Société | Accueil Val de Marne (94) Nogent-Sur-Marne | 21/05/2012
Réagir Par

Deux MoDem concurrentes dans la cinquième!

Publicité

Il n’a  pas été facile de trouver un candidat MoDem (Le Centre pour la France) pour se présenter aux législatives dans la cinquième circonscription du Val de Marne, en raison des obligations professionnelles des uns et des autres. Et c’est finalement une Vincennoise, Jessica Perniceni, qui a accepté de porter les couleurs du Centre pour la France, avec pour suppléant Marc Boniface, conseiller municipal d’opposition au Perreux sur Marne. Pourtant, sur la ligne de départ, voilà que Cécile Raffet, également élue MoDem du Perreux et suppléante de Marc Boniface lors des cantonales de 2011, se présente également, en suppléante de… Marc Arazi, conseiller municipal d’opposition à Nogent sur Marne et leader du mouvement Nogent c’est maintenant.

Une candidature dissidente moyennement appréciée au sein du MoDem local. « Je déplore cette candidature qui risque de contribuer à émietter les voix du centre et je ne la comprends pas « , témoigne David Jourdan, responsable de la section MoDem de Nogent. « Je connais Marc Arazi depuis plusieurs années et ai eu l’occasion de travailler avec lui et participer à ses cafés-débats. C’est un élu de terrain et je trouve cela très cohérent d’associer nos connaissances complémentaires des enjeux de Nogent et du Perreux. Cela participe d’une bonne dynamique locale« , défend pour sa part Cécile Raffet.

Mais pourquoi donc ne pas avoir proposé sa candidature au MoDem pour avoir l’investiture officielle du parti plutôt que de s’associer avec un candidat concurrent ? A cette question, Cécile Raffet répond : « Je n’avais pas prévu de me présenter et ne sais pas si ma candidature aurait été acceptée. C’est Marc Arazi qui est venu me chercher et j’ai trouvé que cela avait du sens, d’autant qu’à l’époque, il n’y avait pas de candidat qui s’était manifesté dans la cinquième.« 

Au départ, il ne s’agissait du reste pas d’une candidature dissidente. « Nous avons été voir le MoDem départemental pour parler de notre projet de se présenter à deux, explique Marc Arazi. Le mouvement nous a alors demandé si nous étions d’accord pour avoir l’investiture du Centre pour la France et pour leur reverser les recettes liées aux élections (ndlr
chaque formation politique ayant présenté des candidats ayant obtenu chacun au moins 1 % des suffrages exprimés dans au moins cinquante circonscriptions, touche 1,63 euro par voix obtenue, chaque année pendant cinq ans). Nous avons donné notre accord. Mais finalement, cela ne s’est pas fait car il y avait déjà une candidature en cours à Vincennes« , commente le candidat du mouvement C’est maintenant.

« Ce n’est pas exactement comme cela que cela s’est passé, indique de son côté Stéphane Hélière, délégué départemental du MoDem. « Marc Arazi nous a demandé si nous étions d’accord pour lui apporter notre soutien dans la mesure où il se présentait avec Cécile Raffet, et nous lui avons demandé en préalable s’il était d’accord pour cocher la cas Le centre pour la France concernant le financement des partis. Après discussion avec les sections MoDem locales, et compte tenu de la candidature, déjà en cours de confirmation, de la Vincennoise Jessica Perniceni, nous n’avons pas donné suite à Marc Arazi. Quant à Cécile Raffet, elle n’a jamais demandé l’investiture. Nous aurions bien sûr étudié sa candidature si elle l’avait proposé, même si elle ne participe plus depuis des mois aux réunions départementales du MoDem« , détaille le délégué du Val de Marne.

« La posture de Marc Arazi est incohérente. D’un côté il se réclame indépendant de toute formation politique, de l’autre il recherche l’investiture d’un parti  en essayant de passer directement par le MoDem départemental, sans même prendre la peine de nous en parler directement! Et aujourd’hui, il se présente comme le candidat de l’union des indépendants et du centre, alors que ni lui ni Cécile Raffet n’ont de légitimité pour représenter le centre », reprend David Jourdan.

Afin de pouvoir mener sa campagne en toute liberté, Cécile Raffet a indiqué qu’elle avait demandé congé du MoDem tandis que la fédération val de marnaise du parti précise avoir demandé sa suspension.

 

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF
Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

17 commentaires pour Deux MoDem concurrentes dans la cinquième!
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi