Société | Nogent-Sur-Marne | 12/04/2011
Réagir Par

Exclu du Nouveau Centre, Michel Gilles solde ses comptes

Publicité

Conseiller municipal d'opposition centre-droit à Nogent sur Marne, Michel Gilles vient d'acter de son exclusion définitive du Nouveau Centre. Adhérent du mouvement de Hervé Morin depuis 2007, le conseiller municipal n'en était pas au premier désaccord avec son parti, lui reprochant une trop forte inféodation à l'UMP.

Lors des élections municipales de 2008 déjà, il avait soutenu la députée Marie-Anne Montchamp (dissidente UMP) contre le maire sortant, Jacques JP Martin, officiellement investi par l’UMP et le Nouveau Centre. Lors des régionales de mars 2010, il s’était à nouveau désolidarisé de l’union UMP-Nouveau Centre en se présentant symboliquement à la fin de la liste du souverainiste Nicolas Dupont-Aignan (Debout La République), bien que n’adhérant pas aux thèses anti-euro de ce dernier. Lors des cantonales 2011 enfin, l’élu d’opposition municipale s’est à nouveau présenté contre le maire, Jacques JP Martin, conseiller général sortant UMP investi par le Nouveau Centre. Cette fois, le candidat s’est présenté au nom d’un nouveau parti local, Nogent Démocratie, au positionnement centre droit. Une démarche dissidente qui lui a coûté son poste de directeur de cabinet de la secrétaire d’Etat aux solidarités, Marie-Anne Montchamp (réintégrée à l’UMP depuis sa suspension de 2008 ) et a entraîné son exclusion définitive du Nouveau Centre.

Dans une lettre adressée à Hervé Morin, président du Nouveau Centre,  Michel Gilles prend acte de cette décision tout en précisant n’avoir de toutes façons pas renouvelé son adhésion cette année, et règle ses comptes avec le président de la fédération val de marnaise, Laurent Lafon- par ailleurs  maire de Vincennes. Il reproche à ce dernier d’avoir bradé l’indépendance du parti dans le département en contrepartie de sa présence sur la liste des sénatoriales et de l’élection de sa première adjointe, Dominique Le Bideau (sans étiquette) au sein du Conseil général.

Dans l’entourage de Laurent Lafon, on ne souhaite pas commenter cette missive. « Réagir donnerait trop de crédit à la personne de Michel Gilles », indique un des proches collaborateurs du maire de Vincennes.

 

 

Rapprochement entre Nouveau Centre et Parti Radical dans le Val de Marne

De son côté, le Nouveau Centre val de marnais travaille à la préparation d’une alternative centriste, en collaboration la fédération locale du Parti Radical, actuellement en voie d’émancipation de l’UMP. Les représentants des deux formations, Laurent Lafon et Sylvain Cognet, se sont rencontrés à plusieurs reprises et des réunions publiques sont prévues d’ici cet été pour réfléchir à des propositions communes en vue des prochaines échéances électorales.

Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Cet article est publié dans avec comme tags Cantonales 2011, FB, , Michel Gilles, Nogent, Nouveau Centre, Vincennes
4 commentaires pour Exclu du Nouveau Centre, Michel Gilles solde ses comptes
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi