Société | Val de Marne | 06/10/2011
Réagir Par

Homicide à Orly : l’enquête en cours

Publicité

Dans le cadre de l'enquête sur l'assassinat mercredi soir à Orly ville, d'un jeune homme de 29 ans, la police privilégierait la piste d'un "différend qui a mal tourné", a-t-on appris jeudi de source proche de l'enquête. "On ne peut pas parler d'affrontements entre bandes ni de règlements de comptes mais on s'oriente plutôt

sur la piste d’un différend qui a mal tourné », a précisé cette source.

Lire aussi : fusillade du 23 novembre 2012, 5 victimes

Mercredi soir, aux alentours de 22H00, plusieurs détonations sont entendues dans la cité des Aviateurs, un quartier sensible d’Orly-Ville.
Arrivés sur place, les services de secours découvrent un homme gisant à terre, touché à la jambe et portant « des plaies saignantes » à la poitrine, a expliqué une source policière.
Transporté à l’hôpital Henri-Mondor de Créteil, il succombera à ses blessures aux alentours de 23H30.
La victime, connue de la justice pour de petites affaires, « ne passait pas par là par hasard. Ce n’est pas une victime collatérale », selon la source proche de l’enquête.
Sur place, plusieurs douilles ont été retrouvées et des témoins ont vu deux voitures quitter les lieux peu après les échanges de coups de feu, selon la source policière.
Dans la foulée, un homme en état d’ébriété qui se trouvait sur place a été interpellé et restait en garde à vue « pour vérifications » jeudi après-midi, selon la source proche de l’enquête.
Peu après les faits, les forces de l’ordre ont par ailleurs dû intervenir pour disperser un rassemblement qui s’était formé dans la cité après l’échange de coups de feu. De légères échauffourées ont alors éclaté.
« Il s’agissait simplement de permettre aux enquêteurs de faire leur travail », a indiqué une source policière. La police judiciaire du Val-de-Marne est en charge de l’enquête.
Source AFP

 

 

Télécharger l'article au format PDF :
Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi