Société | Val-de-Marne | 16/11/2011
Réagir Par

Voguéo : le Grand Paris sur l’eau

Voguéo : le Grand Paris sur l’eau

Le Conseil de Paris a décidé de relancer le système de transports en commun sur la Seine Voguéo, testé de juin 2008 à 2011 sans grand succès en raison d’un parcours trop court (Maisons Alfort Gare d’Austerlitz). Cette fois le projet se veut plus ambitieux avec pour objectif de constituer un vrai moyen de transport public Paris-Banlieue.

Au programme : 31 escales dont une quinzaine à Paris et les autres dans une douzaine de communes du Val de Marne et des Hauts de Seine. Dans le Val de Marne, seraient desservies les villes de Ivry sur Seine, Vitry sur Seine et Maisons Alfort.

Le projet commencera par une phase de concertation menée par le Stif (syndicat des transports d’IDF) en janvier et février 2012, avant de rédiger un cahier des charges et lancer la délégation de service public (DSP). Un délégataire « sera désigné à l’été 2012 pour une mise en service de Voguéo pas avant fin 2013″ a indiqué Annick Lepetit, adjointe au maire de Paris en charge de l’aménagement et des transports.

Laurence Douvin, conseillère de Paris UMP a émis des réserves indiquant que  « le financement du projet estimé à 25 millions d’euros n’est assuré par le Stif qu’à hauteur de 10 millions d’euros, ce qui démontre de la part du Stif une certaine réserve« , et rappelant que « la fréquence des navettes va au mieux de 15 minutes en semaine à 30 minutes le week-end, avec une « vitesse maximale limitée sur la Seine à 18km/h« .
Elle a demandé que « soit étudiée la possibilité d’utiliser des bateaux électriques avec un système de recharge sur les quais de Seine comme c’est le cas sur la chaussée pour Autolib’« . De son côté, Rachida Dati, conseillère UMP et maire du VIIe, a jugé le projet « hasardeux« : « Il ne palliera pas la fermeture des voies sur berge à la circulation automobile« , a affirmé l’élue dont l’arrondissement sera touché par la fermeture aux voitures des voies sur berges sur une longueur de 2,5km.

Une autre élue, Edith Cuignache-Gallois (Nouveau Centre), a proposé la création de « VoguéoFret » pour développer le transport de marchandises sur la Seine, ce qui permettrait de réduire la circulation des camions dans Paris et sa banlieue.
Source : AFP, STIF

Télécharger le projet de carte Vogueo élaborée par le STIF

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi