Société | Val de Marne | 02/09/2011
Réagir Par

Escapade à Périgny sur Yerres

Escapade à Périgny sur Yerres
Publicité

A la découverte de la plus petite ville du Val de Marne (2300 hab) avec ses chemins pavés, granges, son vieux lavoir et l'étonnante Closerie Falbala de Dubuffet.

Situé à la limite de l’Essonne et de la Seine et Marne, Périgny-sur-Yerres est classé depuis 1977 à l’inventaire des sites pittoresques du département. Le centre ville est délimité par une zone semi-piétonne. Un ancien lavoir (ouvert le week-end) clos de murs avec un toit percé permettant de recueillir les eaux de pluies est à découvrir au coeur du zone semi-piétonne du centre-ville.

La Closerie Falbala de Jean Dubuffet

Perigny est aussi la ville d’adoption de Jean Dubuffet (1901-1985), où il s’installa dans les années 1970 pour créer une oeuvre grandeur nature lui permettant de se ressourcer.La Closerie Falbala prend forme entre 1971 et 1976, sur un terrain de 1600m2 proche des ateliers de Dubuffet (le long du chemin des moulins). Classée Monument historique depuis 1988, le site se visite uniquement sur rendez-vous.
Tél : 01 47 34 12 63

Début septembre :  la Fête de la Saint-Leu

La tradition remonte en 1685 lorsque le roi Louis XIV accorde une Foire à Périgny le premier dimanche de septembre. Depuis cette dâte, les habitants de la ville et des communes avoisinantes ont pris l’habitude se rassembler pour faire la fête de la Saint-Leu au début du mois de septembre, à l’occasion de la foire aux associations. Différentes animations sont alors proposées (orchestre, jeux, danse…) et une brocante a lieu en même temps.

 

 

Télécharger l'article au format PDF :
Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi