Société | Accueil Val de Marne (94) Val de Marne | 24/10/2011
Réagir Par

Bruit à Orly : l’Essonne et le Val de Marne plaident l’urgence

Bruit à Orly : l’Essonne et le Val de Marne plaident l’urgence

Les présidents des Conseils généraux du Val de Marne et de l’Essonne, Christian Favier et Jérôme Guedj, ont publié un communiqué commun (à lire ci-dessous) pour demander au gouvernement « de mettre en œuvre rapidement les propositions issues du travail des assises du Pôle d’Orly ».

Cette instance de concertation qui réunit depuis 2005 les conseil généraux des deux départements limitrophes de l’aéroport avec les élus locaux concernés ainsi que des associations de développement économique et d’environnement, réfléchit aux meilleures solutions pour réduire les nuisances sonores liées à l’aéroport tout en préservant le développement économique du site.

Ce communiqué fait suite aux propositions remises le 10 octobre dernier par le député-maire de Villeneuve le Roi , Didier Gonzalès à la Ministre de l’écologie, Nathalie Kosciusko-Morizet, qui l’avait missionné pour cela, ainsi qu’à un voeu du Conseil général du Val de Marne, voté le même jour à l’unanimité. Ce voeu et ce rapport allaient globalement dans le même sens, plaidant pour une facilitation et une accélération dans le traitement des dossiers d’aide à l’insonorisation des foyers subissant les nuisances sonores, un meilleur remboursement des travaux, et un renforcement des mesures pour limiter le bruit en reprenant les études sur le relèvement des trajectoires d’atterrissage.

En parallèle de cet ensemble de mesures, une Commission stratégique sur l’avenir d’Orly, a également été lancée le 3 octobre par la ministre de l’écologie, ainsi que ses collègues de la ville, Maurice Leroy, et des transports, Thierry Mariani, pour réfléchir au devenir de l’aéroport. Didier Gonzalès avait en effet mis les pieds dans le plat en juin dernier en lançant l’idée d’une délocalisation d’Orly, au détour d’un projet de loi. Une initiative qui avait suscité l’émoi parmi de nombreux élus du Val de Marne de droite comme de gauche. La Commission stratégique sur l’avenir d’Orly doit se tenir durant un an.

 

 

A lire ci-dessous : le communiqué des présidents des Conseils généraux du Val de Marne et de l’Essonne, Christian Favier et Jérôme Guedj

« Depuis 2005 les Conseils généraux du Val-de-Marne et de l’Essonne, réunis autour du Pôle d’Orly, ont porté collectivement, en lien avec les élus locaux, les partenaires associatifs et le monde économique une double ambition : le développement économique durable et l’amélioration des conditions de vie, qui visent à réaffirmer le rôle moteur du territoire du pôle dans le développement métropolitain. Ce travail s’est concrétisé par des propositions réalistes, solides et partagées.

Or, le député Didier Gonzales a remis lundi 10 octobre à la ministre de l’Ecologie et des Transports Nathalie Kosciusko-Morizet, dans le cadre de la mission qu’elle lui avait confiée en mai dernier, quinze propositions visant à améliorer les dispositifs d’aide à l’insonorisation en faveur des riverains des aéroports.

Nous sommes surpris de constater que le rapport de M. Gonzalès reprend très exactement la batterie de propositions formulées par la gouvernance des Assises d’Orly. Preuve s’il en fallait que notre travail avait su être utile et efficace.

Déplafonnement de l’aide à l’insonorisation, élargissement de cette aide à 100 % du montant des travaux au lieu de 80 %, accélération du rythme de traitement des dossiers d’aide à l’insonorisation, amélioration de l’information des riverains aux aides auxquelles ils peuvent prétendre, et bien d’autres mesures encore…

Toutes sont issues du travail partenarial mené avec toutes les forces vives et les élus du territoire depuis 2005 au sein du Conseil de Pôle et de la Conférence de Développement Durable du Pôle d’Orly, associant l’Etat, la Région, les Départements de l’Essonne et du Val-de-Marne, les communes, les associations du territoire, les acteurs économiques, les syndicats, etc. Elles ont d’ailleurs été intégrées dans la charte de développement durable du Pôle d’Orly validée par tous les partenaires en décembre dernier.

Les Conseils généraux du Val-de-Marne et de l’Essonne s’étaient faits l’écho de ces propositions le jour même de la remise du rapport par Didier Gonzalès à la Ministre, avec une communication reprenant in extenso les résultats du travail des Assises d’Orly.

Nous constatons donc que même ceux qui étaient les plus critiques à l’égard de cette gouvernance viennent aujourd’hui enfin se ranger derrière le travail fait en son sein, en bonne intelligence, avec des élus de toute sensibilité, permettant l’élaboration de propositions communes et partagées.

Nous ne sommes bien évidemment pas dupes du caractère politicien d’un tel positionnement, à quelques mois des prochaines échéances particulièrement délicates pour le pouvoir actuel.

Reste maintenant l’essentiel, que ces propositions que nous avons élaborées avec les forces vives du pôle d’Orly soient rapidement mises en œuvre au plein bénéfice des riverains concernés. »

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi