Faits divers | | 11/05/2012
Réagir Par

Echaffourée après un accident de moto

Un jeune homme est mort jeudi en fin d’après-midi à Créteil des suites d’une chute de moto, ce qui a suscité la colère de jeunes de son quartier qui ont pris à partie la police, a-t-on appris de sources concordantes.

La situation était toutefois rapidement revenue calme dans la cité du Mont-Mesly, a précisé la préfecture du Val-de-Marne. Peu avant 22H00, aucun signe de tension n’était perceptible dans le quartier.

Selon une source judiciaire, des témoins ont expliqué qu’ils avaient vu la victime tomber seule. “Pour nous, il n’y a aucun caractère suspect” à ce décès, a insisté cette source.
Une source policière a indiqué que le jeune homme était âgé de 17 ans tandis que selon la source judiciaire, il s’agit d’un jeune majeur, né en 1989.

Le drame s’est produit à 17H40 à côté de la cité du Mont-Mesly. Le jeune homme conduisait à toute allure, faisant des zigzags et roulant sur la roue arrière, lorsqu’il a durement chuté, explique la source policière. Il roulait sans casque, a ajouté la préfecture.
Au moment où les services de secours sont intervenus, ils ont été pris à partie pour des raisons que l’on ignore”, a expliqué la préfecture qui a également évoqué des jets de projectiles en direction des forces de l’ordre.

Malgré l’intervention du Samu, le jeune homme est décédé des suites de ses blessures à l’hôpital Henri-Mondor de Créteil où il avait été transporté. Des jeunes s’étaient également rendus à l’hôpital où ils ont menacé de représailles, selon la source. En début de soirée, le calme régnait toutefois aux abords de l’établissement où l’atmosphère était au “recueillement et à l’abattement“, selon la préfecture.

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
Aucun commentaire pour Echaffourée après un accident de moto
    Ajouter une photo

    N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    A lire aussi