Société | Accueil Val de Marne (94) Nogent-Sur-Marne | 04/10/2011
Réagir Par

Précisions sur l’état de la dette à Nogent

Lors du Conseil municipal du 3 octobre, Karine Renouil, maire adjointe en charge du budget, a présenté un état de la dette nogentaise aujourd’hui, à l’occasion d’un débat sur les emprunts toxiques, entamé il y a deux semaines suite à la publication par le Libération de la liste des emprunts structurés (dits toxiques) contractés par les collectivités locales auprès de la banque Dexia. Ce tableau qui mentionnait un emprunt structuré à Nogent sur Marne, avait suscité des explications

de la part de plusieurs élus d’opposition (Michel Gilles et Marc Arazi), aux quels le maire avait répondu en expliquant que ce produit financier n’était pas très risqué car il est fixé à 4,5 % et ne peut être supérieur que si l’Euribor (taux d’intérêt moyen auquel les principales banques européennes se consentent des prêts en euro) dépasse 6,5 %, ce qui n’est pour l’instant pas encore arrivé (voir article explicatif à ce sujet). Cette présentation a été l’occasion d’un mini débat sur le bien-fondé ou non de cet emprunt. (Ecouter à partir de la minute 18)

Quelques précisions sur les chiffres
80% de la dette  auprès de Dexia est composée d’emprunts à taux fixe, soit environ 16 millions €
Il y a un emprunt à taux fixe avec levier sur Euribor 12 mois  (celui dont il est question dans la publication de Libération) qui correspond à environ 4 millions  €
Nogent a également contracté des emprunts à taux fixe auprès de Société générale et Crédit Mutuel, ce qui porte au total à 84% la proportion de prêts à taux fixe dans le portefeuille de la dette.

Débat sur les avantages et inconvénients de cet emprunt structuré
William Geib  a déclaré qu’il n’y avait pas d’intérêt à prendre ce prêt , plus risqué, car ce n’est pas parce que l’Euribor n’a pas atteint les 6,5 % les années précédentes qu’il n’est pas susceptible de le faire dans les années qui viennent.   Le maire, de son côté, a rappelé que pour l’instant, le prêt avait fait gagner de l’argent car le taux était de 4,5 % au lieu de 5,5 % si c’était un taux fixe classique. En outre, l’Euribor n’est pas le Franc suisse ou le Yen, comme c’est le cas de certains emprunts structurés. Et il s’agit d’un taux plus stable. Même au plus fort de la crise en 2008, l’Euribor a à peine atteint les 5,5 %. Enfin, il s’agit d’un petit emprunt sur 4 millions €, qui na rien à voir avec les sommes dont il est question dans certaines collectivités. Pour Michel Gilles, on ne peut pas comparer 2008, qui était une crise des subprime qui ne concernait pas l’Euro, avec 2011 qui concerne beaucoup plus l’Europe. Il est donc difficile de faire de pronostic et il pourrait être intéressant d’étudier l’intérêt de repasser en taux fixe. Sur ce point, le maire s’est déclaré confiant dans les chefs d’Etat européen pour prendre enfin les décisions qui s’imposent et mettre fin aux spéculations.

Ecouter l’intégralité du débat sur cette question à la minute 18 de l’enregistrement du Conseil municipal.

Voir précédents articles sur ce sujet.

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF
Cet article est publié dans , avec comme tags Budget municipal, dette, Emprunts toxiques, Nogent
25 commentaires pour Précisions sur l’état de la dette à Nogent
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi