Société | Val de Marne | 21/03/2011
Réagir Par

Impact des alliances EELV – PS dans le Val de Marne

Publicité

Afin de gagner des cantons contre la droite ou les communistes, ou tout simplement de s’assurer un maintien  au second tour, le Parti Socialiste et Europe Ecologie avaient fait alliance dans 16 cantons du Val de Marne (8 représentés par un PS, 8 par un EELV). En parallèle, le PS avait aussi noué des alliances avec le PRG (Parti radical de Gauche) et le MRC (Mouvement républicain et citoyen). Le bilan semble plutôt positif même si ces unions électorales n’ont pas suffi partout.

Alliances qui pleurent

Ainsi, à Bonneuil sur Marne et Valenton, les candidats PS-EELV ne passent-ils pas la barre du second tour, relégués derrière le FN et loin derrière le communiste sortant. A Villeneuve Saint Georges surtout, le conseiller général sortant, PS, perd son siège pour laisser en face à face le candidat FN Dominique Joly (chef de file départemental) et la communiste Nathalie Dinner. A Saint-Maur Centre, l’alliance n’a pas non plus permis au candidat socialiste, Elisabeth Bouffard Savary, de se maintenir face aux deux concurrents de droite : le conseiller sortant Nicolas Clodong et l’UMP (ex Nouveau Centre) Stéphanie Chupin. A Chennevières enfin, le candidat d’union Jean Djebara n’a pas fait le poids face au MoDem Jean-Pierre Barnaud et à l’UMP Bernard Hammerlé.

Alliances qui rient

L’alliance rose-vert a e revanche offert une place au second tour dans plusieurs cantons comme Ivry Est, Chevilly Larue, Fontenay Est, Ivry Ouest, Villejuif Est et Villejuif Ouest, parfois de justesse devant le FN comme à Fontenay Est où moins d’un point sépare les deux candidats. A Arcueil, l’alliance permet de donner une solide avance à l’écologiste sortant, Daniel Breuiller. Dans les cantons tenus par la droite, l’union conforte le maintien au second tour derrière le candidat de la majorité présidentielle à Saint Maur Ouest, Maisons Alfort Sud et Nord et Vincennes Est. A noter même qu’à Vincennes Est, Muriel Hauchemaille (EELV) est la seule candidate du Val de Marne placée en seconde position à passer la barre des 12,5 % d’inscrits, derrière la candidate d’union de la droite Dominique le Bideau.

Un jeu solo au profit du FN dans deux cantons

Si à Cachan, Charenton et Créteil,  le PS, allié au MRC et PRG, a conservé son avance sans alliance avec EELV, les candidatures séparées ont eu raison du second tour à Champigny Centre et Choisy le Roi, laissant la place au Front National pour confronter le Parti communiste.

 

 

Dans des villes comme Nogent sur Marne et Le Perreux sur Marne, les scores entre PS-PRG -MRC d’un côté, EELV de l’autre, ont été très serrés. Au Perreux sur Marne surtout, le candidat PRG Patrick Mouge se place au second tour contre le conseiller général sortant, l’UMP Jacques Loison, à une seule voix près, devant l’EELV Joseph Terribile.

A lire aussi :

 

 

Télécharger l'article au format PDF :
Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Un commentaire pour Impact des alliances EELV – PS dans le Val de Marne
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi