Société | Nogent-Sur-Marne | 05/02/2010
Réagir Par

Vélo en ville : la quadrature du cycle

Zone partagée Rue Paul Bert Nogent sur MarneDe belles pistes cyclables sillonneraient la ville, permettant de aux enfants de faire du vélo dans leur quartier,  aux habitants des Maréchaux de filer vers le Bois ou la Marne et à ceux du côteau de rejoindre Fontenay en toute sécurité le long des voies ferrées…

Alors que des projets de vélo-stations dans le Val de Marne sont dans les cartons, le  rêve semble pourtant difficile à réaliser. 1,25 M minimum

 de largeur de piste, 1,40 M de trottoir, plus la chaussée et la place pour stationner : quasiment aucune voie nogentaise ne dispose de la largeur suffisante, sauf à supprimer un sens de circulation pour les voitures ou une rangée de stationnement.  

Sens unique, réduction des stationnements, zone partagée…

 C’est de ce type d’ arbitrages dont il a été question hier soir lors d’une réunion sur les circulations douces entre quelques conseillers de quartier et services de la ville. Les suggestions : mettre la rue du Val de Beauté en sens unique afin de créer un piste cyclable, réduire le trottoir côté voie ferrée rue des Marronniers afin d’aménager une voie pour les vélos comme c’est le cas sur Fontenay sous Bois, créer une passerelle au-dessus de la Marne pour rejoindre directement le parc du Tremblay -au niveau de celle déjà existante qui enjambe l’autoroute… Dans les rues plus étroites du centre-ville, certaines propositions vont jusqu’à la suppression des places de stationnement pour créer des pistes, suggestions qui risquent toutefois d’être retoquées par les riverains qui ne disposent pas de garage. 

La densité urbaine de la ville et sa proximité de Paris, qui en fait un axe de transit, rend l’équation difficile à résoudre. D’où la tentation des solutions de compromis comme les zones partagées, limitées à 30 km et dans lesquelles les piétons peuvent théoriquement traverser où ils veulent. Une expérience qui, si elle a le mérite d’avoir été tentée, ne satisfait pas les cyclistes qui ne s’y sentent pas plus rassurés. « Le problème est qu’il faudrait changer les mentalités des automobilistes » finit-on par conclure. Un défi qui reste à relever, y compris pour les cyclistes et piétons à qui il arrive aussi de se retrouver derrière le volant… Pour l’heure, un projet pourrait néanmoins se concrétiser du côté du boulevard Clémenceau. A suivre. (Voir précédents billets sur le vélo à Nogent)

Cet article est publié dans avec comme tags , , ,
4 commentaires pour Vélo en ville : la quadrature du cycle
  • Nogentais et habitué du vélo depuis quelques mois, c’est clair que c’est vraiment pas simple!! Le plus gros problème à mon avis, outre le fait qu’un cycliste ne se sent jamais en sécurité sur la route, c’est surtout l’attitude des automobilistes et des piétons!

    En étant cycliste on est toujours le cul entre deux chaises, jamais bienvenu sur le trottoir (remarques et insultes parfois) et très malvenu sur la route (klaxons et appels de phare dès qu’on n’est pas dans une petite rue lente).

    A nogent c’est encore loin d’être l’idéal pour les piétons mais le sujet est déjà bien plus avancé que dans d’autres villes!! Le vrai souci c’est surtout qu’il y a beaucoup de sens uniques dans le centre ville et devoir faire le tour du quartier juste pour respecter les sens uniques c’est assez contraignant en vélo, donc les cyclistes ont souvent un parcours assez libre entre trottoirs et voies vélo en contresens.

    Pour moi deux gros points noirs sont la rue marceau à l’entrée de fontenay sous bois, même les postiers la prennent en sens inverse le matin pour livrer leur courrier!!
    Et le pire du pire est vraiment la tentative de traversée sur le pont direction champigny. Un genre d’autoroute bordélique avec des fous furieux au volant, des feux rouges interminables pour les piétons et des trottoirs de 40cm de haut!! Mettez au moins des bateaux s’il vous plait, pour les poussettes et vélos qui veulent visiter le parc du tremblay le dimanche…

  • Monsieur, vous dites: »….En étant cycliste on est toujours le cul entre deux chaises, jamais bienvenu sur le trottoir (remarques et insultes parfois)…. »
    Que vous osiez faire comprendre que circuler en vélo sur un trottoir, est admissible et donc logique, dans une vision permissive et dogmatique de la place du vélo comme moyen de déplacements et des cyclistes,ne convient pas.
    Pour votre info:

    « Art. R. 110-2. − I. – Les dispositions du troisième alinéa sont remplacées par les dispositions suivantes :
    « – aire piétonne : section ou ensemble de sections de voies en agglomération, hors routes à grande circulation, constituant une zone affectée à la circulation des piétons de façon temporaire ou permanente. Dans cette zone, sous réserve des dispositions de l’article R. 431-9, seuls les véhicules nécessaires à la desserte interne de la zone sont autorisés à circuler à l’allure du pas et les piétons sont prioritaires sur ceux-ci. Les entrées et sorties de cette zone sont annoncées par une signalisation. »

    -Si vous souhaitez rendre visite à des piétons victimes de cyclistes inconscients et de salauds du volant, je fais la tournée des hôpitaux, dont Garches, deux à trois fois par semaine.

    -Je vous présenterai mes amis victimes de ces salauds.

    -Pas de vélos sur les trottoirs, point barre.

    -Zone de rencontre:20km/H, pour votre info.

  • Pour ce qui est de l’argument sécurité, celui-ci n’est certainement pas à destination des cyclistes..
    Il est plus qu’étrange que le conseil général ne se préocupe pas plus du bien être des habitants de Nogent et
    des villes voisines en ne privilégiant pas la circulation douce .
    Toutes les villes modernes tendent au contraire vers ce type de circulation (cf Vincennes qui se transforme actuellement en aménageant des zones 30, pistes cyclables, espace publics et zones piétonnes sur des axes pourtant chargés et de forte densité ), l’ actualité sur les problèmes de pollution nous y invitant plus que jamais.

    Je vous encourage vivement à militer pour les changements des mentalités sur un axe de passage important de Nogent (grande rue charles de Gaulle, avenue pierre Brossolette) qui permet de faire le lien entre le centre ville, le bois et les bords de Marne.
    Il serait souhaitable au contraire de limiter la circulation et la vitesse sur cet axe situé en ville (50 max souvent non respecté) par l’ installation par ex de radars (cf avenue de Paris)…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *