Publicité
Publicité : Ordival 94
Réagir Par

Abus sexuels dans une maternelle de Créteil: les parents ont rencontré Luc Chatel

Publicité

Le ministre de l’Education nationale Luc Chatel a promis mardi aux parents d’enfants victimes d’abus sexuels présumés, perpétrés par un instituteur à Créteil, de les « accompagner dans (leur) douleur », tout le temps qui sera nécessaire pour leur enfant, à leur grand soulagement.

M. Chatel a reçu Audrey, la mère de la petite fille de quatre ans qui a révélé l’affaire à la mi-mars et a désigné une autre enfant de quatre ans dont les parents, Dominique et Sokata, étaient également invités au ministère. « Mon devoir de ministre de l’Education nationale et ma responsabilité de père de famille, c’est d’être au côté des familles et de faire en sorte de les accompagner dans cette difficulté, dans cette douleurJe leur ai dit à quel point j’étais bouleversé par ce qui s’était passé » et « à quel point nous les accompagnerons dans les semaines, dans les mois, dans les années qui viennent si c’est nécessaire pour leur enfant », a déclaré Luc Chatel à l’issue d’un entretien qui a duré trois quarts d’heure.

Le ministre a proposé aux familles l’accompagnement d’un pédopsychiatre pour leur enfant et promis que toute la lumière serait faite sur cette affaire. Luc Chatel a rappelé qu’il avait diligenté une enquête administrative et qu’il avait « eu un échange avec le garde des Sceaux » Michel Mercier pour que « le procureur de la République se tienne à la disposition des familles pour les recevoir ».

Audrey s’est dite « très satisfaite de ce rendez-vous ». « Aujourd’hui, on a été entendu, pour moi ça va faire bientôt trois semaines qu’on est dans cette affaire. Le côté humain est ressorti du ministre », a-t-elle dit. La possibilité de rencontrer un pédopsychiatre, « c’est déjà beaucoup pour moi car je n’ai pas les moyens d’en payer », a ajouté la mère.

« On est ravis d’avoir été enfin écouté, rien à voir avec le recteur de Créteil (ndlr : William Marois)« , a renchéri Dominique, qui indique cependant être « toujours en colère, furieux« . Il envisage de demander à être reçu par le président Nicolas Sarkozy « car il a dit qu’il était ‘le président des victimes' ». Les familles ont indiqué avoir porté plainte contre le recteur de l’académie de Créteil pour non-assistance à personne en danger.

La Fédération de parents d’élèves FCPE du Val-de-Marne s’est dite « surprise du délai très long qu’il a fallu pour recevoir les familles concernées qui en avaient fait la demande ». Exprimant son « soutien » aux parents, la FCPE 94 a également pointé dans un communiqué « la réaction très tardive de l’administration pour mettre en oeuvre une cellule de crise permettant d’accompagner les élèves et la communauté éducative ».
L’association a également déploré que l’information des parents et des représentants au conseil d’école ait été « négligée ».

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF
Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi