Société | Val de Marne | 19/09/2011
Réagir Par

Villejuif : l’Efrei se rapproche de l’Esigetel

Villejuif : l’Efrei se rapproche de l’Esigetel

L’Efrei, une école privée d’ingénieurs en NTIC (Nouvelles technologies de l’information et la télécommunication) basée à Villejuif , a opéré depuis la rentrée un rapprochement stratégique avec l’une de ses consœurs, l’Esigetel, basée à Avon (Seine et Marne). Objectif : développer des synergies concernant la recherche, les nouveaux débouchés et formations, ainsi que les partenariats à l’international.

Concrètement, c’est l’Efrei qui prend le contrôle de l’Esigetel. Dans un premier temps toutefois, chacun conservera son propre diplôme, campus et président.

Créée en 1936, à l’époque dénommée Ecole française de radioélectricité (EFR), l’Efrei a d’abord formé des manipulateurs d’ondes radiophoniques avant de passer à l’informatique après la guerre. L’école diplôme environ 300 ingénieurs par an et s’appuie sur un réseau de 7000 anciens élèves en activité, dont Rani Assaf et Antoine Lavavasseur, les deux co-inventeurs de de la Freebox. L’Esigetel diplôme de son côté une centaine d’élèves par an et compte 2000 anciens. Les deux écoles sont privées, gérées par des associations.

Pour gérer ce rapprochement, Eric Parlebas, directeur de l’Efrei depuis 2008, a pris la direction de l’Esigetel, et Frédéric Meunier, président de l’association Efrei depuis 2009, celle de l’Efrei. Le président de l’Esigetel, Guy Roussel conserve son poste.

En savoir plus sur l’Efrei
En savoir plus sur l’Esigetel

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF
Cet article est publié dans , avec comme tags , , Esigetel, , Ingénieurs informatiques,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi