Société | Accueil Val de Marne (94) Val de Marne | 25/09/2011
Réagir Par

Les priorités des 6 sénateurs élus du Val de Marne

Les priorités des 6 sénateurs élus du Val de Marne
Publicité

La campagne des sénatoriales est désormais close. Quelles seront les actions prioritaires des six sénateurs élus ou réélus aujourd’hui au Sénat ? Chacun a répondu à la question. Deux sujets sont partagés par tous  : la défense de la place du Val de Marne et de l’Est parisien et une farouche volonté de mettre en place ou abroger (selon le bord politique) la réforme des collectivités territoriales. Voici les réponses des six sénateurs et sénatrices élus :

Christian Cambon (UMP) (réélu)

Christian Cambon est également maire de Saint Maurice et vice-président de la Communauté de communes de Charenton le Pont Saint Maurice.

« Je vais continuer à travailler à l’amélioration des réseaux de transport dans l’Est parisien, notamment concernant les lignes A et D du RER, ainsi qu’au désencombrement du réseau routier : le Grand Paris doit passer par le Val de Marne ! Au delà de L’Est parisien,  il s’agit aussi de défendre la position de l’Ile de France au sein d’un Sénat où la province est très représentée. Et, bien sûr, je continuerai à soutenir l’action du gouvernement et de la majorité présidentielle. »

Catherine Procaccia (UMP) (réélue)

Catherine Procaccia est également Conseillère générale du Val de Marne (canton de Vincennes Ouest).

 

 

« Je vais continuer à agir en priorité pour réaliser la réforme des collectivités territoriales ainsi que la mise en oeuvre d’intercommunalités qui ne soient pas imposées par le préfet. Je maintiendrai aussi bien sûr mon engagement aux côtés de la majorité pour le redressement des comptes. Et je poursuivrai mon action sur l’égalité entre hommes et femmes au travail. »

Luc Carvounas (PS)

Luc Carvounas est également vice-président du Conseil général (mandat qu’il devrait probablement abandonner prochainement suite à son élection au Sénat) et maire adjoint d’Alfortville.

« Au sein du PS, je lutterai pour l’abrogation de la réforme des collectivités territoriales -dont le prétexte affiché de mettre fin au « millefeuille » est un un coup politique. Je vais aussi m’impliquer dans la réforme de la fiscalité et porterai une attention particulière sur les dotations de solidarité et la péréquation entre territoires riches et pauvres. Je serai notamment très vigilant sur la carte de géographie prioritaire dans le cadre des CUCS (contrats urbains de cohésion sociale). »

Laurence Cohen (PCF)

Laurence Cohen est également première secrétaire du PCF dans le Val de Marne et conseillère régionale d’Ile de France.

« Je souhaite, dans le prolongement d’Odette Terrade et Jean-François Voguet (sénateurs sortants qui ne se sont pas représentés) continuer à faire vivre l’identité du Val de Marne au sein du Sénat. Je m’engage aussi à travailler avec mon groupe pour faire reculer les lois négatives de la droite qui contribuent au dé-tricotage des solidarités. Je militerai aussi sur la question de l’égalité homme-femme. »

Christian Favier (PCF)

Christian Favier est également président du Conseil général du Val de Marne.

« Ma priorité sera, si le Sénat passe à gauche, de mettre fin à la réforme des collectivités territoriales  pour travailler à un nouveau projet plus respectueux des territoires. Je vais aussi m’atteler au rétablissement des moyens financiers pour l’hébergement d’urgence, et à un niveau plus local, au maintien de la chirurgie cardiaque à Henri Mondor. Je souhaite également travailler à un projet de loi sur la spéculation financière. »

Esther Ben Bassa (EELV)

Esther Ben Bassa est universitaire -chercheuse, spécialiste de l’histoire du peuple juif et de l’histoire comparée des minorités, et directrice d’études à l’école pratique des hautes études de la Sorbonne.

« Mes priorités concernent le vote des immigrés aux élections municipales et la suppression du carnet de circulation des Roms. J’aimerais aussi mettre en place des Etats-généraux de l’immigration. »

 

 

 

 

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF
Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi