Société | Nogent-Sur-Marne | 08/07/2010
Réagir Par

Nouveau projet immobilier rue Gaston Margerie

Alors que deux importants projets immobiliers sont actuellement en cours, l’un au croisement Stalingrad et Strasbourg, l’autre au croisement Galliéni et Théodore Honoré, faisant chacun l’objet d’une dérogation au POS afin de pouvoir accueillir des logements sociaux en sus des appartement en accession à la propriété, une troisième opération du même type devrait s’ériger à proximité, près de l’actuelle caserne de pompiers, au niveau des numéros 16 à 20 de la rue Gaston Margerie (rue parallèle au boulevard de Strasbourg, située entre les boulevards Georges V et Stalingrad). La résidence devrait accueillir 8 logements sociaux sur 42, en contrepartie de quoi elle bénéficiera d’une dérogation au POS de 20 % conformément aux dispositions de la loi Boutin.

Consultation publique du 22 juillet au 3 septembre

La partie privée est portée par GLI Investissements, actuellement développeur de la Villa Fayolle (avenue du Maréchal Fayolle), et la partie logements sociaux par Foncière Logement. L’architecte en charge de la conception est Patrick Corda (cabinet APC), également auteur de la Petite Italie, en cours de construction à la place de l’ancienne caserne de pompiers de Nogent sur Marne. Le projet fera l’objet d’une consultation du public du 22 juillet au 3 septembre.

Plus de logements sociaux ou moins de densification ?

Lors de la délibération concernant la mise en consultation publique de ce projet au conseil municipal du 5 juillet 2010, les réactions du Conseil municipal ont été contrastées. William Geib (Parti socialiste) a regretté que l’application de la loi Boutin n’aille pas assez loin, souhaitant que le projet accueille plus de logements sociaux. Michel Devynck (Nogent avec vous) a pointé en revanche le recours systématique à la loi Boutin à chaque nouveau projet immobilier et réclamé que cessent ces entorses faîtes au POS. Tout en se déclarant favorable au logement social, Marc Arazi (ex tête de liste Nogent c’est maintenant, rallié à la majorité municipale), a alerté le maire sur la densification de la ville et demandé à ce que la consultation du public soit prolongée au-delà des vacances scolaires estivales, jusqu’à la mi-septembre. Face à ces remarques, l’édile, Jacques JP Martin, a rappelé que le foncier nogentais est trop cher pour permettre à la ville de préempter à des fins de logements sociaux, mais qu’il n’était pas question toutefois de densifier au maximum des possibilités offertes par la loi Boutin, afin de respecter le gabarit de la rue. Si le côté pair de la rue accueille en effet principalement la caserne de pompiers et un  immeuble, le côté impair est exclusivement composé de petits pavillons. Concrètement, la hauteur du nouvel édifice devrait s’aligner avec celle de l’immeuble voisin rue Gaston Margerie ainsi que la récente construction boulevard Georges V. En guise de conclusion, Estelle Debaecker (Nogent avec vous) a pointé que l’emplacement actuel du Dojo et des nouveaux logements attenants, rue Paul Bert, aurait constitué un endroit idéal pour ériger du logement social à moindre frais puisqu’il appartenait à la ville. Concernant les dates de la consultation du public, le maire a indiqué qu’il n’était pas possible de tenir compte de toutes les vacances scolaires, qui sont nombreuses.

Résultats des votes

La majorité municipale a voté pour la délibéation de mise en consultation publique du projet, sauf Marc Arazi qui s’est abstenu. Le PS a voté pour. Au sein du groupe Nogent avec vous, Estelle Debaecker, Edith Heslouin (par procuration) et Philippe Sajhau ont voté pour tandis que Michel Devynck et Michel Gilles (par procuration) votaient contre.

Voir également le détail de la délibération et les premières esquisses du projet sur le site du Conseiller municipal Michel Gilles. La bande sonore du Conseil municipal lors duquel a été discuté cette délibération est disponible à l’écoute sur ce site.

Cet article est publié dans avec comme tags , ,
11 commentaires pour Nouveau projet immobilier rue Gaston Margerie
  • Bsr, Projet de logement à Galliéni, Projet Baltard RER A, Projet Rue ……. Le Grand Paris, Orbival. Mais ou en est – on du projet de rehabilitation de la cité HBM (cité rouge) dont on nous parle depuis des années? N’est ce pas une vilaine tâche à Nogent ? Attendez vous qu’il y ait un gros problème, un accident, un incendie pour se bouger? Parce que je peux vous dire que ces immeubles sont délabrés. Enfin, il est évident que cela va moins rapporter que l’investissement fait avec Eiffage.

  • @Régis
    N’oublions pas que des raisons du passage du POS au PLU est l’intégration, entre autres, de la question de la place du logement social sur une commune. L’absence de PLU, qui dans certaines Villes a été élaboré dès 2005, à Nogent fait que nous manquons d’une politique globale de la gestion des logements sociaux. les choses sont gérées au coup par coup, même si un document prospectif de ce type doit s’adapter aux opportunités du moment. Il esty invraisemlmable que le PLU a fait à ce jour , l’objet d’une déclaration de lancement que la semaine dernière, en juilet 2010. Dès le lendemain de l’élection de l’équipe actuelle, en mars 2008, il aurait dû être un acte prioritaire. ce PLU en chantier était alors un élément à opposer à EIFFAGE dans le cours de la négociation. Il est très frappant d’observer que les adjoints en charge de l’urbanisme à Nogent n’étaient pas présents à la réunion d’Emile Zola, à l’initiative du Forum Politique Nogentais. le Maire concentre beaucoup de choses, s’occupe de Paris Métropole, d’Orbival, du SIAPP, des futures sénatoriales… etc (ou du Grand Paris ?) et du coup ne fait pas avancer les dossiers urgents utiles aux nogentais ! Une fois de plus, cela milite à l’évidence, pour le non cumul des mandats.

  • Et pour les HBM, c’est vrai ça on en entend plus trop parler !
    Qui peut savoir la date des travaux ? Parce qu’il y en à une non ?

  • Bonjour,

    Savez vous comment se tiendra cette consultation publique ? je ne trouve rien sur le site de la mairie.

    Merci

  • Sur le site de la mairie, et contrairement aux promesses, il n’y a rien
    il faut se rendre au service de l’urbanisme pour consulter le dossier qui est particulièrement sommaire
    cf http://m.gilles.free.fr/index.php?option=com_content&view=article&id=341:lurbanisme-la-tete-dans-le-sac&catid=38:logement&Itemid=60
    Tout est fait pour que personne ne puisse s’exprimer

  • Le site de la ville informe de l’enquête publique pour le projet immobilier rue margerie, le 9 Août pour une enquête qui a débuté le 22 juillet, les nogentais sont informés quinze après l’ouverture, bravo la communication.

  • quinze « jours »

  • Les hlm rouges sont dans un tel etat de délabrement que c’est
    une véritable honte pour la ville.Tout le reste est du baratin.
    ( pole rer a, orbival , etc.. etc..
    Les promesses du maire ne sont pas tenues et les nogentais
    le lui rapelleront aux prochaines elections cantonnales et municipales.Il sera battu et les locataires des hlm rouges auront perdu une mandature pour la réfection de leurs logements.

  • @Contador
    Quel pseudo ! Ou est ce votre nom ? En tout cas, difficile de ne pas l’apprécier. Ca rappelle quelqu’un !
    Les problèmes que vous évoquez s’amplifient-ils notamment depuis la reprise du parc nogentais des HLM par la société VALOPHIS ? Comme vous le savez, cette opération est contesté par des élus, et outre le projet insensé de densifier au 123 BD de Strasbourg, VALOPHIS qui gère le quotidien ne semble pas vraiment à la hauteur.
    La ville peut se retrancher derrière la gestion contestée de VALOPHIS : mais la Ville n’a t elle pas le moyen de remettre en cause ce transfert ? D’autant que celui-ci fait l’objet d’un recours au Tribunal administratif.
    Une enquête de qualité devrait être organisée sur le travail et les missions de Valophis. Cette approche démocratique des problèmes devrait s’imposer. Cela vous paraît il raisonnable ?

  • Bonjour, La raison que vous venez de citer est la raison officielle ( problème de transfert vers la Societe Valophis). Le parc HLM de VALOPHIS dans le VAL DE MARNE est quand même assez conséquent et cela se passe relativement bien. Et puis côté gestion, nos interlocuteurs répètent tout simplement ce qu’on leur dit plus haut. Ce n’est pas eux qui tiennent le porte feuille. Et puis le fait de dire qu’il y a un recours au Tribunal sauve les meubles.
    Mais la vérité, c’est que Nogent c’est la Droite UMP, et que la poilitique est beaucoup plus rentable quand on parle de projet d’investissement avec Eiffage. Le fait de rénover le parc social « INSALUBRE » des cités HBM coute beaucoup d’argent.
    Et puis je pense aussi que beaucoup de nos compatriotes nogentais habitant sur les bords de Marne, ou dans les beaux quartiers ne veulent surtout pas acceuillir des cas sociaux vers chez eux.
    Pendant la rénovation il faudra bien loger les gens quelque part.
    « Restez sur les hauteurs de Nogent et ne venez pas nous embêter ». La politique qui est mené à Nogent reflette bien la politique qui est menée en France actuellement.
    Vous parlez de votre enquête mais vous ne pensez pas qu’elle sera prise en considération autant que les enquêtes sur les projets immobiliers. C’est que du pipo tout ça, ça sert juste à nous endormir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *