Publicité
Publicité : Ordival 94
Société | Val de Marne | 21/09/2011
Réagir Par

Orly: braquage mortel d’un fort du convoyeur Temis

Orly: braquage mortel d’un fort du convoyeur Temis
Publicité

Un commando de quatre à six personnes a attaqué à l’explosif un centre-fort de la société Temis,  mercredi 21 septembre peu avant 6 heures à Orly, faisant un mort. Le butin estimé serait de 14 millions €. Le groupe Temis a plusieurs activités comme le transport de fonds et valeurs précieuses mais aussi leur stockage et tri, dans des centre-forts. C’est l’un de ces centres, situé dans une zone pavillonnaire d’Orly Ville, qui a été attaqué. 

En tenue noire des forces de l’ordre, le commando a commencé par incendier une voiture pour bloquer la rue avant de faire exploser les portes du centre, provoquant la mort d’un des employés dont les jambes ont été arrachées par l’explosion. Il s’agit du dixième convoyeur de fond tué dans une attaque depuis 2000.

Les autres collaborateurs de la société se sont réfugiés dans une chambre blindée. Les malfaiteurs ont levé le camp à l’approche de la police. Ils auraient toutefois réussi à voler l’équivalent de 14 millions € (chiffre mis à jour 26 septembre). Dans leur fuite, les membres de ce commando armé ont pris en otage un passant avant de relâcher sain et sauf au niveau de Vitry sur Seine puis de se diriger vers l’A6.

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF
Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Cet article est publié dans avec comme tags Attaque convoyeurs de fond, , Mort, , Police, Temis

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi