Publicité
Publicité : Ordival 94
Société | Val de Marne | 14/10/2011
Réagir Par

Grève de la Faim de la Protection civile 94 : premières avancées

Grève de la Faim de la Protection civile 94 : premières avancées
Publicité

En grève de la faim depuis dix jours suite au retrait de l’agrément leur permettant d’exercer leur activité, l‘Association départementale de protection civile du Val de Marne (Adpc 94) a fait état aujourd’hui de  plusieurs soutiens de la part de mairies du département et de premières avancées pour faire passer son message auprès du Ministère de l’intérieur.

Une délégation de bénévoles a ainsi été reçue par le directeur de cabinet du préfet mercredi 12 octobre, le quel s’est engagé à faire part des doléances de l’association auprès du ministre de l’Intérieur à propos l’erreur d’interprétation administrative concernant « la désaffiliation de l’ADPC 94 de sa fédération » qui a entraîné la publication de son arrêté du 11/07/2011, retirant à l’association départementale son droit d’exercice des missions de sécurité civile, a indiqué l’Adpc 94 dans un communiqué.

La directrice de cabinet du député-maire de Saint-Maur-des Fossés, Henri Plagnol, a également reçu une délégation de grévistes et réaffirmé le soutien du maire auprès du ministre de l’intérieur. Le maire est également venu visiter les grévistes et leur a assuré que la ville poursuivrait ses efforts dans le temps pour que l’Adpc 94 puisse continuer son activité sur place. « Les mairies de Limeil-Brévannes et de Boissy Saint Léger ont aussi confirmé leur volonté de donner à notre association les moyens financiers de pouvoir se défendre en justice par l’attribution d’une subvention exceptionnelle d’urgence. D’autres communes finalisent leur soutien« , se réjouit le communiqué.
La dialogue n’a en revanche pas encore commencé avec la Fédération Nationale de Protection Civile. A suivre.

Voir précédent article à ce sujet.

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF
Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi