Élections | Accueil Val de Marne (94) Val de Marne | 07/05/2012
Réagir Par

Du premier au second tour: reports et progressions

Du premier au second tour: reports et progressions

Hausse générale de la participation, progression des votes blancs et nuls et reports des voix du premier tour, les tendances qui ont marqué le second tour de la présidentielle 2012 dans le Val de Marne.

Participation en hausse partout

La participation a augmenté dans toutes les villes du Val de Marne entre le premier et le second tour de la présidentielle. Une augmentation moyenne de 2,96 contre seulement 0,87 % au niveau national. Cette mobilisation de second tour a été plus prononcée dans les villes où Nicolas Sarkozy arrive largement en tête, notamment les communes du plateau briard comme Saint Maur des Fossés, Saint mandé, Bry, Santeny et encore Périgny et Mandres les Roses.

Blancs et nuls en hausse partout

Les votes blancs et nuls progressent aussi dans toutes les villes, mais moins qu’au niveau national. Alors que 5,80 % des votants ont voté blanc ou nul en France contre 1,92 % au premier tour, soit une progression de 3,88 points, cette progression n’a été que de 2,88 points dans le Val de Marne, où cette proportion est passée de 1,60% à 4,48%. Les villes qui ont le plus voté blanc et nul correspondent à celles qui avaient le plus voté pour le Front National au premier tour, à l’instar d’Ablon sur Seine (18,93% pour Marine Le Pen au premier tour) qui a voté blanc/nul à 5,59% au second tour contre 1,44% au premier.

Reports de voix entre le premier et le second tour

Au total, 19 villes ont donné une majorité à Nicolas Sarkozy et 28 à François Hollande. Les sept villes dans lesquelles la droite (Sarkozy + Dupont-Aignan + Cheminade) était majoritaire par rapport à la gauche (Mélanchon+Artaud+Poutou+ Joly+Hollande) dès le premier tour sont celles où Nicolas Sarkozy a fait le meilleur score au second tour, soit plus de 56%. Celles dans lesquelles la droite a fait moins que la gauche (mais avec un écart de moins de 8 points) ont également donné Nicolas Sarkozy à plus de 50%. (Voir le tableau ci-dessous)
Dans les villes dont l’écart entre droite et gauche se situait entre 8,5 et 13 points au premier tour, en faveur de la gauche, deux cas de figures se sont produits. Rungis, Noiseau, Chennevières-sur-Marne et Ablon-sur-Seine ont donné plus de suffrages à Nicolas Sarkozy tandis que Vincennes et Maisons-Alfort ont donné une majorité à François Hollande. Dans le cas de Vincennes, qui a rallié plus de 13 % pour François Bayrou (soutenu par le maire Nouveau Centre Laurent Lafon) au premier tour et moins de 7% pour Marine Le Pen, les voix du MoDem se sont vraisemblablement reportées de manière plus importante sur François Hollande. Dans les cas de Noiseau et Ablon sur Seine, qui ont respectivement donné 16,60% et 19% à Marine Le Pen, le report du Front National, qui s’est aussi retrouvé dans les votes blancs et nuls, s’est aussi exprimé plus massivement vers la droite.

 

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF
Cet article est publié dans , avec comme tags Elections présidentielles 2012

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi