Réagir Par

EELV au chevet du Centre IVG du Kremlin Bicêtre

Publicité

Une délégation d'élus d'EELV et du Parti Communiste, de Noël Mamère, député de la Gironde à Esther Benbassa, sénatrice du Val de Marne, en passant par Anny Poursinoff, députée des Yvelines, Monique Stanciu, adjointe au Maire de Villejuif, Muriel Roger, conseillère municipale de Villejuif, ou encore Mehdy Belabbas, adjoint au maire d’Ivry sur Seine et Bernard Chappelier, conseiller municipal du Kremlin Bicêtre, sont venus manifester leur soutien au Centre d'Interruption volontaire de grossesse (CIVG) du Kremlin Bicêtre, qui risque d'être regroupé au service maternité, à l'occasion de la journée de la Femme.  

Depuis 2001, le CIVG proposait aux femmes, sous le même toit, consultations, analyses, psychologues, salle d’opération, de réveil et de soins, dans des locaux dédiés à la contraception et à l’IVG. Aujourd’hui , un projet de l’AP-HP (Assistance publique des Hôpitaux de Paris) vise à regrouper ce service avec celui de la maternité. « Confronter une femme qui vient de se faire avorter à une femme qui vient de donner naissance peut être dévastateur. Avorter n’est pas une décision facile, alors si en plus on en rajoute avec ce genre d’image c’est intolérable. Sans oublier que ces femmes vont devoir côtoyer le personnel de l’hôpital et qu’il y a une réelle crainte de rencontrer quelqu’un que l’on connaît. Le regard des autres est tout aussi important. » explique l’une des membres de la coordination nationale des comités de l’hôpital et les personnels médicaux.

Pour Bernard Chapellier, conseiller municipal, il s’agit d’un problème financier. « Un avortement ne rapporte pas d’argent. C’est gratuit dans les hôpitaux publics. Je suppose que l’hôpital cherche à réduire ses coûts puisqu’il commence par rassembler ces deux services qui s’opposent. Et il finira surement par fermer la partie IVG invoquant une baisse des fréquentations. »

Claire Bretou, du Comité de soutien au CIVG de Bicêtre,regrette pour sa part qu’il n’y ait pas pas eu de concertation entre l’administration de l’hôpital et les personnels médicaux. « Jusqu’à présent il n’y pas eu de discussions entre les différents acteurs concernés. Seul la directrice du centre IVG nous communique quelques informations. Nous avons ainsi appris que les locaux du centre serviront à la chirurgie ambulatoire. Une autre question se pose: pourquoi le centre IVG n’a-t-il pas été aménagé directement dans le service de maternité dès son inauguration en 2009? »

 

 

 

Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

2 commentaires pour EELV au chevet du Centre IVG du Kremlin Bicêtre
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi