Société | Nogent-Sur-Marne | 03/01/2012
Réagir Par

Cérémonie des voeux politiques à Nogent sur Marne

En attendant la cérémonie officielle des voeux de la ville de Nogent sur Marne, qui se tiendra samedi 7 janvier à 18 heures à la Scène Watteau, plusieurs responsables politiques locaux ont déjà adressé leurs voeux à la population. Le maire, Jacques JP Martin a ainsi publié un message (à lire ci-dessous) dans lequel il s’engage  notamment à geler à nouveau la fiscalité tout en conservant  » la qualité des services à la population et en réalisant des investissements d’avenir. »

Nogent c’est maintenant, le mouvement du conseiller municipal Marc Arazi, a pour sa part insisté sur la nécessité des initiatives locales pour changer les choses, indiquant que « les solutions ne viendront pas d’en haut » et commencé son message par une citation du sociologue Egard Morin  (lire ci-dessous).

De son côté, le groupe politique local Nogent Démocratie (incarné au Conseil municipal par Michel Gilles et Michel Devynck) a choisi l’humour pour démarrer l’année, avec une série de clips vidéo jouant l’auto-dérision (voir ci-dessous) tandis que Michel Gilles a avant tout souhaité à chacun d’être acteur de son destin (lire ci-après).

Les voeux des autres responsables politiques locaux seront mentionnés  dès leur parution pour compléter ce billet.

Voeux du maire (UMP) de Nogent sur Marne, Jacques JP Martin

« Mes chers concitoyens,

2011 nous laisse comme souvenir celui d’une année d’une grande complexité sociale et politique, suite à une crise économique profonde que l’Europe n’a pas connue depuis la seconde guerre mondiale.

Alors que les pays de l’Union Européenne représentent près d’un quart de la richesse mondiale, ils sont sanctionnés par les places financières car socialement trop généreux au vu d’un modèle social qui nous protège depuis 60 ans mais qui, aujourd’hui, ne peut plus supporter le poids des charges qu’on lui impose.

Le président de la République et l’ensemble des responsables politiques européens font l’impossible pour trouver des réponses adaptées aux difficultés que nous traversons. Ils essaient de réveiller l’Europe, car il manque un souffle politique à notre Union pour faire face à la gravité de la situation. Nous mesurons combien nous devons attendre d’eux clairvoyance et détermination pour que la raison s’impose à l’irrationnel et que soient rétablies la confiance, la compétitivité, une nouvelle croissance et la santé de nos finances publiques.

En effet, les difficultés que traverse l’Europe ont des répercussions dans chaque pays sur les finances publiques au plan national comme au plan local. Ce qui impose dans la recherche de solutions le sens de la mesure et des responsabilités. Les maîtres-mots doivent être : vérité, lucidité, pragmatisme et courage. Il nous faut accepter que les temps changent et pour surmonter cette crise, il faut que nous acceptions de changer. Tout en préservant l’essentiel de notre modèle social, il nous faut nous adapter aux réalités sans dogmatisme et idées toutes faites. Chacun est conscient que l’élection présidentielle s’avèrera déterminante pour notre survie sociale et économique.

2012 sera l’année de tous les risques mais aussi de tous les espoirs, si nous savons, individuellement et collectivement, relever de nouveaux défis. Je comprends la morosité, voire l’inquiétude de certains d’entre nous, mais plutôt que de plonger dans ce pessimisme ambiant, nous n’avons pas le choix, il faut réagir, si nécessaire par des réformes. Pour réussir, nous devons dire : non, tout ne va pas si mal ! Il y a des raisons d’espérer, si nous acceptons de réinventer notre modèle social et la société de demain en adaptant nos modes de vie dans le respect de notre environnement.

Face à une crise financière profonde, le soutien de l’économie nationale, le retour à la croissance et à l’emploi, le redressement des finances publiques, passent largement par l’action commune et solidaire des collectivités locales dans un pacte de confiance avec l’Etat. Par mon engagement au niveau de notre métropole, je participe activement à l’élaboration d’une telle démarche.

Dans un tel contexte, notre ville doit rester le lieu de vie accueillant, rassurant et solidaire que nous avons pu construire ensemble au fil des années. Les solidarités locales sont plus que jamais essentielles dans une période de crise qui touche les plus faibles et les plus exposés d’entre nous.

À Nogent, avec l’équipe municipale qui porte vos inquiétudes et vos attentes, je suis plus que jamais à votre écoute, et prêt à prendre les orientations qui s’imposent. Malgré l’impact des augmentations diverses et la baisse des dotations, grâce à la poursuite d’une gestion rigoureuse et à la détermination des élus, cette année nous maintiendrons les taux des impôts locaux, comme je m’y suis engagé, dans le souci de préserver votre pouvoir d’achat.

Tout en gelant la fiscalité, nous mettrons à nouveau en œuvre, avec l’administration communale, tous les moyens pour conserver la qualité des services à la population, toutes générations confondues et ce tout en réalisant des investissements d’avenir. La qualité de notre cadre de vie, dans un esprit nogentais, sera défendue et améliorée pour que chacun se trouve bien dans sa ville.

Vous pouvez compter sur ma détermination et celle de la municipalité pour poursuivre la mise en œuvre d’une politique municipale équitable en veillant, à ce que chacune et chacun d’entre vous soient au cœur du bien vivre de notre cité.

Mes chers concitoyens, en ce début d’année je tiens à vous adresser des vœux de santé, de sérénité et de bonheur, pour vous et ceux qui vous sont chers. Que l’année 2012 soit la plus réussie pour chacun d’entre vous dans une ville agréable à vivre. »

Voeux de Nogent c’est maintenant, le mouvement du conseiller municipal Marc Arazi

« 2012 sous le signe du renouveau

«Il existe déjà, sur tous les continents, en toutes les nations, des bouillonnements créatifs, une multitude d’initiatives locales dans le sens de la régénération économique, ou sociale, ou politique, ou cognitive, ou éducationnelle, ou éthique, ou existentielle….Ces initiatives ne se connaissent pas les unes les autres, nulle administration ne les dénombre, nul parti n’en prend connaissance. Mais elles sont le vivier du futur. Il s’agit de les reconnaître, de les recenser, de les collationner, de les répertorier afin d’ouvrir une pluralité de chemins réformateurs. Ce sont ces voies multiples qui pourront, en se développant conjointement, se conjuguer pour former la Voie nouvelle, laquelle décomposera la voie que nous suivons et nous dirigera vers l’encore invisible et inconcevable Métamorphose. Le salut a commencé par la base. »

C’est par cette phrase d’Edgar Morin, sociologue et philosophe français, extraite de son livre La Voie (Pour l’avenir de l’humanité), publié en 2011, que nous souhaitons commencer cette nouvelle année avec vous. Ces quelques lignes ont été une pensée stimulante et une confirmation de ce que nous ressentions avec conviction au travers de notre action politique indépendante. Depuis sa création en 2007, Nogent c’est maintenant!, par son action citoyenne quotidienne et déterminée, a fait bouger les lignes et montré qu’une autre voie est envisageable.

Si beaucoup doutent encore qu’il soit possible qu’une ville comme Nogent sur Marne, une grande ville, soit un jour prochain administrée par un groupe politique non affilié à un parti traditionnel. Nous croyons cela réalisable. Mieux nous pensons qu’il est sain et souhaitable que notre démocratie ne soit pas uniquement déterminée par les seules formations majoritaires, enfermées dans leurs tours d’ivoire et totalement à bout de souffle et de « bouillonnements créatifs ».

Au moment d’entamer cette année si importante, année d’élections majeures pour notre pays, mais aussi année de tous les dangers face aux enjeux économiques, financiers, sociaux, etc., nous souhaitons partager avec vous ces deux réflexions :

Les solutions ne viendront pas d’en haut comme par magie mais de notre prise de conscience individuelle et de notre choix de participer activement à un changement. Ce renouveau devient de plus en plus indispensable et urgent, d’où le nom de notre mouvement politique « C’est maintenant ! »
Les discours simplistes et les préconisations de certains partis extrêmes doivent être combattus avec la plus grande énergie. Dans ces moments de doute et de difficultés de vie d’un grand nombre de Français, ils ouvrent « une boîte de Pandore » dont les conséquences de l’ouverture pourraient être incalculables.
Vous pouvez compter en 2012 sur votre équipe « Nogent c’est maintenant! » pour travailler à ce renouveau démocratique, seule manière d’aboutir à une action municipale et nationale équilibrée, exemplaire, juste et qui permette de retrouver la confiance des citoyens.

Et c’est bien sincèrement que nous présentons à chacune et à chacun d’entre vous, ainsi qu’à vos familles, nos vœux les plus chaleureux de bonne et heureuse année 2012. »

Voeux de Nogent Démocratie (cliquer sur l’image)

Voeux de Michel Gilles


« Comme le veut la tradition, nous allons passer le mois de janvier à nous souhaiter mutuellement une bonne année 2012 et prendre de bonnes résolutions pour faire enfin tout ce que nous avions promis de faire les années précédentes.

Mais 2012 est une année particulière à plus d’un titre :

* année de l’apocalypse pour les moins optimistes

* année de la sortie de crise pour les plus optimistes

* année de la perte du triple A, de l’augmentation des impôts et du retour de l’inflation (la « TVA sociale » ) pour les plus réalistes

* année des élections présidentielles et législatives pour les plus militants

Au-delà des discours convenus, je souhaite bien évidemment à chacun la santé, le bonheur, la réussite et l’espoir.

Plus que jamais, en 2012, je vous souhaite surtout d’être acteur de votre destin. Nous voyons chaque jour que la volonté a ses limites et que des évènements extérieurs (les catastrophes comme au Japon, la crise des marchés financiers et de l’euro,…) s’imposent à nous. Mais, dans la lignée des philosophes existentialistes, plus le contexte est difficile et plus nous devons nous efforcer d’agir pour garder le contrôle de notre vie et affirmer nos valeurs.

A défaut de réussir à maîtriser notre destin individuel ou collectif, nous aurons au moins la satisfaction d’avoir essayé.

Meilleurs voeux à tous pour 2012. »

 

8 commentaires pour Cérémonie des voeux politiques à Nogent sur Marne
  • La liste n’est pas exhaustive
    il manque

    1, http://bit.ly/AB0Wcj
    .
    Comme le veut la tradition, nous allons passer le mois de janvier à nous souhaiter mutuellement une bonne année 2012 et prendre de bonnes résolutions pour faire enfin tout ce que nous avions promis de faire les années précédentes.
    .
    Mais 2012 est une année particulière à plus d’un titre :

    * année de l’apocalypse pour les plus pessimistes
    * année de la sortie de crise pour les plus optimistes

    * année de la perte du triple A, de l’augmentation des impôts et du retour de l’inflation (la « TVA sociale » ) pour les plus réalistes

    * année des élections présidentielles et législatives pour les plus militants
    .
    Au-delà des discours convenus, je souhaite bien évidemment à chacun la santé, le bonheur, la réussite et l’espoir.
    .
    Plus que jamais, en 2012, je vous souhaite surtout d’être acteur de votre destin. Nous voyons chaque jour que la volonté a ses limites et que des évènements extérieurs (les catastrophes comme au Japon, la crise des marchés financiers et de l’euro,…) s’imposent à nous. Mais, dans la lignée des philosophes existentialistes, plus le contexte est difficile et plus nous devons nous efforcer d’agir pour garder le contrôle de notre vie et affirmer nos valeurs.
    .
    A défaut de réussir à maîtriser notre destin individuel ou collectif, nous aurons au moins la satisfaction d’avoir essayé.
    .
    Meilleurs voeux à tous pour 2012.
    .
    2,http://bit.ly/A29uoi
    .
    Avec l’affichage des permis de construire, 2012 devrait voir le démarrage des travaux.
    .
    Vous avez probablement déjà pris connaissance des courriers adressés :
    .
    1, au maire, un recours gracieux
    .
    2, au préfet du val de marne, un recours au titre du contrôle de légalité
    .
    3, au préfet de la région ile de France, recours contre l’avis de l’architecte des bâtiments de France
    .
    et de l’article du Parisien du 22 décembre
    .
    Le maire dispose de deux mois pour répondre, l’absence de réponse valant réponse négative
    .
    Après examen des différents permis, il est envisagé de procéder comme suit :
    .
    laisser jusqu’à fin janvier au maire pour répondre et, si réponse négative ou absence de réponse, déposer un recours au tribunal administratif.
    .
    pour éviter toute contestation sur la validité du recours contentieux, de le dater du 5 février et de l’envoyer en recommandé dès le 6 février
    .
    faire en même temps une demande de référé suspension (pour obtenir le gel des permis dans l’attente du jugement sur le fond)
    .
    le permis 10N0063, qui concerne le parking souterrain et les ateliers de la RATP en sous-sol, n’est pas concerné par le projet de recours. Le raisonnement est le suivant :
    .
    nous n’avons pas attaqué le permis de démolir le parking aérien actuel (affreux parking dont chacun souhaite la disparition), permis qui devient exécutoire en janvier. Si Eiffage procède à la démolition du parking aérien, le stationnement va devenir très problématique.
    .
    en ne bloquant pas le permis de construire le parking souterrain, nous offrons une solution qui permet de ne pas retarder la démolition (on ne peut pas nous accuser ni de vouloir maintenir cet affreux parking ni de retarder le projet) et de garantir une offre de stationnement dans le quartier.
    .
    de plus, il sera toujours envisageable d’obtenir une extension de l’offre de stationnement avec un permis de construire complémentaire (par exemple le parking de 150 places promis par le maire sous la place Leclerc)
    .
    Vous pouvez consulter les projets :
    .
    de recours en annulation (sur ce lien)
    .
    de référé suspension (sur ce lien)
    .
    Le projet sera complété en fonction des réponses obtenues de la part du maire et des préfets
    .
    Ceux qui souhaitent, au cas où nous serions obligés de passer à cette étape (c’est à dire en cas de rejet par le maire du recours gracieux ou du défaut d’exercice de son contrôle de légalité par le préfet), être associés à ce recours sont priés de se faire connaître en envoyant un message (« Nous contacter » dans Menu Principal à gauche)
    .
    En vous souhaitant une bonne année 2012

  • @Michel Gilles, j’ai complété.

  • @Michel Gilles, y a-t-il un projet ouvert sur un site de crowd funding ?

  • 1/ A la lecture des voeux de J.MARTIN, on constate que ce fidèle de Nicolas SARKOZY est en campagne car son discours est en majorité axé sur « l’immense » capacité de « son Maître » a redresser la France. Votez pour mon mentor, on s’occupe de tout ! Et les Nogentais, dans tout cela, il n’en parle pas beaucoup !

    2/ En cette période de restrictions, le Maire indique « qu’il va geler la fiscalité ». Pourquoi pas supprimer les voeux qu’il offre à la scène WATTEAU et qui s’adressent essentiellement à des Nogentais, triés sur le volet et sur invitation (sympathisants U.M.P. peut-être ?). Et les autres Nogentais, qu’en est-il ? La scène WATTEAU est peut-être trop petite ? Et le BALTARD alors ? comme au temps de son prédécesseur, où tous les Nogentais étaient cordialement invités, aurait certainement convenu. Par ces temps difficiles, la suppression des voeux aurait été mieux comprise. Le Maire en divisant ses administrés, applique la même politique que celle du Président actuel : diviser pour régner afin de ramasser la mise, croit-il !…

  • @Toto
    nous n’avons pas besoin de financement pour les recours puisque nous nous dispensons d’avocat
    en revanche, il est prévu, comme pour le recours de 2010 contre la déclaration de projet, de procéder à un recours collectif
    si vous voulez vous y associer, laissez vos coordonnées sur
    http://ciassp.free.fr/index.php?option=com_ckforms&view=ckforms&id=1&Itemid=53
    et vous vous tiendrons informé de la suite

  • > Si Martin se représente à une élection à Nogent, les « veaux » qui l’ont élu et réélu récidivront.
    > Les voeux des politiques qui exercent ou ont exercé un pouvoir, comme leurs discours, je n’en ai rien à faire, je ne les lis ni ne les écoute. Et je vote blanc. Savez-vous que le 13 juillet dernier a été créé une commission d’étude parlementaire sur les raisons des abstentions et sur le vote blanc? – Cette commission aujourd’hui est composée d’un Président et d’un seul membre qui se trouve être…le président lui-même. C’est dire si les trvaux avancent. Comme si les raisons de l’abstention n’étaient pas connues! Quant aux bulletins blancs, ils ont tellement la trouille d’obtenir des scores ridicules, ils ne sont pas près d’être pris en compte.
    > Au fait, combien ça coûte une telle commission?

  • Dit Toto, tu ne pourrais pas parler français?

  • @Leca-Notier

    « crowd funding » littéralement « financement par la foule »

    http://fr.ekopedia.org/Crowdfunding

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *