Réagir Par

3e et 6e : le PS 94 met les points sur les i

Publicité

La fédération du Parti socialiste du Val de Marne a présenté ses candidats aux élections législatives des 10 et 17 juin 2012 hier matin (voir la liste des candidats PS dans le Val de Marne), l'occasion de mettre les pendules à l'heure concernant les deux circonscriptions où des divergences subsistent entre bureau national et départemental. Si des frottements existent aussi entre les instances locales du PS et d'EELV, l'ambiance est en revanche au beau fixe avec le MRC dont le secrétaire général de la fédération départementale, Marc Badel, était bien présent. 

Dans la troisième circonscription d’abord (Villeneuve Saint Georges, Villeneuve le Roi, Boissy Saint Léger, Valenton, communes du Plateau briard),  le bureau national du PS n’a en effet toujours pas investi le candidat choisi par le PS 94 : Régis Charbonnier, maire de Boissy Saint Léger, qui doit se présenter avec Daniel Guérin, conseiller général MRC de Villeneuve le Roi comme suppléant. Et Roger-Gérard Schwartzenberg, l’ancien député PRG qui a perdu la circonscription à 148 voix en 2007 contre l’actuel député UMP Didier Gonzalès, souhaite se présenter à nouveau.

« Roger-Gérard Schwartzenberg est un homme brillant. Mais lorsque l’on abandonne le combat comme il l’a fait lors des municipales de 2008, la moindre des choses serait de ne pas réapparaître! » a insisté Laurent Cathala, député-maire de Créteil, reprochant par ailleurs au potentiel candidat PRG de ne pas avoir pas vécu suffisamment dans sa ville lorsqu’il était maire, lui préférant ses activités parisiennes.

« Le meilleur ticket pour battre la droite dans la troisième, c’est Régis Charbonnier (PS) et Daniel Guérin (MRC). Roger-Gérard Schwartzenberg a perdu sa circonscription en 2007 puis laissé sa municipalité en 2008. Se ranger derrière ce candidat serait le meilleur moyen de faire réélire Didier Gonzalès! Nous espérons que le bureau national du PS se rangera à cette analyse électorale. Si cette investiture n’était pas acceptée. Non seulement, ils se présenteront quand même, mais en plus nous présenterons alors immédiatement notre candidate PS Claire Lemeunier dans la sixième circonscription (Vincennes, Fontenay, Saint Mandé) », a prévenu Luc Carvounas, secrétaire général de la fédération Val de Marnaise.

 

 

« Car la discussion concernant la sixième circonscription  n’est pas close! a repris le premier fédéral. Pour rappel, alors que le PS avait initialement prévu de se désister dans la troisième circonscription pour soutenir la candidature de Cécile Duflot (EELV), cette dernière a finalement été investie à Paris (d’où la candidature de Régis Charbonnier dans la 3e). Il a alors été décidé d’investir EELV dans la sixième, alors que c’était initialement Claire Lemeunier, responsable de la section socialiste de Vincennes, qui devait se présenter. (voir les candidats EELV) Cette pilule, difficile à avaler pour le PS local, est devenue indigeste lorsqu’EELV a ensuite annoncé l’investiture de candidats dans toutes les circonscriptions du département (voir les réactions et la réponse d’EELV). Ce n’est pas parce qu’il y a un accord national que l’on peut décider de manière unilatérale au niveau local. Ceci même alors que nous avons réussi à construire un accord historique d’union de la gauche lors de l’élection sénatoriale, qui nous permis de gagner un quatrième siège. »

Avec un candidat au zénith dans les sondages, la fédération locale ne veut toutefois pas bouder son plaisir. « Pour l’instant, nous sommes concentrés dans la campagne pour faire gagner François Hollande. Après les présidentielles, nous ferons le point en fonction des résultats, et verrons qui a le plus de chances de gagner contre la droite« , a indiqué Claire Lemeunier.

Candidats RMC

En dehors de la troisième et de la sixième circonscriptions où subsistent des inconnues, le PS ne présentera pas de candidats dans la dixième circonscription (Ivry-sur-Seine Est, Ivry-sur-Seine Ouest, Le Kremlin-Bicêtre, Vitry-sur-Seine Nord) où le maire MRC du Kremlin Bicêtre, Jean-Luc Laurent, est fortement pressenti. Le secrétaire général du MRC 94, Marc Badel, a néanmoins indiqué que les investitures MRC n’étaient pas encore arrêtées non plus que les circonscriptions dans lesquelles les candidats seraient présents. Il a aussi laissé entendre que les circonscriptions de droite où le MRC a fait un bon score aux cantonales auraient sans doute des candidats.

Voir tous les articles concernant les élections en 2012

Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi