Société | Val de Marne | 18/01/2011
Réagir Par

Débat sur le métro périphérique : désaccords sur le tracé de la seconde boucle Est, prolongements des lignes existantes, questions d’argent…

Publicité

Une salle de cinéma confortable et un parking gratuit juste en face, le débat sur les deux projets de métro : Arc Express (Région) et Réseau de transport public de la SGP - Société du Grand Paris (Etat), qui s’est tenu hier soir à Rosny sous Bois a bénéficié du meilleur accueil. Le ton, lui, était moins feutré que la salle.  

Alors que la série de réunions publiques s’achève à la fin du mois, les participants, désormais essentiellement composés de maires, députés et présidents d’associations d’usagers ou de quartiers, connaissent leur dossier sur le bout des doigts et plaident avec ferveur. Chacun défend son territoire et tous les coups sont permis, en coulisse via des réunions de travail avec les décideurs ou sur la scène en mobilisant élus et population.

Consensus sur une double boucle à l’Est mais pas sur son tracé

Le double tracé à l’Est continue de faire l’unanimité mais la rocade intermédiaire, la plus proche de la capitale, fait l’objet d’un duel entre la Seine Saint Denis – qui veut un cheminement par Noisy le Grand Mont d’Est, Neuilly Hopitaux, Neuilly Fauvette, Villemomble, Rosny… et le Val de Marne ainsi que Montreuil qui préférerait un passage par Val de Fontenay, Montreuil, Romainville. Alors que le Val de Marne soigne depuis des années son tracé Orbival et fait figure de bon élève du consensus depuis le début des débats publics, la Seine Saint Denis a joué le sprint en s’offrant une déclaration commune votée à l’unanimité moins trois abstentions le 18 novembre dernier. Les deux tracés sont actuellement repris dans des propositions différentes d’Arc Express (voir plan à droite), qui a ménagé jusqu’à présent les enjeux de chaque territoire en proposant systématiquement plusieurs possibilités de tracé, remettant à plus tard l’heure du choix. Entre les tenants de l’option Val de Fontenay, défendue notamment par le Maire adjoint de Fontenay sous Bois – Pascal Clerget, et ceux du tracé 100 % 9-3, plaidée par plusieurs élus dont le président de son Conseil général – Claude Bartolone, les deux maîtres d’ouvrage n’ont eu par moment qu’à compter les points.

Faire la ronde sans abandonner l’étoile

Au-delà du tracé de ce futur métro périphérique, les élus de ce Grand Paris Est se sont aussi inquiétés des prolongements des lignes T1, 11, 9 et 1 – en gestation depuis parfois 110 ans, comme l’a rappelé en riant la maire de Romainville, Corinne Valls. Ils craignent que le projet de métro périphérique ne retarde encore ces projets. Pour des villes comme Montreuil, Romainville, Fontenay sous Bois… la rocade seule ne fait en effet pas l’affaire et il s’agit de concilier agrandissement des branches de l’étoile et ronde ou double ronde périphérique.

 

 

Financement de l’investissement… et du fonctionnement

Autre source de préoccupation : le financement et la capacité de la région ou de l’Etat à mener à bien l’ensemble du projet rapidement. Alors que les premiers débats publics avaient témoigné de la perplexité des citoyens face à la tenue de deux débats sur deux projets d’investissement colossal aux objectifs pourtant conciliables, chacun s’est réjoui qu’ait enfin été annoncée officiellement une probable synthèse des projets sans pour autant sembler tout à fait rassuré sur le financement effectif. Plusieurs personnes se sont aussi enquises des conséquences de ce nouveau métro sur la tarification et sur l’avenir des zones. Concernant l’ investissement, la région s’appuie sur son plan de mobilisation pour les transports et les collectivités locales, la SGP sur une dotation initiale de l’Etat et un emprunt sur 40 ans. pour ce qui est du fonctionnement, les responsables de la région ont indiqué travailler à la disparition progressive des zones et ont attiré l’attention sur la nécessité de veiller à maintenir une juste répartition de la prise en charge entre collectivités locales, usagers et entreprises -via le versement transport.

Prochain débat au Pavillon Baltard !

La retransmission de ce débat et son compte-rendu exhaustif seront disponibles sur les sites du débat public d’ici quelques jours.
Voir aussi les derniers publiés à ce sujet.
A noter enfin un prochain à rendez-vous, spécifique au réseau de la SGP : mercredi 26 janvier à 20 heures au Pavillon Baltard.

Télécharger l'article au format PDF :
Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

3 commentaires pour Débat sur le métro périphérique : désaccords sur le tracé de la seconde boucle Est, prolongements des lignes existantes, questions d’argent…
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi