Publicité
Publicité : Ordival 94
Société | Val de Marne | 01/06/2011
Réagir Par

Sénatoriales : les jeux ne sont pas faits dans le Val de Marne

Publicité

Alors que la France s’apprête à renouveler la moitié de ses sénateurs, dont la durée du mandat passe de 9 à 6 ans, les jeux sont loin d’être faits concernant les candidatures et les alliances. Les candidatures devant être déposées au plus tard le vendredi 12 septembre pour des élections se tenant le 25 septembre, il reste donc plusieurs mois pour les pourparlers.

Le Val de Marne n’échappe pas à l’incertitude, tant sur le nom des personnes proposés par les partis que sur leurs alliances.

Marie-Anne Montchamp en position éligible ?

A droite, des rumeurs persistantes laissent à penser que Marie-Anne Montchamp, députée dont la circonscription est vouée à disparaître et secrétaire d’Etat aux solidarités auprès de Roselyne Bachelot, pourrait figurer en seconde position, derrière le maire de Saint Maurice, Christian Cambon.  Gérard Larcher, actuel président du Sénat, a toutefois déclaré début mai que les ministres ne pourraient cumuler leur poste avec celui de sénateur, et – même si ce discours n’a pas force de loi, il pourrait faire hésiter. L’intéressée a de son côté dénié toute candidature au Sénat jusqu’à présent. En outre,  l’UMP Val de Marne n’est guère favorable à cette candidature, et son patron Christian Cambon avait fait promettre à Nicolas Sarkozy à l’automne dernier qu’il ne l’investirait point. Rien ne semble néanmoins acté aujourd’hui dans un sens ou dans un autre.

Chez EELV : Val de Marne et fédération nationale ne sont pas sur la même longueur d’onde

Au sein d’Europe Ecologie Les Verts, la candidature de l’universitaire Esther Ben Bassa, imposée par le parti au niveau national, reste controversée au sein du département qui avait choisi Annie Lahmer et les discussions ne sont pas non plus closes à ce sujet.

Alliances à gauche : l’union en perspective

Concernant les alliances, l’union à gauche entre PS, EELV et Front de gauche, assurant un mandat à chaque parti, se profilerait malgré les querelles post-cantonales liées à la présence de candidats PS- EELV contre le Front de gauche. Si le PCF a pu se permettre de régler ses comptes au sein du Conseil général, le maintien d’un bras de fer aux Sénatoriales pourrait s’avérer risquée lors de cette élection qui se jouera en un seul tour à la proportionnelle.

Un centre droit indépendant ou pas ?

A droite, la position du Nouveau Centre, en pleine constitution de sa Confédération des centres, pourrait varier en fonction des discussions liées aux présidentielles de 2012, concernant une candidature indépendante ou alliée à l’UMP.

Au centre, le MoDem semble actuellement un peu esseulé mais il pourrait rallier les voix d’élus au positionnement plus indépendant.

Le grand absent sera le Front National, qui malgré ses bons scores au suffrage universel des récentes cantonales (+ de 15 % des votes au premier tour dans le Val de Marne), ne pourra compter que sur très peu de grands électeurs. Pour l’instant, le parti n’a pas encore décidé s’il présentait un candidat ou pas.

Voir billet précédent sur les Sénatoriales dans le Val de Marne.
Voir billet sur le fonctionnement des élections sénatoriales.

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF
Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

3 commentaires pour Sénatoriales : les jeux ne sont pas faits dans le Val de Marne
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi