Société | Nogent-Sur-Marne | 03/11/2011
Réagir Par

Recours gracieux contre des nouvelles antennes relais et création d’un collectif Priartem Nogent

Un recours gracieux vient d’être lancé il y a quelques jours contre le projet d’installation de nouvelles antennes relais Orange sur le toit de la mairie de Nogent sur Marne. Les signataires  : le conseiller municipal d’opposition Marc Arazi, ainsi que les riverains et parents d’enfants de la crèche voisine. Ces derniers s’opposent à cette implantation en raison de la présence d’une crèche à moins de 100 mètres des antennes,  en vertu du principe de précaution par rapport  aux champs radioélectriques suscités par ce dispositif.

Lors du conseil municipal de mai 2011, un long débat avait eu lieu sur cette question. Le maire avait alors indiqué que le faisceau de l’antenne n’engloberait pas la crèche et s’était engagé à effectuer de nouvelles mesures de simulation, se concerter au sein du comité environnement et informer les parents et riverains avant d’accorder la déclaration de travaux. (Voir article détaillé sur ce débat)

En parallèle, un collectif local du Priartem (Association nationale de vigilance sur les antennes relais de téléphonie mobile) a été créé et pétition lancée, qui a recueilli à ce jour 200 signatures. (Voir la pétition en ligne)

Voir les articles précédents sur les contentieux relatifs aux antennes relais à Nogent sur Marne

Cet article est publié dans , , , avec comme tags , , , ,
4 commentaires pour Recours gracieux contre des nouvelles antennes relais et création d’un collectif Priartem Nogent

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *