Publicité
Publicité : Ordival 94
Réagir Par

Boissy : les orchidées Vacherot-Lecoufle revendiquent leur made in France

Boissy : les orchidées Vacherot-Lecoufle revendiquent leur made in France
Publicité

Comment distinguer les orchidées bichonnées pendant cinq ans et prêtes à vivre des dizaines d’autres, des plantes élevées en vitesse accélérée en Chine ou en Hollande pour remplir les rayons de jardineries ou supermarchés au prix d’un bouquet de marguerites ? A Boissy Saint Léger (Val de Marne), l’établissement Vacherot-Lecoufle, institution créée en 1886 et mondialement reconnue dans sa spécialité, a décidé de valoriser son savoir-faire artisanal en créant un label «Orchidées Qualité France». Explications en images.

Avec ses centaines d’espèces botaniques (naturelles) d’orchidées et ses milliers d’hybrides, créées au fil des années, les serres Vacherot Lecoufle, installées depuis 1886 sur le site de la Tuilerie à Boissy Saint Léger, entretiennent un patrimoine en partie unique, classé notamment par le Conservatoire français des collections végétales au titre de la Collection nationale pour ses groupes de plantes mères de Cattleya et Sabot de Venus (Paphiopedilum). A Boissy, l’établissement de Philippe Lecoufle (arrière-petit fils du fondateur Henri Vacherot) et de sa femme Françoise, est le dernier de l’institution familiale, après la fermeture en décembre dernier des serres de Marcel Lecoufle, l’oncle de 98 ans, qui s’était spécialisé dans les orchidées malgaches.

Spécialiste de l’hybridation des orchidées pour imaginer de nouvelles collections et à l’origine d’une technique de clonage (dans les années 1960) pour dupliquer ensuite ses créations, les serres Vacherot Lecoufle sont toutefois aujourd’hui confrontées à la concurrence d’autres cloneurs aux méthodes plus industrielle en provenance de Hollande ou d’Asie. Ces derniers proposent moins de références, laissant de côté la variété des nuances et les espèces plus rares, et leurs plantes durent moins longtemps,souvent cultivées en vitesse accélérée et épuisées à peine en fleur, mais elles sont aussi nettement moins chères. Cette plante rare a ainsi progressivement perdu son statut de fleur de luxe alors que l’on en trouve pour parfois dix euros en supermarché alors qu’une orchidée classique en vaut plusieurs dizaines.

Comment faire la différence ? Les connaisseurs ne s’y méprennent pas, qui examinent notamment les racines, comptent les feuilles, les hampes florales… et recherchent telle ou telle spécialité, mais beaucoup d’amateurs n’ont pas ce réflexe. Et puis, une orchidée à quinze euros, ce n’est pas plus cher qu’un bouquet, alors cela durera le temps que cela durera et il n’y a pas de regret si la plante se racornit quand on n’a pas la main verte ! Pour Philippe et Françoise Lecoufle, pas question néanmoins de se résigner. Afin de se distinguer de l’orchidée industrielle, les deux passionnés ont donc décidé de créer un label «Orchidées Qualité France» dont ils viennent de déposer la marque. Leur objectif : fédérer les derniers orchidéistes de France autour de cette nouvelle griffe et distribuer leurs collections avec cette étiquette pour informer les consommateurs.

A lire aussi :
Oui il y a encore de l’agriculture en Val de Marne
Quelques témoignages de maraîcher, horticulteur, apiculteur, éleveur en 2015 dans le Val de Marne
40 millions d’abeilles dans le Val de Marne
Philippe Babic élève ses escargots aux portes de Périgny
Philippe Dreyfus, 90 ans et toujours horticulteur à Mandres-les-Roses
Stéphane Cosse, maraîcher à Périgny  : marchés aux casiers
Et toujours :
10 ans d’AMAP dans la région : du panier bio pour citadin à la révolution agricole
Toutes les AMAP du Val de Marne
Toutes les coeuillettes dans l’Est parisien
Les orchidées Vacherot-Lecoufle revendiquent le made in France

Distribué chez les fleuristes et quelques jardineries, les serres Vacherot-Lecoufle ventent également directement depuis leurs serres de Boisssy Saint Léger ou sur Internet.
Pour en savoir plus, voir leur site Internet.

[gallery link="file"]

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF
Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

6 commentaires pour Boissy : les orchidées Vacherot-Lecoufle revendiquent leur made in France
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi