Société | Val de Marne | 12/09/2011
Réagir Par

Déchets à Vitry-sur-Seine : c’est dans les tuyaux !

Déchets à Vitry-sur-Seine : c’est dans les tuyaux !

Les camions poubelle se feront bientôt plus rares à Vitry sur Seine. La ville va installer d’ici 2013 un système de collecte pneumatique des déchets par aspiration souterraine dans quatre quartiers actuellement en réhabilitation. Objectif : réduire les nuisances sonores et visuelles liées à la circulation ainsi que les nuisances olfactives générées par la manipulation des bacs. Cette solution devrait aussi permettre de libérer les espaces actuellement occupés au stockage des déchets : locaux poubelles, etc…

Aspiration des déchets : comment ça marche?

Concrètement, 10 km de tuyaux viendront s’ajouter au réseau souterrain déjà constitué des égouts et différents câbles. Ces tuyaux seront à la fois reliés à 390 bornes de collectes disposées dans les espaces publics ou à l’intérieur des immeubles et à une centrale d’aspiration. Les bornes de collecte seront bien sûr différenciées en fonction du type de déchets. La centrale d’aspiration fonctionnera à l’électricité et rejettera ensuite l’air qui aura été aspiré avec les déchets. Afin de limiter la consommation d’énergie, chaque borne sera associée à une valve qui permettra un stockage intermédiaire des déchets avant l’aspiration des sacs vers la centrale de collecte. Pour éviter les mauvaises odeurs lorsque l’air qui aura été aspiré avec les déchets sera évacué, celui sera filtré au préalable pour être dépollué de ses odeurs. Cette solution, déployée dans quatre quartiers en réhabilitation, concernera environ 30 000 habitants sur les 85 000.

Une première dans le Val de Marne

Le principe de la collecte pneumatique des déchets, testé dès la fin des années 60 (la première installation en France remonte à 1968, pour équiper le village olympique de Grenoble) est aujourd’hui déployé dans un certain nombre d’agglomérations à l’étranger et commence à s’implanter en France. Plusieurs projets sont notamment en cours de développement dans l’’agglomération parisienne. Dans le Val de Marne, Vitry sur Seine est la première commune à franchir le pas.

Pour mettre en œuvre ce dispositif, la ville a fait appel à la Sita (filiale de Suez Environnement) et son partenaire espagnol Ros Roca Environnement (l’un des deux spécialistes du marché de la collecte pneumatique des déchets avec le suédois Envac, associé en France à Veolia). L’investissement : 25 millions €.

Concernant la possibilité d’associer ce dispositif à une personnalisation des accès aux bornes afin de mettre en place une redevance incitative des ordures ménagères (chaque foyer paie en fonction de sa consommation), cela n’est pas prévu dans le cahier des charges. Suez Environnement indique néanmoins que le système serait compatible avec une telle solution.

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi