Société | | 25/01/2012
Réagir Par

Délinquance dans le Val de Marne : bilan 2011

Délinquance dans le Val de Marne : bilan 2011

Le nombre de délits constatés dans le Val de Marne est passé en 2011 sous la barre des 90 000, enregistrant une diminution de 1,33% (l’an dernier, la diminution était de 1,09%). Dans les grandes masses, cette délinquance comprend notamment un peu moins de 60 000 atteintes aux biens, un peu moins de 20 000 atteintes aux personnes, un peu moins de 5000 infractions liées aux stupéfiants ou encore quelques 3000 faits enregistrés par la police des airs et des frontières (PAF) de la plate-forme d’Orly. Ces chiffres concernent bien sûr les infractions dûment constatées et déclarées. Le taux d’élucidation, de 36,20 % continue de progresser, qui était de 35,40 % en 2010. Derrière la tendance générale, les statistiques diffèrent fortement par type d’infraction.

Dégradations urbaines en baisse

Les destructions et dégradations urbaines diminuent (-12,2%) ainsi que les violences urbaines (-12,2%). Les menaces de violence baissent également de 9,4 %, de même que les violences non crapuleuses (violences non liées à un vol) de 2,6%.

Cambriolages : hausse maîtrisée

Après une hausse en début d’année 2011, le nombre de cambriolages s’est stabilisé pour terminer à +0,35% (environ 7000 délits) alors qu’il a fortement progressé dans certains départements de la proche couronne (plus de 15 % dans les Yvelines, l’Essonne et la Seine et Marne). «Nous avons travaillé pour identifier des réseaux de receleurs et avons procédé à quelques interpellations, notamment à Valenton, qui ont permis de diminuer cette tendance », explique le préfet du Val de Marne, Pierre Dartout. En termes d’organisation, le service de police technique de nuit mis en place en 2010 a été complété d’une équipe de jour de police technique et scientifique. «Cette équipe comprend une vingtaine de personnes et intervient sur tous les cambriolages pour recenser les éléments techniques et opérer des rapprochements entre les modes opératoires d’une affaire à l’autre», détaille Jean-Yves Oses, directeur territorial de la sécurité de proximité. Parmi les objets particulièrement affectionnés cette année : les métaux.

Stupéfiants : quelques démantèlements

Les infractions liées aux stupéfiants baissent de 0,58%. Concrètement, près de 5500 personnes ont été mises en cause pour trafic ou usage de drogue dans le Val de Marne en 2011, qui ont donné lieu à 635 gardes à vue et 225 déferrements pour trafic, et 2277 gardes à vue et 56 déferrements pour usage. Quelques saisies importantes et démantèlements de réseau ont eu lieu, comme par exemple dans la cité des Boullereaux à Champigny, suite à des investigations à la fois sur le terrain et en amont (parfois à l’étranger). Au total, ont été saisis 5 260 kg d’héroïne, 51 200 kg de cocaïne et près de 4 000 tonnes de cannabis, pour un montant de 554 717 €.

Hausse des vols avec violence

Le point noir du tableau concerne les vols avec violence (violences crapuleuses) qui sont en augmentation de plus de 8 % avec plus de 5600 infractions constatées. Ceux sont plus précisément les vols avec violence sans armes (qui représentent près de 90 % des vols avec violence) qui augmentent de 11%. Les vols avec arme sont en revanche en baisse de 10%. Une double tendance déjà constatée dans des proportions similaires l’an dernier. Les violences sexuelles sont aussi en légère hausse, de 0,7%. Les homicides, eux, diminuent fortement, passant de 26 en 2010 à 15 en 2011.

Progression des vols d’automobiles

Les vols d’automobiles, qui sont passés de 3133 à 3451, augmentent aussi de plus de 10%. Un chiffre qui reste néanmoins en deçà de celui des Hauts de Seine (+17,5%) et de l’Essonne (+18,5%).

Infractions spécifiques à la plate-forme d’Orly

A l’aéroport d’Orly, la Police des airs et des frontières (PAF) a constaté près de 3000 infractions, en hausse de 3,71%, liées pour un tiers à la police des étrangers. Les infractions économiques (vols, escroqueries) et fraudes sur les bagages (occasionnant un poids supplémentaire non prévu dans les avions) sont aussi en hausse.

Quelques éléments statistiques

La police dans le Val de Marne : comment ça marche ?

Depuis fin 2009, les polices des départements de la petite couronne (92, 93 et 94) ont fusionné avec celle de Paris pour constituer une police d’agglomération. Chaque département dispose localement d’une DTSP (Direction territoriale des services de police) qui comprend l’essentiel de l’effectif des policiers ainsi que quelques services spécifiques aux sigles nombreux et variés (comme par exemple la Police des airs et frontières, PAF). Des effectifs complémentaires interviennent ponctuellement depuis Paris, à l’occasion d’événements spécifiques (match important, déplacement d’une personnalité…). Dans le Val de Marne, la DTSP compte environ 2600 agents et la PAF un peu moins de 500.

Pour en savoir plus

Tous les éléments statistiques sont issus de l’Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP). Pour en savoir plus, voir le portail de cet organism et ses différentes publications. Autre site utile : Cartocrime, le portail géostatistique d’accès et de téléchargement des données localisées des crimes et délits enregistrés par la police et la gendarmerie nationales, qui dépend également de l’ONDRP.

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
Aucun commentaire pour Délinquance dans le Val de Marne : bilan 2011
    Ajouter une photo

    N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    A lire aussi