Société | Accueil Val de Marne (94) Nogent-Sur-Marne | 15/12/2011
Réagir Par

Logements : Benoist Apparu promet de céder plus vite des terrains de l’Etat

Logements : Benoist Apparu promet de céder plus vite des terrains de l’Etat

La visite du secrétaire d’Etat au logement, Benoist Apparu, sur un chantier de résidences de logements sociaux à Saint Mandé a donné lieu à quelques échanges sur les modalités de la densification en agglomération parisienne. L’équation : comment construire plus de logement sur un foncier peu disponible et sans créer l’ire des habitants déjà présents ?

«Nous souhaitons développer le logement social dans notre ville mais à notre manière, en respectant notre tissus urbain. Notre problème : nous sommes en proche couronne et le foncier est rare donc cher», a ainsi posé le député-maire UMP de Saint Mandé, Patrick Beaudoin.

Accélérer la cession des terrains de l’Etat

Venu poser une première pierre symbolique, Benoist Apparu a pris sa part du problème en évoquant le nombre insuffisant de terrains cédés par l’Etat, regrettant que les programmes de mobilisation du foncier public n’aboutissent pas au nombre attendu de cessions effectives par rapport à la liste de terrains identifiés initialement. Ceci, soit faute d’accord avec les collectivités locales, soit car les ministères concernés ne souhaitaient plus se départir de leur foncier. «Il faut aller beaucoup plus vite dans la mise à disposition de terrains par l’Etat et je m’y engage, a annoncé le secrétaire d’Etat au logement. C’est la seule condition pour tenir les objectifs en matière de nouveaux logements (70 000 par an en Ile de France) et éviter l’explosion des loyers», a-t-il conclu.

D’après la base de données du programme viv@cité, le potentiel mobilisable en faveur du logement au-delà de 2012 représenterait environ 500 ha de foncier public en Ile-de-France et permettrait de réaliser 30 000 logements supplémentaires sur la période 2013/2016. Ce qui correspondrait à 10 % du foncier nécessaire pour réaliser les 70 000 logements par an attendus. Une proportion non négligeable.

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi