Société | Nogent-Sur-Marne | 06/06/2011
Réagir Par

Groupes politiques au Conseil municipal de Nogent : où en est-on?

Alors que les groupes politiques au sein du Conseil municipal sont figés pour six ans, les alliances ou mésalliances entre les personnes qui les composent varient, elles, en fonction des personnes, dossiers, projets personnels et autres enjeux politiques.

Ainsi à Nogent sur Marne, les groupes en présence au sein du Conseil municipal ne reflètent-ils plus exactement les positions de tous leurs membres, comme cela était le cas en mars 2008. Quelques explications pour mieux comprendre les positions des uns et des autres en séance. Trente-cinq conseillers municipaux issus de trois listes, ont été élus à l’issue des élections municipales de mars 2008.

Au sein du groupe majorité municipale (Ensemble agissons pour notre ville) qui compte 26 membres et qui est conduite par le maire (UMP) Jacques JP Martin, la fusion d’entre deux tours avec la liste Nogent c’est maintenant de Marc Arazi n’a résisté qu’à moitié à l’usure du temps. Si Anne Renoux est restée au sein de la majorité municipale, Marc Arazi est en revanche rentré officiellement en opposition cet hiver suite à plusieurs différents sur des dossiers comme le projet RER A ou la nomination d’Estelle Debaecker à un poste de conseiller de la communauté d’agglomération. Il s’est même présenté aux élections cantonales contre le maire.

En dehors de cette scission, les autres membres de la majorité municipale sont restés solidaires, et continuent de voter les propositions avec ensemble, à l’exception de quelques nominations pour lesquelles, dans le secret d’un vote anonyme, une ou deux autres voix diffèrent parfois du choix majoritaire.

Au sein du groupe Nogent avec vous, qui compte 6 membres et est le fruit de la liste d’opposition menée par la députée (UMP) Marie-Anne Montchamp – fusionnée au second tour avec celle d’Estelle Debaecker (Une alternative pour Nogent), la greffe n’a pas pris. Longtemps opposante numéro un du maire, l’ancienne édile, Estelle Debaecker a abandonné toutes ses poursuites, est rentrée à l’UMP et a pris des responsabilités au sein de l’équipe municipale en obtenant un poste de conseiller de la communauté d’agglomération. Cette dernière précise toutefois rester une élue minoritaire, comme sa colistière Edith Heslouin. Toutes deux conservent du reste leur franc parler et liberté de parole au sein du Conseil municipal et il leur arrive de voter contre certaines délibérations.

Il en est de même de Philippe Sajhau qui a obtenu récemment une délégation à  l’aménagement durable et l’éco-efficacité. Ce colistier de Marie-Anne Montchamp se montre en ligne avec la majorité municipale sur de nombreuses décisions mais fait connaître ses désaccords.

Le véritable opposant au sein du groupe Nogent avec vous reste Michel Gilles, colistier de Marie Anne Montchamp et directeur de cabinet de cette dernière au secrétariat d’Etat aux solidarités jusqu’à ce qu’il se présente aux cantonales contre le maire en mars 2011. Ce dernier épluche les dossiers à la virgule près et s’est montré particulièrement offensif sur des sujets comme les projets de densification urbaine ou les finances municipales. Il est soutenu dans sa démarche par Michel Devynck. Michel Gilles est également membre de l’association Nogent Démocratie, créée en début d’année.

Quant à Marie-Anne Montchamp, elle joue la discrétion. Suspendue de l’UMP suite au maintien de sa candidature au second tour contre le maire sortant en 2008, et un temps porte-parole du mouvement République solidaire de Dominique de Villepin, la députée (dont la circonscription est vouée à disparaître en 2012) est rentrée dans le droit chemin en devenant Secrétaire d’Etat aux solidarités en novembre dernier et ne fait plus de vagues, comme en témoigne son siège vide en Conseil municipal et sa tribune libre vierge dans le bulletin municipal (Nogent Le Magazine).

Reste le groupe socialiste (Progrès et solidarité), qui ne compte que trois membres et est resté assemblé.  Sur certains dossiers, ses positions rejoignent celles de Michel Gilles et Marc Arazi. C’est du reste à William Geib, tête de liste PS, que Michel Gilles a donné son pouvoir pour le représenter au Conseil municipal de ce soir (6 juin 2011).

En dehors de ces recompositions, les groupes ont aussi évolué suite aux démissions (pour raisons professionnelles ou personnelles) de certains de leurs membres, ainsi, malheureusement, qu’à deux décès intervenus en décembre 2010.

2 commentaires pour Groupes politiques au Conseil municipal de Nogent : où en est-on?
  • Pour illustrer cet article :
    le 17 juin le conseil municipal était réuni pour désigner des suppléants en vue de l’élection sénatoriale (vote le 25 septembre)
    la liste présentée par Nogent avec Vous n’a recueilli que deux suffrages
    les autres élus de Nogent avec Vous ont préféré voter pour la liste présentée par Jacques Martin. Le rattachement politique au clan Martin est sans équivoque

  • @1 Michel Gilles
    La soupe est bonne, pour l’instant, pour certains élus du clan Martin, mais le vent tourne !!….
    Affaire à suivre, avec beaucoup de surprises !!!!…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *