Société | Accueil Val de Marne (94) Nogent-Sur-Marne | 09/02/2012
Réagir Par

Contrat de développement territorial à Nogent : où en est-on ?

Publicité

Dans le cadre du futur métro périphérique Grand Paris Express, Nogent et Le Perreux sur Marne feront l’objet, avec quatre autres villes (Fontenay et Rosny sous Bois, Neuilly sur Marne et Neuilly Plaisance), d’un contrat de développement territorial (CDT). Ces contrats, conclus entre l’Etat et les collectivités locales, doivent projeter le développement urbain autour des futures gares, afin d’y promouvoir notamment la construction de logements.

(Voir point complet sur les CDT dans le Val de Marne). Pour l’instant, quelques premiers accords cadre ont été signés dans plusieurs territoires,  ils doivent ensuite être précisés et suivis d’une enquête publique avant que ne soient signés les contrats proprement dits.

Le territoire autour de Nogent Le Perreux, baptisé Ville durable Est, concerne plusieurs gares du tracé complémentaire (c’est-à-dire pas la future grande ligne rouge périphérique mais la ligne orange qui rejoindra Champigny à Saint Denis). Il s’agit des futures gares Grand Paris Express de Nogent-le Perreux, Val de Fontenay et Rosny sous Bois. En termes de calendrier, ce territoire ne devrait pas faire l’objet d’un accord cadre avant encore quelques mois. «Contrairement aux autres territoires de CDT, qui concernent moins de gares, celui de Ville Durable Est doit faire l’objet préalable d’un Schéma d’étude de cohérence territoriale et les études sont actuellement en cours», explique Jacques JP Martin, maire de Nogent sur Marne.

Principal site de développement : le rond-point Leclerc du Perreux

Concernant les axes de développement urbain envisagés, le site qui devrait faire l’objet de nouvelles constructions de logements et immobilier d’entreprise est celui du rond-point Leclerc, au Perreux. Il s’agit du grand carrefour en étoile de la RD 34 qui fait la liaison entre le boulevard de Strasbourg de Nogent et le boulevard d’Alsace Lorraine du Perreux et croise la route qui mène à l’A86. Un site sur lequel était initialement prévu une gare du Grand Paris Express mais n’a pas été retenu en raison de sa trop grande proximité avec Val de Fontenay  et Nogent Le Perreux. Le Grand Paris Express a privilégié en effet les gares d’interconnexions, ce qui sera le cas à Nogent-Le Perreux avec le RER E et les bus, ainsi qu’à Val de Fontenay avec le RER E, le RER A et les futures extensions du métro 1 et du tramway T1. «Il est en revanche prévu de travailler sur le rabattement vers les gares avec par exemple des bus en site propre», explique le maire de Nogent. Le site du rond-point Leclerc pourrait donc s’interconnecter de cette manière avec les gares de Nogent-Le Perreux et Val de Fontenay, et il l’est déjà avec les gares de RER A de Nogent sur Marne et Neuilly Plaisance via le bus 113.

 

 

Pas de grand projet immobilier au niveau de la gare de RER E

Concernant le site même de la gare de Nogent Le Perreux, la construction de programmes immobiliers ne serait pas à l’ordre du jour. «Nous considérons, avec Gilles Carrez, maire du Perreux, que ce secteur ne doit pas faire l’objet d’une densification. Il est simplement prévu de valoriser les terrains de la SNCF, qui bordent la voie de chemin de fer, par des équipements municipaux», détaille le maire de Nogent.

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF
2 commentaires pour Contrat de développement territorial à Nogent : où en est-on ?
    Ajouter une photo

    N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    A lire aussi