Société | Val de Marne | 13/10/2011
Réagir Par

Trafic de cannabis : seize personnes arrêtées à Champigny

Publicité

Seize membres d'un réseau de trafic de cannabis, fourni par les Pays-Bas et l'Espagne pour être écoulé à Champigny-sur-Marne (Val-de-Marne), et qui rapportait près de 30 000 euros par jour, ont été écroués, après près de 8 mois d'enquête, a annoncé jeudi la préfecture de police de Paris (PP).

L’enquête a débuté en février lors d’une opération menée par la direction de la sécurité de proximité de l’agglomération parisienne (DSPAP) dans la cité des Boullereaux, à Champigny-sur-Marne.

Une « nourrice » (personne chargée de stocker la drogue) a d’abord été interpellée, qui a  permis aux enquêteurs de la sûreté territoriale du Val-de-Marne de mettre au jour un réseau pyramidal structuré d’importation par « go fast »d’herbe et de résine de cannabis.

La drogue était ensuite redistribuée dans des appartements de « nourrices » de la cité, et revendue dans les étages des bâtiments. Selon les estimations des policiers, ce trafic rapportait près de 30 000 euros par jour.

Le 11 et le 12 septembre, quinze personnes ont été interpellées au retour d’une livraison des Pays-Bas. Lors des perquisitions, 150 kg de drogue sont alors saisis, ainsi que 25 000 euros en liquide et cinq véhicules rapides de luxe, « volés et faussement immatriculés ». Cinq autres personnes ont ensuite été interpellées entre le 11 septembre et le 5 octobre.

Au total, seize personnes ont été écrouées, a précisé la Préfecture de police. Le principal mis en cause s’est également vu saisir l’équivalent de 272 700 euros en valeur marchande.
Trois des personnes écrouées étaient également visées par des mandats d’arrêt pour un trafic similaire de stupéfiants.
Source AFP

 

 

Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi