Société | Val-de-Marne | 24/11/2011
Réagir Par

Esther Benbassa part en guerre contre le délit de sale gueule

Les Noirs et les Arabes sont contrôlés beaucoup plus souvent par la police que les Blancs, tel est le constat dressé par la nouvelle sénatrice écologiste du Val de Marne, Esther Benbassa, s’appuyant sur un rapport de la CNCDH*, lui même basé une étude du CNRS**.  Afin d’éviter un contrôle au faciès, la sénatrice propose de rendre obligatoire l’établissement d’un PV (Procès verbal) à chaque contrôle,

La suite de cet article est réservée aux abonnés !

Si vous êtes abonné cliquez ici pour vous connecter.

Si vous êtes déjà abonné et connecté à votre compte, pensez à recharger la page avec Ctrl+F5 ou à vider le cache de votre navigateur pour accéder à l’intégralité de l’article (ou cliquez ici).

La plupart de nos articles sont accessibles gratuitement afin de pouvoir être lus par tous.

Cependant l’information a un coût, et nous réservons donc certains articles ou parties d’articles à nos abonnés payants. Vous pouvez souscrire un abonnement individuel en quelques clics ici.

Il vous donnera immédiatement accès à tous nos articles et contenus réservés aux abonnés, et à tous nos autres articles sans limitation.

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
Aucun commentaire pour Esther Benbassa part en guerre contre le délit de sale gueule
    Ajouter une photo

    N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    A lire aussi