Société | Nogent-Sur-Marne | 05/05/2011
Réagir Par

Débat autour de l'implantation de nouvelles antennes relais à Nogent

Publicité

L'opérateur de téléphonie mobile Orange devrait installer prochainement 3 nouvelles antennes relais sur le toit de la mairie de Nogent sur Marne, à proximité d'antennes SFR. Ceci afin d'améliorer la qualité de son réseau dans ce quartier de la ville.

En contrepartie de cette installation sur les bâtiments communaux, Orange versera un loyer de 8 000 € par an. Le bail devrait courir sur 12 ans. La convention entre le ville et l’opérateur sera mise aux voix lors du prochain Conseil municipal du 10 mai.

Inquiétude principale : la proximité de la crèche

En attendant cette date, le débat a commencé. Pour les élus d’opposition comme Marc Arazi (mouvement Nogent c’est maintenant), Michel Gilles et Michel Devynck (groupe Nogent avec vous), cette installation de nouvelles antennes relais à proximité de crèches (une quarantaine de mètres) n’est pas raisonnable. «  Il y a 3 antennes, elles vont donc émettre à 360 degrés et l’on ne peut pas dire que les crèches ne seront pas dans le champ« , indique Marc Arazi. Et Michel Devynck de signaler qu’un précédent jugement pouvant faire jurisprudence a déjà donné raison à des habitants d’un village du Maine-et-Loire qui refusaient l’installation d’une antenne à moins de 5o mètres d’une école.

Marc Arazi regrette également qu’une  information préalable à la décision n’ait pas été donnée aux habitants et qu’il n’ait pas été demandé un avis du Comité Consultatif Environnement Développement Durable, comme le prévoit la charte signée entre la commune et les opérateurs. Il rappelle en outre que d’autres antennes sont déjà installées en ville à des distances trop proches d’écoles ou d’habitations (Une antenne de Bouygues Télécom située à moins de 5 mètres d’un appartement dans la rue François Rolland a du reste fait l’objet d’une assignation en justice par l’Association des Nogentais) et invite à une renégociation avec les opérateurs. Voir la position de Marc Arazi sur son site

 

 

Michel Devynck  remet en question les mesures moyennes de champ global indiquées comme étant toutes inférieures à 1,1 V par mètre, indiquant d’une part que ces valeurs varient au cours de la journée en fonction du volume des communications, d’autre part qu’elles se cumulent avec les émissions venant des antennes SFR. Il rappelle de plus que, si la convention s’appuie sur la réglementation française qui autorise des niveaux maximum d’émission entre 41 v/m et 61 v/m, une directive européenne définit, elle, la valeur maximale à 3 v/m dans tout environnement résidentiel. Voir la position de Michel Devynck sur le site de Nogent Démocratie

Le débat sera posé de vive voix lors du Conseil municipal de mardi.

A lire aussi :

L’implantation des antennes relais à Nogent sur le site de Cartoradio (édité par l’Agence nationale des fréquences radio)

Les derniers billets publiés sur la question des antennes relais.

Télécharger l'article au format PDF :
Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

2 commentaires pour Débat autour de l'implantation de nouvelles antennes relais à Nogent
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi