Publicité
Publicité : Fête des solidarités
Réagir Par

Blocage du lycée Jean Macé à Vitry sur Seine

Blocage du lycée Jean Macé à Vitry sur Seine
Publicité

Des enseignants ont bloqué vendredi matin le lycée Jean-Macé de Vitry-sur-Seine (Val-de-Marne) pour protester contre l’agression de l’adjointe du proviseur ainsi que les fermetures de classes prévues à la rentrée.Une cinquantaine d’enseignants, accompagnés d’élèves et de parents, ont empêché l’accès au lycée à partir de 7H30 et toute la matinée,

a indiqué Sandrine Bourret, professeur de philosophie. Un nouveau blocage est prévu lundi. Les enseignants ont décidé de se rendre ce jour-là au rectorat de Créteil pour demander à être reçu. Selon des sources policières, le blocage s’est terminé vers 11H40.

Deux causes ont suscité cette crise. Premier grief : la dégradation du climat avec l’agression jeudi dernier (26 janvier) de l’adjointe du proviseur, frappée à l’épaule par le frère d’un élève qui s’était introduit dans le lycée. Une agression, confirmée par des sources policières, qui a causé dix jours d’incapacité temporaire totale (ITT), selon les enseignants.

Les professeurs protestent également contre la « perte de 154 heures » de cours prévue l’année prochaine, sur un total de 1.941 heures, ont-ils expliqué dans un communiqué.
Cette baisse de dotation en heures enseignées, qui correspond à l’équivalent de sept postes et demi d’enseignants, doit se traduire par la fermeture d’une classe de première, d’une autre de terminale, et la fusion de classes de BTS, a précisé Sandrine Bourret.
Contacté par l’AFP, le rectorat de Créteil n’a pas donné suite.
Source AFP

 

 

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF
Un commentaire pour Blocage du lycée Jean Macé à Vitry sur Seine
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi