Publicité
Publicité : WELCOME 94 - l'évènement 2019 pour les entrepreneurs du Val-de-Marne
Société | Val de Marne | 21/04/2011
Réagir Par

Vidéosurveillance : le Val de Marne au milieu du guet

Publicité

L’installation de caméras dans les villes du Val de Marne se poursuit, vivement encouragée par la préfecture. Aujourd’hui 21 communes sur 47 ont franchi le pas, essentiellement dans la partie Est du département

et dans les villes de droite mais pas exclusivement. Parmi les cités qui ont tranché en faveur de la vidéosurveillance (ou vidéoprotection) : Vincennes, Charenton, Joinville, Nogent sur Marne, Saint Mandé, Saint Maurice, Saint-Maur des Fossés, Bry sur Marne, Limeil-Brévannes, Le Plessis-Trévise, Thiais… Plusieurs sont également  en réflexion à l’instar de Boissy Saint Léger, Valenton, Villeneuve le  Saint Georges ou encore Alfortville.

Pour poursuivre ce déploiement, le préfet du Val de Marne, Pierre Dartout, a entrepris une tournée auprès des villes qui hésitent encore, petit film vidéo à l’appui. « Plusieurs enquêtes ont été largement facilitées grâce aux enregistrements des caméras de vidéosurveillance« , insiste le préfet.

La question des libertés publiques reste posée

Certaines communes restent toutefois hostiles, en raison principalement des questions de liberté publique que pose ce dispositif. De leur côté, les sites privés d’espace public s’équipent massivement, à l’instar des supermarchés, banques, buralistes, bijoutiers et autres commerçants.

Supervision en temps réel ou pas ?

Techniquement, plusieurs systèmes de vidéosurveillance coexistent dans le département, en fonction des moyens des communes. Ainsi certaines villes enregistrent les images mais ne les visionnent pas en temps réel et ne s’en servent qu’en cas d’incident, pour contribuer à son élucidation. D’autres mettent en place un système de surveillance en direct par des agents habilités (un CSU, centre de supervision urbaine) à certaines heures. Aucune cité ne dispose en revanche pour l’instant d’un système de surveillance 24 h sur 24 dans le département.

A Bry sur Marne, les images déportées directement dans les voitures de police

La commune qui va le plus loin dans ce sens est Bry sur Marne, qui a installé depuis l’année dernière un système de déport des images directement embarqué des les voitures de police lorsqu’il n’y a personne pour surveiller l’écran.

Voir aussi tous les billets consacrés au déploiement de la vidéosurveillance à Nogent sur Marne.

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF
Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi