Société | Nogent-Sur-Marne | 23/03/2011
Réagir Par

Pour quelques poignées de mains

Publicité

Geste machinal de politesse,  exercice favori et quelque peu forcé du candidat arpentant les marchés, symbole sincère de réconciliation ou comble de l'hypocrisie entre personnes qui se détestent ? La poignée de main s'interprète différemment en fonction des circonstances. Le refus de se serrer la poigne, en revanche, n'est jamais anodin.

Ce week-end, le maire de Nogent sur Marne, Jacques JP Martin, n’a pas cherché à cacher ses sentiments vis à vis de son ancien allié du second tour des municipales, Marc Arazi, à nouveau candidat contre lui aux élections cantonales, refusant sa main tendue lors de la cérémonie de commémoration de la fin de la guerre d’Algérie, et enjoignant même à l’un de ses adjoints, Sébastien Eychenne, de faire de même. Lequel a obtempéré tant et si bien que le lendemain, jour de scrutin, il a à nouveau refusé ses cinq doigts au candidat de Nogent c’est Maintenant venu faire la tournée des bureaux de vote.

Pour Marc Arazi : ce refus ostensible de serrer la main alors que les élus étaient en posture officielle est  « irrespectueux, antidémocratique, et fait dériver le combat politique vers le combat personnel ». Une inimitié que ne dénie pas le maire et conseiller général sortant : « Je croyais qu’il jouait collectivement au sein de l’équipe municipale alors qu’en fait, il n’a qu’une ambition : lui-même. La récréation est terminée ! Et j’ai, jusqu’à preuve du contraire, le droit de serrer la main à qui je veux. »

A défaut d’en venir aux mains, les opposants s’en tiennent aux voix, qu’ils interprètent chacun à leur façon. Pour Marc Arazi :«Avec 7,3 % des votes, Nogent c’est maintenant a progressé dans tous les quartiers de la ville depuis son score de 5,6 % lors du premier tour des municipales de 2008, alors même que ce scrutin avait pris une tournure nationale. Ceci confirme notre légitimité électorale. » Pour Jacques JP Martin en revanche : « Contrairement à ce que Marc Arazi déclare depuis les municipales de 2008, ce premier tour des cantonales démontre que je n’avais pas besoin de lui pour gagner une élection. »

 

 

 

Télécharger l'article au format PDF :
Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

9 commentaires pour Pour quelques poignées de mains
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi