Société | Val de Marne | 30/08/2011
Réagir Par

Marc Arazi au chevet des élus minoritaires du Val de Marne

Conseiller municipal d’opposition sans étiquette à Nogent sur Marne, Marc Arazi a été nommé porte-parole pour le Val de Marne de l’AELO (Association nationale des élus locaux d’opposition). Cette association, créée il y a un an par une conseillère municipale de Perpignan, Clotilde Ripoull, s’est fixée pour objectif d’aider les élus d’opposition à exercer leur mandat dans de bonnes conditions, en faisant respecter leur moyens d’action et d’expression.

L’AELO se veut indépendante de toute formation politique et comprend aussi bien des adhérents de droite, de gauche que sans étiquette.Parmi ses premières actions, l’association s’est illustrée au printemps dernier en remettant des bonnets de Marianne et des bonnets d’âne à une quinzaine d’élus, en fonction de leurs bonnes ou mauvaises pratiques en matière de démocratie locale (transparence, liberté d’expression de l’opposition…). A ce jour, environ 150 membres auraient rejoint l’association, en cours d’implantation dans l’hexagone.

Concernant le Val de Marne, Marc Arazi aura d’abord une mission d’évangélisation pour faire connaître l’association. « Mon rôle sera de faire connaître l’AELo dans le département, de soutenir les élus locaux d’opposition dans leur exercice de la démocratie locale et de mettre en évidence les bonnes et moins bonnes pratiques des élus afin de faire changer les choses. Il faut un acte politique fort pour changer le rapport de force avec les élus majoritaires qui se croient tout permis« , a indiqué l’élu minoritaire de Nogent sur Marne.

Suivez mon regard je ne vise personne…  Le conseiller municipal, animateur du mouvement local Nogent c’est maintenant, est depuis l’année dernière en conflit ouvert avec le maire (UMP) de la ville, Jacques JP Martin, pour obtenir un statut d’élu minoritaire à part entière avec tribune libre dans le bulletin municipal, après avoir été son allié lors des dernières élections municipales. (Voir billets à ce sujet)

A l’aise sur le terrain de la communication, Marc Arazi, qui est aussi coordinateur national du Priartem (association qui milite pour une réglementation plus stricte en matière d implantation des antennes relais) et à ce titre négociateur du Grenelle des ondes, a indiqué qu’il lancerait prochainement plusieurs actions pour faire connaître l’AELO dans le Val de Marne.

Pour en savoir plus :

Voir le site Internet de l’AELO.
Et le site Internet de Marc Arazi.

Cet article est publié dans , avec comme tags AELO, FB, , Nogent
8 commentaires pour Marc Arazi au chevet des élus minoritaires du Val de Marne
  • « Il faut un acte politique fort pour changer le rapport de force avec les élus majoritaires qui se croient tout permis ». Dont acte …

  • Je me félicite que Monsieur ARAZI étende de plus en plus son champ d’influence.
    Un grand courant d’air démocratique est nécessaire.
    Un changement d’élus est souhaitable.

  • Bonjour les girouettes, Entre Mr Arazi et Mme Godin qui ne savent plus où ils habitent ni qui fréquenter . Mais…. Il est allé la chercher loin cette association, maintenant que sa poupularité est en berne au niveau local . Un nouveau boulot que d’aller chercher des caliméros comme lui , apparemment très productif pour la collectivité .

  • La démarche de Mr ARAZI a au moins cette vertu, celle de dire des choses vraies qui dérangent les gens en place qui se croient propriétaires des lieux et des voix des électeurs.
    C’est bien là qu’est le problème : une aspiration profonde au changement qui s’affirme de plus en plus fort.

  • si on commence à écouter cette sorte de trublion , sans projet ni idée , sans équipe , on n’en’avance pas .Il y en a qui sont dans l’ACTION et d’autre dans la réaction ou dans le rétropédalage . Mais son ambition est de profiter comme les autres de la bonne soupe

  • Si on regarde de plus près la vocation de l’AELO, on note  » qu’elle permet à ses membres d’être soutenus dans leurs actions, de développer leur communication »
    On comprend donc bien là que Mr Arazi ne peut y arriver tout seul , qu’il n’a donc pas à Nogent de soutien (on le savait). Et Donc il va chercher ailleurs ce qu’il n’est pas capable de mener seul. En clair qu’il ne parvient pas à rassembler les foules CQFD

  • « celle de dire des choses vraies qui dérangent les gens en place qui se croient propriétaires »
    Dont acte !

  • Il y a un commencement à tout et à force de conviction et de volonté, un jour ou l’autre, apparaît, au bout du chemin, le changement, n’en déplaise aux grincheux professioonels et autres thuriféraires, du pouvoir en place, surout, lorsqu’ils se cachent derrière un anonymat, de convenance et peu courageux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *