout en restant anonyme ; je ne l’ai pas fait.
    Sur le fond : l’opposition et certaines associations locales ont initié une pétition qu’elles ont distribué en ville, c’est de la mobilisation auprès de l’ensemble des nogentais et je ne la conteste pas. Alors pourquoi faudrait-il que lorsque la majorité mobilise uniquement ses proches, cela ne soit pas considéré avec la même tolérance ? C’est un peu curieux, non ?
    Quand à ma fonction d’adjoint en charge de la démocratie locale, ceux qui me cotoient dans les conseils de quartier (je rappelle que l’opposition est membre de tous les conseils de quartier) savent pertinemment que je n’ai jamais cherché à orienter leurs débats et que je les laisse totalement libres des avis qu’ils donnent. Ma seule contribution se limite à apporter les éléments nécessaires à la réflexion et à être le gardien de la méthode. Michel (Gilles) : vous le savez et je pense que vous êtes suffisemment honnête pour me reconnaitre au moins cela.
    Enfin pour conclure, un mot sur l’attitude de Bruno Morfin qui tire à feu nourri sur la majorité municipale et sur l’UMP. Le même était venu en février dernier solliciter les soutiens du Maire et du Sénateur pour être en bonne place sur la liste UMP aux élections régionales. Le même solicite aujourd’hui encore le soutien de la Fédération UMP 94 pour les prochaines élections cantonales. Il faut le savoir, cela explique un peu les choses…
    Je tenais par ce billet à préciser mon point de vue, je n’ai pas l’intention de revenir alimenter cette rubrique. Merci à ceux qui y contribue de le faire avec raison ; quel que soit leur avis sur les différents projets.

  • Mr HIRT fait l’amalgame entre débat citoyen et action partisane. Le site nogent citoyen me semble se rattacher au premier type de débat. Le rattachement de tel ou tel citoyen à une appartenance partisane est de toutes les façons légitime, mais ne doit pas être évoquée sur ce site : les propos de Mr HIRT en conclusion sont déontologiquement déplacés y compris par rapport à son mouvement dont il divulgue des informations à ce jour confidentielles. Me reprocher de « tirer à feu nourri » sur la majorité municipale conduite par le maire actuelle (ce qui veut dire que l’on reconnaît au moins que j’argumente), j’assume : mais dire que je le fais aussi contre l’ump, c’est hors du sujet.

  • Voilà qui est plus clair
    que le maire et son équipe informent les militants de l’UMP
    cela n’est pas choquant en soi
    en revanche, que le débat sur un projet structurant pour la ville et ses habitants soit détourné pour être présenté comme une simple querelle politicienne est inacceptable
    à ma connaissance, un seul élu a essayé de profiter de l’occasion pour communiquer sur sa photo et son nom
    l’opposition au projet ne correspond à aucun positionnement politique, on y retrouve des citoyens de toutes tendances y compris des soutiens traditionnels du maire
    en refusant d’admettre que le projet soumis à enquête n’est plus du tout celui présenté aux Nogentais et qui avait fait l’objet d’un large consensus (et je rappelle que j’ai voté « pour » le projet version 2008) la majorité municipale décrédibilise son discours et ses engagements sur la démocratie locale

  • Une mention spéciale aux représentants locaux de l’UMP qui torturent l’orthographe et la syntaxe, le POS et la démocratie locale 🙂

  • Une fois de plus, l’absence de referendum de proximité sur ce dossier aura manqué (mais l’organisation de celui ci est encore possible, si le Maire le veut !) : chacun, es qualité, aurait pu s’exprimer. Le Forum Politique Nogentais, association indépendante, a pris la peine d’organiser un débat s’inscrivant dans un tel esprit ! La Ville aurait dû la faire, d’autant plus qu’elle n’avait pas initié la procédure tant attendue du PLU dans lequel ce projet aurait pu s’inscrire. Cela est d’autant plus étonnant que de vrais gaullistes devraient être attachés à la procédure referendaire ! La démocratie n’est décidemment pas un long fleuve tranquille !

  • Le Maire accepte une prolongation de l’enquête d’une semaine. L’ADN (association « politique » selon les critères de Mr Hirt) demande elle une prolongation jusqu’au mois d’Octobre ! Par ailleurs, elle demande le retour au projet 2008, ce que Mr Gilles avait préconisé lors de la réunion publique, salle Emile Zola.

  • il est surtout amusant de constater que sur le site de l’ADN il n’y a rien
    preuve que ADN et Nogent c’est maintenant ne font qu’une et seule même personne
    dommage d’avoir refusé l’invitation du Forum Politique Nogentais
    cela aurait permis à toutes ces personnes de s’exprimer:-)

  • Ce n’est pas d’aujourd’hui que la mairie (ici c’est M.Hirt) s’en prend à une Association qui s’oppose à ses projets en la traitant de « Politique »
    Je me souviens de Nungesser pour qui les Riverains de la SNCF qui ne voulaient pas de son Nogentech étaient ni plus ni moins que des communistes !!!
    A propos de ce monstre qui n’a pas vu le jour, rappelons que c’est grâce au recours de l’association devant le TA. Qui a gagné pour la simple raison que ceux-là mêmes qui avait établi le règlement de la zone ne l’avait pas respecté!!!
    Et les arbres sont toujours debout, M. Martin s’était engagé à ne rien construire sur le talus, la promesse a été tenue.
    L’Association du Côteau réussissait à cette époque dans une douzaine de recours engagés pour arrêter ou modifier des projets contraires aux intérêts des habitants. Ce qui a contribué, à mon sens, à l’éviction de Nungesser.
    C’est le même Nungesser qui à l’issue de l’enquête publique sur son POS avait déclaré, malgré de très nombreuses signatures contre, que les nogentais y était favorables puisque « qui ne dit rien consent »

  • # 27 Bruno Morfin dit : le 16 juillet 2010 à 1:18 h

    « L’ADN (association « politique » selon les critères de Mr Hirt) … »

    Sur ce point, je ne suis pas en désaccord avec Mr Hirt : en marge du dernier Conseil Municipal, quelques concitoyens ont demandé à M. Arazi, Président d’honneur de cette association, pourquoi l’ADN n’avait pas souhaité participer au débat public sur le projet de pôle rerA. Sa réponse a été que l’ADN avait communiqué directement avec les Nogentais, par un feuillet remis dans les boîte aux lettres.

    A ceci près qu’à ma connaissance, ce n’est pas l’ADN qui a signé le tract en question, mais le représentant de « Nogent c’est maintenant »…

    Il semble que comme le dit # 28 Michel Gilles le 16 juillet 2010 à 10:24 h
    « ADN et Nogent c’est maintenant ne font qu’une et seule même personne », au moins dans l’esprit de M. Arazi…

  • Les réactions des riverains sont très nombreuses : près de cinq cents (avec plus de temps et en une période plus appropriée, on imagine le volume des réactions…).
    Quelle sera la réaction du Maire ? Passer en force et rester dans le déni de la réalité ? Négocier ce qui peut encore être négociable : suppression du projet Sémard, raboter les immeubles avenue de joinville, plus de places en crèches, réintéger la médiathèque ?
    H 1 : le maire s’expose à des recours (comme Debaecker en 2000) et pire encore à un vote sanction en mars 2011, s’il se présente aux cantonnales (ce qu’il n’a pas confirmé)
    H2 : qu’est ce qu’EIFFAFE est disposé à négocier ? Je tire ma langue au chat.

  • EIFFAGE, j’avais un cheveu sur la langue…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *