Société | Nogent-Sur-Marne | 03/05/2011
Réagir Par

L'INA restera dans l'Est parisien

Publicité

C'est décidé, L'Institut national de l'audiovisuel (INA), installé depuis 1974 à Bry sur marne, restera bien dans l'Est parisien et s'apprête à construire un nouveau bâtiment pour rénover et agrandir son siège. La décision a été annoncée hier lors du Comité d'entreprise, au soulagement de la majorité des salariés.

Lors d’un précédent Comité d’entreprise, début avril, l’hypothèse d’un déménagement au sein du Pôle multimédia nord parisien, en Seine Saint Denis, voire éventuellement dans l’Ouest pour se rapprocher des grands médias, avait été évoquée, suscitant l’émoi des représentants du personnel déjà préoccupés par la renégociation de leur convention collective  (voir billet détaillé sur ce potentiel déménagement). Un coup dur aussi pour les élus du Val de Marne, inquiets pour la vitalité économique du territoire (Voir interview de Christian Favier, président du Conseil général du Val de Marne). Parmi les principaux arguments en faveur d’un déménagement dans le Nord ou l’Ouest parisien : le rapprochement géographique des clients et entreprises du même secteur, l’Est parisien ne permettant plus guère de synergies après le départ de studios et école de cinéma.

Plus rapide, plus économique, moins conflictuel

Alors que la décision devait être prise en juin, le maintien de l’implantation val de marnaise a néanmoins été tranché et annoncé en ce début mai. « Nous avons privilégié cette option pour des raisons d’efficacité car c’est aujourd’hui la plus rapide à mettre en oeuvre. L’agrandissement sur place a déjà été budgété à  75 millions € et son financement a été validé. Le déménagement en Seine Saint Denis revenait plus cher et le financement n’était pas bouclé, explique Monique Denoix, directrice de la communication du groupe.

« Il reste vrai que nous devons pouvoir nous rapprocher de nos clients pour poursuivre nos objectifs stratégiques d’ouverture du fonds au grand public et de développement de la formation, poursuit Monique Denoix. Pour cela, nous conservons notre antenne parisienne pour les commerciaux et prévoyons également d’y installer nos modules de formation légère, car il est difficile de demander aux salariés des groupes installés à l’Ouest de traverser toute l’agglomération pour suivre une formation. »

 

 

Le calendrier de construction n’est pas encore précisé. Les études devraient être lancées prochainement. Reste au département à convaincre la SFP (Société française de Production), voisine de l’INA à Bry sur Marne, de rester également, ou de trouver une entreprise attractive pour la remplacer sur le site…

Voir les précédents billets sur ce sujet.

Télécharger l'article au format PDF :
Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi