Réagir Par

Candidature pour le stade de rugby : les enjeux touristiques

Candidature pour le stade de rugby : les enjeux touristiques

La mobilisation continue pour promouvoir la candidature de Thiais-Orly (Val de Marne), en concurrence avec le site de Ris Orangis (Essonne), dans le cadre  du futur Grand Stade de Rugby que projette de construire la FFR (Fédération française de Rugby). Jeudi matin, Gilles Saint-Gal, vice-président du Conseil Général et président du comité départemental du tourisme, et Joël Gayssot, directeur général de l’agence de développement du Val-de-Marne, avaient convié à Orly les acteurs locaux du tourisme pour leur expliquer le projet.

Face à une cinquantaine d’hôteliers, de restaurateurs ou encore de transporteurs, ont été rappelés les enjeux de développement économique de cet équipement, notamment touristiques. “Le département manque d’équipements sportifs de grande envergure. Nous n’avons aucun stade de “5e génération”, avec un toit rétractable et une pelouse modulable. Ce stade ne représente pas qu’un enjeu sportif : une vingtaine de grands évènements y seraient organisés chaque année. Ce qui veut dire que 80.000 personnes transiteraient plus ou moins longtemps par le Val-de-Marne à chaque évènement. Ce stade serait une aubaine pour les professionnels du tourisme” argue Joël Gayssot. Un projet qu’il associe à des travaux déjà entamés, et notamment ceux du Grand-Paris. “Le développement du département va avec celui de la métropole parisienne. Le prolongement de la ligne 14 offrira une desserte exceptionnelle pour ce futur stade, qui nous permettra, comme nous le souhaitons, d’adopter une position touristique originale pour le Val-de-Marne“.

Place à l’équitation ?

Joël Gayssot explique que la réalisation de ce projet permettrait aux val-de-marnais “d’exiger le meilleur : routes, transports en commun, emploi…“. Conquis, les invités ont tout de même quelques interrogations, à l’instar Bernard Rasquin, conseiller municipal délégué au sport à la mairie de Nogent-sur-Marne. “Quels autres sports seraient pratiqués dans le Grand Stade ? L’athlétisme y aurait-il sa place ?“. Ce à quoi Gilles Saint-Gal répond “Nous sommes actuellement en négociation avec la Fédération Française d’Equitation. Mais nous voulons un stade à l’anglaise, où le public serait proche du terrain. L’installation d’une piste d’athlétisme n’est donc pas au programme de ce chantier“.

C’est au mois de juin que la FFR choisira quel site accueillera le futur stade. En attendant, un site Internet de soutien a été mis en ligne pour permettre à tous les supporters du projet de rajouter leur nom et témoigner de leur volonté d’accueillir l’équipement dans le Val de Marne. (La page Facebook du projet compte déjà plus de 6500 j’aime !)

Pour découvrir les deux projets de Thiais-Orly et de Ris-Orangis, c’est ici.

Pour lire l’interview croisée de Thierry Mandon (maire de Ris-Orangis) et Christian Favier (président du Conseil général du Val de Marne) défendant leurs projets, c’est ici.

 

 

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
Cet article est publié dans , , , , avec comme tags FFR, Grand Stade de Rugby, , Rugby, , Tourisme

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi