Société | Val de Marne | 25/04/2011
Réagir Par

Festival de l’Oh 2011

Publicité

Le Festival de l'Oh 2011 aura lieu le week-end du 18 et 19 juin. Ce festival, organisé par le Conseil général du Val de Marne et les communes participantes,  a pour objectif de sensibiliser la population de manière festive, ludique et culturelle aux questions de l'eau, spécifiquement celle des fleuves et des rivières.

Tous les aspects sont abordés, de l’entretien de la rivière et de ses berges à l’eau potable en passant par la baignade. Dans le Val de Marne, ce festival est l’occasion d’évoquer quelques projets de longue haleine comme le retour à la baignade ou encore la remise à l’air libre en certains endroits de la Bièvre (rivière qui part des Yvelines pour se jeter dans le Seine mais qui est recouverte  à partir d’Anthony).

Durant deux jours, les dix villes escales du Festival de l’Oh  (Ablon-sur-Seine, Bonneuil-sur-Marne, Maisons-Alfort, Nogent-sur-Marne, Orly, Saint-Maur-des-Fossés, Saint-Maurice, Sucy-en-Brie, Valenton, Vitry-sur-Seine) accueilleront animations, spectacles et actions de sensibilisation.

Chaque année, un fleuve du monde est également à l’honneur et 2011 sera consacré au Gange (Inde). Si le festival se tient sur un week-end seulement, il donne aussi lieu à de nombreuses animations avant et après, comme des ateliers pédagogiques avec les classes et une université populaire qui organise Les Mardis de l’eau, des conférences, débats et projections tous les mardis de 19h à 22h jusqu’à la mi- juin.

 

 

Côté spectacle, le Festival de l’Oh 2011 accueillera à la fois des compagnies et des artistes indiens et des troupes locales, ainsi que des associations dans les communes participantes.

Le programme complet sera détaillé courant mai. Pour en savoir plus, voir le site Internet du Festival de l’Oh.

Voir le programme complet à Nogent sur Marne.


Télécharger l'article au format PDF :
Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi