Société | Nogent-Sur-Marne | 31/03/2011
Réagir Par

Bref retour sur le Conseil municipal du 28 mars

A peine 3 heures, c’est une une séance de conseil municipal presque sereine et rondement menée qui s’est tenue lundi 28 mars à la Scène Watteau de Nogent sur Marne, pour voter le budget primitif, principal sujet à l’ordre du jour. Après un petit message préalable de félicitations au maire suite aux élections cantonales, et de mise au point par rapport à la diffusion de tracts satiriques le jour du scrutin, a suivi le vote du budget, précédé d’une présentation complète par Karine Renouil, Maire adjointe aux finances, et d’un échange avec les conseillers d’opposition, le tout en 90 minutes, voir à ce sujet billet complet sur le budget municipal 2011.

Retour  au 100 % papier

Alors que les précédents documents des conseil municipaux étaient depuis plusieurs séances fournis sur clef USB aux Conseillers, ou mis à disposition sur un site Internet, les documents de ce Conseil, y compris le budget municipal, soit au total un peu plus de 400 pages,  ont été à nouveau transmis sous format papier aux 35 membres du conseil. Que de ramettes !

Balt’Art Contemporain fait des sceptiques

Parmi les autres questions à l’ordre du jour, un sujet qui a fait débat est celui de l’organisation de la manifestation Bal’Art Contemporain, qui a donné lieu à une subvention de la ville de 44 000 €. L’organisation de ce premier salon d’art contemporain de l’Est parisien, qui doit se tenir en octobre prochain au Pavillon Baltard, a été jugée trop flottante par les conseillers d’opposition. Tous les conseillers PS et Nogent avec vous ont voté contre en dehors de Marc Arazi, bien que dubitatif quant au nombre de visiteurs attendus. Déborah Munzer a indiqué que les personnes qui organisaient cette manifestation disposent d’une solide expérience, ayant notamment participé au lancement et à l’organisation de plusieurs éditions du salon d’Art Contemporain de la Porte d’Auteuil.

Cette séance a également été  l’occasion de voter pour des remplaçants à Christian Maudry et Jean-Luc Moretti (décédés en décembre dernier) au sein de plusieurs instances de la ville.

Nouvelle composition de la commission PLU

Afin de pouvoir accueillir plus de candidats, la commission PLU a été portée à 12 membres au lieu de 9. 5 candidats (Yves Dellmann, Karine Renouil, Marc Arazi, Pascale Martineau et Michel Gilles) ont donc rejoint William Geib, Estelle Debaecker, Philippe Sajhau, Jean Paul David, Jean René Fontaine, Jean Jacques Pasternak et Anne Renoux.

Commission ad’ hoc chargée des nuisances, risquestechnologiques et naturels

Au sein de la Commission ad’ hoc chargée des nuisances, risquestechnologiques et naturels, Philippe Pereira a rejoint  Jean René Fontaine, Jean Jacques Pasternak, Chantal Letouzey, Stéphane Hirt, Christophe Ippolito, Marc Arazi,  Estelle Debaecker et Michel Devynck.

Conseil d’administration de la SAIEM

Jean-Jacques Pasternak a rejoint Jean René Fontaine, Anne Renoux, Karine Renouil, Jean-Paul David, Sébastien Eychenne et Yves Dellmann.

Comité Consultatif « Développement Durable et Eco Citoyen »

Jean-Jacques Pasternak a été élu président du Comité Consultatif « Développement Durable et Eco Citoyen » qui rassemble  à la fois des conseillers municipaux et des citoyens non élus.

Comité Technique de Suivi du SiteMarie Curie.

Bernard Rasquin a rejoint le Comité Technique de Suivi du SiteMarie Curie qui rassemble aussi des conseillers municipaux et des citoyens non élus.

Conseil d’administration du Collège Edouard Branly

Christine Rynine a rejoint Véronique Delannet et Anne Marie Gastine au Conseil d’administration du Collège Edouard Branly

Ecouter le Conseil municipal en version audio

Télécharger le compte-rendu résumé officiel

 

Cet article est publié dans avec comme tags , , ,
Un commentaire pour Bref retour sur le Conseil municipal du 28 mars
  • la formule Tous les conseillers PS et Nogent avec vous ont voté contre en dehors de Marc Arazi
    est ambigüe
    il faudrait dire « tous ceux que le maire classe dans l’opposition ont voté contre à l’exception de… »
    et il y a un silence surprenant :
    l’absence de l’opposition dans le conseil d’administration de la SAEIM
    le maire a bien fait comprendre qu’il y avait des dossiers financiers « sensibles » que l’opposition ne devait pas voir

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *