Société | Nogent-Sur-Marne | 30/06/2010
Réagir Par

Retour sur le débat public concernant le pôle RER A

Le débat public sur le futur aménagement autour de la station RER A de Nogent sur Marne, organisé hier soir par le Forum politique nogentais a réuni environ 120 personnes. L’ambiance a été chaude dans tous les sens du terme. Malgré l’ouverture des portes pour laisser courir un peu d’air, les éventails n’étaient pas de trop. Quant aux échanges, ils se sont embrasés à plusieurs reprises. La réunion se déroulait en trois temps : un premier rappel du projet par le maire, Jacques JP Martin,  suivi des positions de représentants de deux groupes d’oppostion municipale, Michel Gilles (Groupe Nogent avec vous) et Philippe Cuyaubère, représentant local du Parti socialiste (mais pas élu au sein du conseil municipal), puis de celles d’associations ayant participé aux ateliers de travail sur le projet. Trois associations avaient répondu à l’invitation : Nogent Pasionnément représenté par Laurent Dupuis (ex tête de liste MoDem aux municipales de 2008), l’Association des contribuables nogentais (ADCN) représentée par Nicolas Mauduit et l’Asssociation des Portes de Nogent représentée par Christèle Ribaud (photo). Pour ceux qui ont préféré regarder se qualifier l’Espagne en quart de finale, en battant le Portugal, l’intégralité du débat est disponible en format MP3. Voir également ci-dessous la vidéo quasi-intégrale de ce débat.

[flv]http://www.nogent-citoyen.com/media/video/debat-forum-politique-nogentais-rer-a-juin-2010-integrale-basse-def.flv[/flv] (Pour des raisons techniques indépendantes de notre volonté, il y a quelques micro-coupures dans la continuité de la vidéo… N’hésitez pas à recourir à l’enregistrement audio intégral qui lui est complet, avec une meilleure qualité d’écoute.)

Cet article est publié dans , avec comme tags Débat, FB, , MP3, Nogent, , Vidéo
28 commentaires pour Retour sur le débat public concernant le pôle RER A
  • Bonjour,

    J’étais à la réunion de mardi soir, je suis allé consulter l’enquête public et je suit avec attention l’évolution du projet.

    Si il est vrai que en ce qui concerne le souci de la place Pierre Sémard, cela me laisse quelque peu songeur, je voudrais donner mon avis sur le sujet.

    On à beaucoup parlé pendant les élections régionales du souci de rééquilibrage des emplois vers l’est de Paris car cette partie de la banlieue était devenu « dortoir » ! Or là nous avons un projet avec un siège social qui vient s’installer et qui va permettre de dynamiser une autre partie de la ville que la fameuse grande rue, ce qui est comme même optimiste et par là même de peut être créer des emplois à Nogent même, je vois cela d’un point de vue d’un étudiant qui est en quête de stage, d’alternance ou d’expérience professionnelle,.

    le maire apporte une réponse positive en terme d’emploi et on cherche encore la petite béte.

    Sur les question architecturales et du POS, d’accord les futur immeuble sémard sont incompatible mais plutôt que de refuser le projet entièrement, ne faut t’il pas négocier ? car comme l’a rapeller le maire si on les laisse construire ne serait-ce que un peu on récupère une partie de la place, si on fait capoter les choses n’y auarait t’il pas un risque de voir la ratp vouloir prendre possesion de toute la place et ainsi voir fleurir un entrepot ou je en sais quel lubie ?

    Pour continuer, Monsieur gilles vous dite que ce sera Naterre avec ce projet ! or ne croyer vous pas que ca fait déja Nanterre avec ce parking digne d’une architecture communiste !

    Enfin je voudrais revenir sur la question de l’équipement public qui à été évoque dans le débat, on parle d’une médiathèque c très bien mais que vous inspirerai la présence d’un IUT (Institut Universitaire de technologie ) Tant on sait que ce mode d’enseignement supérieur en cycle court fait ses preuve, cet IUT permettrait de fonctionner directement avec un apprentissage chez eiffage donc on pourrait envisager des discipline technique car c’est ce genre de discipline qui manque cruellement dans l’offre d’enseignement en France, Beaucoup de tertiaire, peu d’industriel, or on a besoin de relever la politique industrielle de ce pays.

    enfin pour terminer ne soyons pas vent debout contre ce projet et n’ayons pas de réaction trop hâtive car on est en train de réagir de manière aussi borné que l’on fait les Vert sur la cote d’azur a Mouhans Sartoux ou ils ont refusé l’implantation d’un IKEA dans la ville soit disant a cause des nuisance de circulation que cela entraine, eh bien IKEA est allé s’installer en Italie a Vintimille et à créer des emplois là bas ! et les bénéfices sont pour les italiens qui voit affluer nombre de français allant faire leur courses, on a plus que nos yeux pour pleurer !!!!!!!
    Eiffage peut très bien faire la meme chose et se tailler c pas les agres RER qui manquent en ile de france

    Voila en espérant une issue favorable et concerté à ce projet
    merci de m’avoir lu

    a bientôt sur ce forum

    Cordialement

    SportMX99

  • mon objectif n’a jamais été de rejeter le projet et encore moins de garder cet affreux parking
    comme je l’ai rappelé mardi soir, j’ai voté pour le projet 2008 que je trouvais excellent
    en revanche je ne peux accepter la révision de son offre par Eiffage au motif qu’il y a des RER qui passent dans la gare RER, et qu’il en profite pour taxer la commune de 10 millions d’euros
    de même que le chantage de la RATP : « je bétonne la place Sémard sinon je ne vous vends pas la gare est inacceptable
    quant à l’idée d’un IUT (on avait aussi parlé d’une pépinière d’entreprises) pourquoi pas. Tout ce qui peut réveiller Nogent est bon à prendre
    pour répondre à votre exemple sur IKEA, j’ai eu à négocier avec un groupe US l’implantation d’une usine en France, en concurrence avec l’Italie, et j’ai fais le nécessaire pour que l’usine soit construite en France
    mais il vaut négocier au mieux des intérêts de la collectivité, ce qui n’est plus le cas avec le projet 2010
    Revenons au projet 2008 et je veux bien faire de la promotion pour obtenir la validation du projet
    Cordialement

  • Le support de la présentation proposée par l’ADCN est en ligne à l’adresse ci-dessous :

    http://adcnogent.blogspot.com/2010/06/pole-daffaires-nogent-baltard-ladcn.html

  • tout à fait d’accord avec SportMX99
    Soyons un peu pragmatique. C’est un projet intéressant pour la ville.

  • Nous sommes tous d’accord, le projet 2008 est même plus qu’intéressant : il offre à la ville une opportunité à ne pas rater
    ne laissons pas la RATP le bloquer avec son chantage

  • Les Verts étaient effectivement contre l’implantation d’IKEA à cet endroit. Mais il serait bien d’en donner les raisons. La construction devait se faire sur une site comportant un patrimoine archéologique et des dangers hydrologiques étaient à prévoir sans oublier les problèmes d’accessibilité.
    On ne peut pas faire du n’importe quoi n’importe où !
    Concernant Nogent nous sommes pour un projet d’envergure qui permettra entre autre de créer de l’emploi et de l’activité, néanmoins, il est clair que la place Pierre Sémard ne semble pas être traitée de la meilleure manière, ni les prochains habitants qui se retrouveront au bord du RER ( mais il est vrai que ce n’est que du logement social!).

  • @annie lahmer

    il n’est pas interdit de penser que du fait des vibrations du RER, l’immeuble de logements sociaux ne pourra être construit au bord des lignes du RER mais bien sur la Place Sémard actuelle !!! on nous a déjà fait le coup récemment !

  • oui et à la place de l’ancienne gare. Ce qui sera toujours au bord des lignes du rer

  • Je crois savoir que le Président de la RATP s’est réservé un appartement de 300m2 au premier étage de l’immeuble prévu. Vous n’êtes pas obligé de me croire, pas plus que de croire le maire lorsqu’il parle de loger l’Office de Tourisme dans l’ancienne gare.

  • La place Leclerc et l’entrée de ville ont été un loupé. Revoyez les arguments de ceux qui l’ont vendu à l’époque et leurs belles théories. Heureusement JPM est là, son projet, s’il est construit, remettra tout dans l’ordre. A moins que l’on s’aperçoive, encore trop tard, d’un autre loupé de première grandeur.

  • Mettre de l’ordre en accentuant la densité et en amplifiant les erreurs du passé ? Drôle d’approche des choses !

  • Le maire a une idée géniale : demander à la RATP de couvrir le RER pour amortir les vibrations et isoler ainsi les futurs logements RATP (le Président de la RATP qui y logera pourra donc dormir tranquille).

  • Cela fait partie de mes recommandations dans ma réponse aux enquêtes publiques

  • Cette couverture est un projet d’il y a 15 /20 annees au moins !
    C’est comme les protections phoniques, du côté de la nouvelle Corniche ! Pour ma part, j’ai demandé l’installation du Musée de Nogent sur Marne à cet emplacement. Cela permettra l’installation de la médiathèque en centre Ville à proximité de la Bibliothèque. Question de cohérence. Cette gare a été inaugurée par Napoléon III. Au moment de la redittion des français après la Commune , une rencontre avec Bismarck y a été organisée et les nogentais ont été requis pour préparer la venue en grandes pompes de ce représentant éminent de l’occupant. Un nogentais récaciltrant a payé son acte d’insoumission de sa vie. Une plaque devrait rappeler ce geste héroïque. La grande histoire n’a pas de prix et la RATP possède bien d’autres sites pour réaliser ses projets.

  • Mais la bibliothèque va déménager non ? confère les dires de Mr le Maire au cours du débat sur le RER A et page 18 du magazine de nogent juillet-aout 2010 sur le nouveau marché central.

  • D’après MG, un casino à la place des logements sociaux à l’étude.

  • @17
    En 2001, à la demande de Mr Martin et en tant que chargé des sports à l’époque, j’ai dit aux association que le site du stade d’entraînement sur lequel se trouve l’ancienne école provisoire Marie Curie -dès la construction de la nouvelle école Léonard de vinci- serait réaffecté à la pratique de sport. Qu’en est il en 2010 ? Quatre ou cinq affectations ont été envisagés , alors le maire a l’habitude d’avoir beaucoup d’idées et de projets ! leproblème est qu’il fait beaucoup de choses et a trop de mandats à la fois ! Qui trop embrasse mal étreint ! Le correctif (le recentrage) des prochaines cantonales, en mars 2011, servira à cela.

  • L’idée de couvrir et de construire sur le RER est à creuser…sur toute la ligne. Un moyen de trouver de l’espace pour la densification chère à nos édiles.

  • Bonjour,

    Tout d’abord, pour reprendre les propos de Bruno Morfin, je tiens à vous informer que l’ancienne gare de Nogent date de 1858, elle est la dernière rescapée des gares d’architecture « chalet » et elle est la dernière gare de la ligne de la bastille encore debout dans la Val-de-Marne.

    Il y a 10 mois, nous assistions à la destruction d’une autre gare de la ligne : Santeny-Servon, la commune s’y était désintéressée alors qu’elle fut la gare de nombreux films tel « la grande vadrouille ».

    Ensuite, le musée de Nogent :

    Je pense que le musée municipal à sa place près des archives et de la médiathèque, en centre-ville pour jouir de plus de visiteurs et un travail aisé avec ces deux autres services qui, d’ailleurs exposent souvent ensemble.

    Pour finir, L’ancienne gare de Nogent est trop petite pour un service culturel de la ville, trop riche historiquement pour être démolie, mais quelle solution reste-t-il ???

    M. le maire a précisé lors du débat que la RATP en faisait ce qu’elle voulait, mais n’a-t’ont pas connu dans le passé des exemples de sauvegarde du patrimoine privé par des municipalités ?

    La gare pourrait être classée aux monuments historiques, ce qui protègerait la place en même temps…

    La commune de Nogent sauvera-t-elle encore le patrimoine de notre ville ?

    En tout cas, il reste des passionnés qui, eux, ont regroupé les objets nécessaires à la reconstitution complète d’une telle gare dans ses années de gloire.

    Peux être une idée de musée ? …

  • en réponse à # 3 SportMX99 dit : le 1 juillet 2010 à 16:28 h

    Je ne suis pas pleinement convaincu par l’argumentation sur la dynamisation de l’est parisien par l’installation du siège d’Eiffage à Nogent: d’abord parce que leur siège actuel est à Neuilly-sur-Marne aussi à l’est rien de nouveau n’est créé, et ce déplacement pour exploiter une opportunité foncière ne garantit pas qu’ils y restent plus que quelques années avant de réaliser leur plus-value et de laisser Nogent avec des locaux vides s’ajoutant à ceux déjà existant.

    Nogent, ville chargée d’histoire et déjà très dense, n’a pas vocation à accueillir tours et gratte-ciels comme pouvaient l’être les friches de la Défense dans les années soixante, et ce siège semble avoir du mal à s’insérer harmonieusement dans le paysage nogentais.

    En revanche, l’activité économique à Nogent pourrait être développée tout en préservant son urbanisme – une des clés du « bien vivre à Nogent » – en favorisant les petites structures qui s’y inséreront sans l’écraser ou le défigurer, en particulier dans des secteurs à forte valeur ajoutée, artisans, professions libérales, bureau d’études… un hôtel d’entreprise ou une pépinière, si suffisamment d’attention est accordée à limiter les freins à la création, pourrait être un élément catalyseur d’une redynamisation du paysage économique nogentais, et ce de manière plus constructive et pérenne que le parachutage d’un gros siège social.

    Enfin, en matière d’urbanisme je crois qu’il faut garder la perspective temporelle liée aux attentes légitimes de chacun : la quête de stage étudiant dure quelques mois, la vie à Nogent avec un colossal blockhaus de verre et de béton (plus de 33000m2, on est loin de la « petite bête ») durera des décennies… et si tout le monde est d’accord pour faire mieux que le PIR
    comme le dit # 8 annie lahmer le 2 juillet 2010 à 13:56 h
    « On ne peut pas faire du n’importe quoi n’importe où ! »

    Concernant le montage financier du projet tel qu’il transparaît de la déclaration de projet dans le cadre de l’enquête publique, je ne serai pas aussi catégorique que
    # 7 Michel Gilles qui dit : le 2 juillet 2010 à 6:32 h
    « ne laissons pas la RATP le bloquer avec son chantage »

    Une rapide étude des intérêts en présence montre plutôt le promoteur Eiffage comme le grand gagnant financier d’une opération autorisée par la Ville au grand dam des règles d’urbanisme en vigueur (plus du double de la surface construite autorisée et des hauteurs admissibles) et de l’intérêt général : peut-on dès lors jeter la pierre à la seule RATP d’en vouloir aussi un peu plus alors qu’elle est propriétaire du terrain sans lequel rien ne se fera? Pour moi la responsabilité de ce désastre proposé est partagée entre les trois parties prenantes qui l’ont voulu, principalement le promoteur qui en retire un siège social gratuit, ainsi que la Ville qui ne joue pas son rôle de garante des règles d’urbanisme pour autoriser une densification qui altèrerait de manière irréversible la qualité de vie des Nogentais.

    Le massacre annoncé de la Place Sémard n’est qu’une conséquence du problème, qui réside dans un présupposé fallacieux « cela ne coûtera pas un euro à la Ville » et dans une politique qui favorise un intérêt particulier, celui du promoteur, au détriment de l’intérêt général.

    Un autre projet est possible, équilibré, responsable, en harmonie architecturale avec Nogent, respectueux des intérêts des Nogentais d’aujourd’hui et de demain

    La position présentée lors du débat peut être lue sur le site de l’ADCN :
    http://adcnogent.blogspot.com/2010/07/projet-de-pole-rer-comment-en-est-on.html

  • Lorsqu’ Eiffage à construit son siège a Neuilly, le terrain Nocéen était réparti entre le dépôt des bus R.A.T.P., un terrain de la ville et un bout de terrain militaire.

    -Le dépôt a été réduit de moitié, déplaçant les bus à Bussy-Saint-Georges. Ce qui occasionnât plus de retard et de retraits de service.

    -La vue sur la marne n’est plus visible depuis la RN34.

    -Le terrain Militaire en friche n’existe plus.

    -Vinci a créé un Parking sous le dépôt.

    -On y as construit des magasins et des immeubles immenses en plus.

    -Il y as un feu de plus sur la RN34 avec plus de monde qui « bouche » a cet endroit la nationale.

    Au final, qui a gagné ?

    -Eiffage qui a construit (pour bientôt s’en aller ?).

    -Vinci qui a pu faire son parking.

    -La R.A.T.P. qui a vendu cher ses terrains.

    -Les commerçant du centre commercial.

    -Les habitant des « immeubles » construit qui ont fenêtre sur la Marne.

    -Les anciens habitants du quartier qui avaient connu la friche militaire.

    Qui a perdu ?

    -Les habitant des « immeubles » construits qui ont fenêtre sur la Nationale, le dépôt des bus et le centre commercial.

    -Les usager de la route qui est bien plus bouchée.

    -Les usagers des bus qui sont retardés soit à cause des bouchons cité ci-dessus, soit, car ils viennent de Bussy-saint-Georges. Et donc bouchés en Seine-et-Marne.

    -Les anciens habitants du quartier qui n’ont plus de vue sur la marne, sauf en ce déplaçant.

    Bref, déjà à l’époque Eiffage, Vinci, la R.A.T.P. avaient organisé une « opération » près d’une gare R.E.R. …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *