Société | Accueil Val de Marne (94) Val de Marne | 16/06/2011
Réagir Par

Bois de Vincennes : l’aire pour gens du voyage en suspens

Publicité

Le Grand Paris des aires pour gens du voyage n’est pas encore pour aujourd’hui. Le projet de création d’une trentaine de places dans le Bois de Vincennes, à proximité de l’école de police et du Centre de rétention administrative (CRA), pourrait être suspendu faute de concertation entre élus de la capitale (majorité PS) et de la bordure du Bois de Vincennes (majorité UMP).

Ce projet initié par la ville de Paris, en parallèle avec deux autre (l’un au Bois de Boulogne, l’autre dans le 15ème, près de Balard) avait été validé par la Commission départementale de la nature, des paysages et des sites en avril 2011. Le quinzième arrondissement avait pour sa part été retoqué en raison de la construction à proximité du futur ministère de la Défense et le Bois de Boulogne pour des raisons environnementales (Plan de Prévention des risques d’inondation interdisant toute implantation nouvelle et nécessité de poursuivre la remise en état du secteur).  Seul le site de l’Est parisien avait donc été retenu, au grand dam des maires des villes voisines du Val de Marne (Joinville, Nogent, Vincennes, Charenton, Saint Maurice) aux centres-villes nettement plus proches de la future aire que Paris intra-muros, et peu enclins à en supporter les conséquences alors même que les places seront comptabilisées dans le quota parisien.

Sursis concernant l’implantation dans le Bois de Vincennes

Ces derniers se sont donc rapidement émus de la situation, faisant valoir que la ville de Paris ne disposait d’aucun équipement public -notamment d’école, à côté de l’aire, et que le Bois de Vincennes accueille déjà de nombreux SDF. Reçus au Ministère de l’écologie en début de semaine, ils ont obtenu que le projet soit réexaminé, cette fois par la Commission supérieure des sites, perspectives et paysages, l’autre organisme en charge de ces sujets, avant approbation.

Le Val de Marne planche sur son Schéma départemental d’accueil des gens du voyage

En parallèle, le Val de Marne, dont le Schéma départemental d’accueil des gens du voyages acté en 2003 pour créer au moins 450 places a été invalidé en 2007, doit définir avec le préfet un nouveau schéma d’ici début 2012.  En attendant, seules 54 places ont été créées à Créteil et Vitry sur Seine, malgré plusieurs projets en discussion dans quelques autres villes. Une troisième, devrait finir par voir le jour prochainement, à Villeneuve Saint Georges, en association avec la ville de Crosne (située dans l’Essonne).

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF
Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

3 commentaires pour Bois de Vincennes : l’aire pour gens du voyage en suspens
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi