Société | Nogent-Sur-Marne | 13/02/2012
Réagir Par

Envolée de plumes autour de la future statue de Carla Bruni-Sarkozy

En l’an 2000, Outreau avait défrayé la chronique suite à l’érection d’un monumental  buste de François Mitterand au milieu d’un lotissement. Cette fois, c’est à Nogent sur Marne que cela se passe, et la future statufiée s’appelle Carla Bruni-Sarkozy. Elle fut mannequin et son minois est d’ordinaire plutôt apprécié des gazettes. Mais aujourd’hui, elle est d’abord la femme du président de la république. Et en pleine campagne présidentielle, cette silhouette, aussi fine soit elle, ne peut passer inaperçue. Alors que la Commission nationale des comptes de campagne et des financements de partis politiques vient d’être saisie pour inclure les frais de cette statue dans les comptes de campagne de Nicolas Sarkozy, retour sur cette affaire, les débats qu’elle a déjà suscités et ses derniers rebondissements.

Projet de statue
Ville d’accueil d’émigrés italiens originaires d’Emilie Romagne au début du vingtième siècle, Nogent compte de nombreux immeubles construits par des maçons italiens et a vu naître le fils de l’un d’entre eux, l’écrivain François Cavanna. Afin de leur rendre hommage, la ville a décidé, à l’occasion d’un projet immobilier situé au milieu de la Grande rue, de demander à son promoteur, Cogedim, d’accueillir une statue incarnant cette communauté dans le jardin de la résidence, qui soit visible depuis la rue.

Choix d’Elisabeth Cibot
Le choix de l’artiste se porte sur la sculptrice nogentaise Elisabeth Cibot (auteur notamment de la monumentale statue de Jean-Paul II à Lyon) en 2008. Il s’agit initialement de créer un bas-relief représentant le viaduc, puis une statue de maçon italien, et finalement une plumassière. Car il y avait à Nogent une entreprise de nettoyage de plumes d’autruche destinées à décorer les chapeaux qui employait beaucoup de femmes italiennes.

Débat sur le financement de la statue en Conseil municipal
Début 2011, le Conseil municipal vote la participation de la ville au financement de cette statue. Il est bien précisé que cette statue représentera une plumassière mais pas qu’elle sera inspirée du profil de Carla Bruni-Sarkozy. Au sein de l’opposition et même de la majorité, cette participation à hauteur de 41 672 € (le coût total doit être de 96 532 € mais le reste est payé par le promoteur Cogedim) fait néanmoins grincer des dents car trop onéreuse, et les élus d’opposition regrettent qu’il n’y ait pas eu d’appel d’offre. Ce à quoi le maire, Jacques JP Martin, répond qu’il s’agit d’un projet privé et qu’il n’y a donc pas lieu de procéder à un appel d’offre. « Notre participation vise simplement à permettre à cette statue d’être de meilleure facture et de plus grande dimension« , indique-t-il alors. La statue, en bronze, doit en effet faire 2,50 mètres de haut. (Voir article détaillé sur ce débat ou écouter le débat en séance à partir du temps 1h45:35).

Le nom de Carla Bruni-Sarkozy apparaît
C’est fin novembre 2011, à l’occasion d’une exposition d’Elizabeth Cibot au Carré des Coignard, qu’une première maquette de la fameuse statue de plumassière est présentée et qu’Elizabeth Cibot explique qu’elle s’est inspirée de Carla Bruni-Sarkozy à la demande du maire. (Voir le commentaire de Marie-France Godin sur notre site).

L’affaire devient nationale
En janvier 2012, Nogent Démocratie (parti politique local) dénonce cette dépense dans sa lettre d’information. Hier, c’est le journal le Parisien qui a consacré une  de ses pages nationales à cette affaire, reprise quelques heures plus tard par l’AFP et l’ensemble des médias, de Libération  à Gala en passant par le Télégramme.

La Commission des comptes de campagne saisie
Le même jour, Michel Gilles, conseiller municipal d’opposition, saisit la Commission nationale des comptes de campagne pour demander la réintégration du financement de cette statue dans les comptes de Nicolas Sarkozy. « Bien que cette initiative n’est probablement pas été conçue par l’équipe de campagne du candidat Nicolas Sarkozy, elle participe de fait à la campagne et doit à ce titre être rattachée au compte de campagne de Nicolas Sarkozy. Les contribuables nogentais n’ont pas à financer, à leur insu, une telle action. Je vous demande donc de nous aider à obtenir le remboursement de cette dépense inscrite par erreur au budget de la ville de Nogent sur Marne » motive-t-il dans son courrier.

De son côté, EELV Nogent sur Marne a également demandé officiellement au maire de revenir sur cet investissement. « Rendre hommage aux italiennes ouvrières, en imposant le portrait de la 1ère dame de France, ajoute aux mauvais choix d’un maire qui se veut être 1er de la classe en terre Sarkozienne. Après les arrêtés anti-pauvres, l’armement de la police municipale, l’installation de caméras de vidéo-surveillance, le refus d’application de la loi SRU, Monsieur Jacques JP Martin se raccroche à l’image du couple Sarkozy pour ne pas perdre la face », dénonce le parti écologiste dans un communiqué.

Pour le MoDem nogentais encore, le conflit d’intérêt est évident. « Un maire représentant l’UMP qui décide que la sculpture doit s’inspirer de l’épouse du président de son parti présente un conflit d’intérêts évident, qui plus est en période électorale. Dans le même ordre d’idée, pourquoi ne pas demander aux enfants de nos écoles de préparer un spectacle de fin d’année s’inspirant de la vie ou des chansons de Mme Carla Bruni-Sarkozy sous prétexte du jumelage de notre ville avec une ville italienne ? Ou encore modifier le logo représentatif de notre ville en s’inspirant de celui de l’UMP ? » s’interroge son représentant local, David Jourdan.

Quant au PS William Geib, également opposé à cet hommage à la première dame, il a ironisé en indiquant qu’elle avait sans doute vu plus de plumes sur les chapeaux dans les galas que dans les usines.

Le maire dément que la ville doive payer
Dernier rebondissement, selon une dépêche de l’AFP parvenue hier soir à 18 heures,  le maire a démenti que la mairie doive financer la réalisation de cette statue à hauteur de 41 672 euros et expliqué que le promoteur immobilier supporterait la totalité du montant de la fabrication. Il a en outre précisé que la date d’inauguration de la sculpture n’était pas encore arrêtée. « Elle aura lieu après l’élection présidentielle pour ne pas que l’on puisse dire que j’avais, avec cette statue, un quelconque objectif politique », a-t-il affirmé.

Suite à cette information, Michel Gilles a demandé au maire de bien vouloir s’expliquer sur ce dernier élément lors du Conseil municipal de ce soir, et préciser si la délibération du 27 janvier 2011 attribuant une participation de 41 672€ pour financer cette statue serait ou non appliquée. La séance, qui se tiendra ce lundi 13 février à 20 heures à la Scène Watteau, promet d’être animée…

Marc Arazi, conseiller d’opposition (Nogent c’est maintenant) a également indiqué qu’il réclamerait tous les documents contractuels passés entre la ville, Cogedim et l’artiste pour faire la transparence sur ce dossier.

En soirée, le site internet de la Mairie de Nogent-sur-Marne diffusait un communiqué dont le Maire devrait donner lecture lors du Conseil municipal de ce soir.

Explications d’Elisabeth Cibot
De son côté, la sculptrice Elisabeth Cibot, embarrassée par cette effervescence soudaine, s’est expliquée en indiquant qu’il ne s’agissait pas d’une statue de Carla Bruni mais d’une femme italienne, et que son visage était simplement inspiré de Carla afin de lui donner un air contemporain. Carla Bruni a simplement posé pour une séance de photos. Voir ci-dessous la vidéo Le Parisien-Aujourd’hui.

//

 

39 commentaires pour Envolée de plumes autour de la future statue de Carla Bruni-Sarkozy
  • Encore une « trash » campagne dont Nogent ne sort pas grandie, mais cette fois-ci internationale …
    Florilège :
    ++ tweets (verbatim) :
    * « Statue of Carla Bruni Sarkozy as a worker angers France: A FRENCH mayor’s plan to erect a statue of President Ni… http://t.co/CHPm5V4S »
    * « Le plus comique dans l’histoire de la statue de Carla, c’est que le maire de Nogent s’appelle Jacques Martin. Comme l’ex de Cécilia. »
    * « Cela étant, Jacques Martin qui pique Carla Bruni à Nicolas Sarkozy, c’est un juste retour des choses. »
    ++ Dessins humoristiques :
    * http://goo.gl/3Ck0R
    ++ Médias nationaux : M6, I-Télé
    ++ Facebook
    etc, etc …

  • et un hashtag !!!
    Aidons Nogent à nommer ses bâtiments publics. #AidonsNogent

    http://goo.gl/L5kvg

  • Les représentants du Modem à Nogent-sur-Marne expriment leur total désaccord avec le projet de statue inspirée du physique de Mme Carla BRUNI-SARKOZY.
    D’une part, nous attendons confirmation de l’abandon du financement public de cette statue car l’argent des contribuables peut servir des projets plus utiles en cette période de crise économique qui touche les nogentais ou leurs proches.
    D’autre part, un maire représentant l’UMP qui décide que la sculpture doit s’inspirer de l’épouse du président de son parti présente un conflit d’intérêts évident, qui plus est en période électorale.
    Dans le même ordre d’idée, pourquoi ne pas demander aux enfants de nos écoles de préparer un spectacle de fin d’année s’inspirant de la vie ou des chansons de Mme Carla BRUNI-SARKOZY sous prétexte du jumelage de notre ville avec une ville italienne ? Ou encore modifier le logo représentatif de notre ville en s’inspirant de celui de l’UMP ?
    Une politique municipale doit respecter la sensibilité de tous les électeurs et ne doit pas se livrer à des provocations inutiles à leur encontre.
    Le Modem se désole une fois de plus que la majorité municipale se livre à des initiatives qui donnent une image déplorable de notre ville.

  • A Nogent, d’après Twiter, nous aurions le maire le plus fayot de France ! – Mais bonne nouvelle, la ville ne participerait pas au financement, le promoteur COGEDIM, bon prince, accepterait de prendre à son compte le coût de la statue avec la tête de la moitié actuelle du Président, et ce, officiellement, sans aucune contrepartie, ni sur ce qui serait la raison de la décision du financement par la Mairie: le choix du visage, ni surtout financière. Bien entendu, rien d’occulte, la transparence dans les gestions municipales et dans le BTP ne le permettrait pas.
    Donc, les nogentais et particulièrement ceux de la « Petite Italie », sont gagnants sur toute la ligne, par le fait du Prince qui les administre, ils conserveront, sous une forme moins légère que le modèle, une Carla Bruni longtemps.. longtemps.. après.. que.. l’UMP… a… disparu…la statue…restera… dans la rue…
    – Une majorité soutient le maire dans sa promotion de l’image de la ville: « Dites du bien, dites du mal, mais parlez de nous » Très réussi, non?

  • Vu sur Twitter « J Martin, le maire le plus fayot de France »

  • C’est l’école du fan … 🙂

  • la réputation d’autocrate du Maire de Nogent désormais s’étend au delà des mers :

    http://www.telegraph.co.uk/news/newstopics/howaboutthat/9077537/Statue-of-Carla-Bruni-Sarkozy-as-a-worker-angers-France.html

    http://www.guardian.co.uk/culture/2012/feb/12/carla-bruni-sarkozy-bronze-statue

    et pendant ce temps le forcing continue sur un autre projet, le Pole d’Affaires Nogent Baltard, attribué à Eiffage par le Maire pour plus de 28000m2 à l’issue d’un appel d’offre ne portant que sur 14000m2… autorisant au passage une augmentation très importante du bénéfice du consortium promoteur par le dépassement des règles d’urbanisme en vigueur (qui permettaient 16000m2 sur la zone et 15m au lieu de 34m de hauteur) sans contrepartie à la hauteur des préjudices infligés aux Nogentais.

    http://adcnogent.blogspot.com/2012/02/recours-contre-plusieurs-permis-de.html

    Les décisions du Conseil Municipal viciées par la désinformation doivent être reconsidérées.

  • « C’est comme si on érigeait une statue de la Vierge Marie avec le visage de Brigitte Lahaie ou d’installer, dans les Mairies, un buste de Claude Guéant sous la déclaration des droits de l’homme ». Belle envolée de Daniel Morin sur France Inter ce midi !

  • J’ai eu l’occasion, au nom du Parti Socialiste, de dire au journal de treize heures de France inter toute l’indécence de choisir pour représenter une ouvrière, une dame dont les seuls titres de gloire sont d’avoir défilé sur les podiums, paradé à Eurodisney et infligé à un pauvre enfant apeuré les flashes des journalistes à Pétra. Dans toute statuaire publique il y a une intention éducatrice, ici on cherche le message….

  • La tête de Cala en bronze ne fait l’unanimité que parmi les godillots du CM actuel. Alors, une suggestion: comme les romains (des italiens!) pratiquaient pour leurs bustes en marbre: une tête interchangeable! A chaque élection, le maire de Nogent en place pourrait ainsi choisir de flagorner le nouveau président ou au contraire de le ridiculiser, la tête en place étant mise à prix et remplacée. Ainsi, du temps de Chirac on aurait eu droit à la tête de Bernadette, au début du mandat de Sarkozy celle de Cécilia jusqu’à ce que la belle s’envole, ou bien elle n’aurait été installée qu’après l’épisode du cocuage; puis ensuite celle de Carlita.
    Et si Eva Joly était élue….
    Y aurait-il une personnalité connue et appréciée qui ferait l’unanimité, comme Zahia par exemple.
    Plus sérieusement, et si on recherchait parmi les descendantes des véritables « plumassières » pour trouver un modèle à la « plumacière inconnue »?

  • « plumassière inconnue »

  • de tous les intervenants qui a vu le faciès de la sculpture?

  • Hier, j’ai réagi auprès du journal « Le Parisien » en posant la question suivante « Est-ce le contribuable nogentais qui paie ? Ou bien est-ce la COGEDIM présidée par M. Taravella qui termine son 3ème ensemble immobilier « la petite Italie » sur Nogent.
    Réponse du Parisien Libéré « Votre message a été rejeté » : Votre message et/ou contenu n’a pas été publié. En effet, selon la ligne de conduite de notre journal, Le Parisien/Aujourd’hui en France, les propos résolument agressifs dirigés à l’encontre d’une marque, d’un produit, d’un organisme, ou d’une personne ne sont pas admis sur cet espace »
    Je ne vois pas où est mon agressivité ! Etonnant ! Non ! Comme aurait dit Pierre Desproges

  • @16 CARFANTAN
    Votre réponse a été la même pour moi de la part du « Parisien ».
    Je pense qu’ils font un copiez-collez des commentaires qui dérangent.. et qui peuvent parfois gêner !!…
    N’oublions pas que la presse et les médias « sont souvent aux ordres ».
    La directrice du PARISIEN a été récemment décorée de la Légion d’Honneur par Nicolas Sarkozy. Cherchez l’erreur!…

  • @10 Michel Gilles
    Excellent le dessin, très ressemblant, trop drôle !!!…

  • L’addition va être lourde pour le Président candidat en campagne : ses déplacements dans l’hexagone et les DOM-TOM en utilisant les moyens de l’Etat et maintenant 80 000 euros pour la statue de « sa chère et tendre » transformée en plumassière !!…

  • Les médias nationaux seront ils présents ce soir pour le CM ?

  • Je ne vois pas pourquoi les Nogentais paieraient quelque chose pour cette statue.
    En effet, elle est dans une cour PRIVATIVE, celle de « derrière », après la grille qui ferme l’étroit passage entre les deux premirs immeubles !
    Donc, les Nogentais ne pourront pas en profiter !!!

    Dommage, d’ailleurs, car elle est bien réussie !

  • Bonne nouvelle, la ville (nous) ne serons pas mis à contribution : ce sont indirectement les acquéreurs qui en feront les frais.
    Il n’en demeure pas moins que cette flagornerie est parfaitement ridicule. Je n’ai rien contre Carla Bruni-Sarkozy mais je considère qu’il aurait mieux valu honorer une personnalité pouvant faire l’unanimité et s’épargner cette polémique. J’observe que notre ville fait rarement la une et qu’au cours de ces derniers mois des décisions malheureuses se sont accumulées : arrete anti glanage, statue ….
    Ce qui est stupéfiant c’est de constater qu’un vote avait bel et bien eu lieu pour le co-financement de la dite statue, la peur du scandale explique t elle ce revirement et cette volte face ? Nous ne le saurons probablement jamais bien que personnellement je reste étonné de cette soudaine générosité de la part du constructeur/promoteur.

  • L’information indiquant que la statue ne serait pas financée par la ville avait été donnée par le Maire dans sa communication en préalable au précédent Conseil Municipal du 23 janvier, comme en témoigne le « relevé officiel des décisions » disponible sur cette page. (voir « autres précisions », dernier paragraphe de la page 6). Ce n’est donc pas le battage médiatique actuel qui aurait fait « revirer » le Maire. Cette précision était donnée dans une communication officielle en réponse à un tract de l’association « Nogent Démocratie ».

  • Et dire que la servilite est si mal recompensee : Madame Montchamp est secretaire d’Etat et sera sans doute elue dans la nouvelle 4e circonscription des Français établis hors de France (Benelux). La vie est si injuste …

  • Amusant : pour l’édition canadienne du journal Métro, Nogent sur Marne devient une ville ouvrière (working-class town)… (« l’affaire » a été reprise dans différentes éditions de ce journal dans le monde, parfois à la Une comme à Bruxelles aujourd’hui)

    Amusant (bis) : les Italiens aussi croient que Nogent est toujours une « cité ouvrière » (città operaia).

    Intéressant : aidé par Twitter et ses retombées internationales, le « buzz » sur Internet autour de la statue « Valnurese » vient de dépasser en importance « l’émoi » national suscité en octobre 2011 par les arrêtés controversés du Maire contre la mendicité et la fouille des poubelles. En moins de 48 heures cette fois.

  • La mise au point du Maire à propos de cette affaire est à écouter dans l’enregistrement audio intégral en mp3 du conseil municipal de ce soir : http://www.nogent-citoyen.com/media/cm/nogent-sur-marne-conseil-municipal-du-13-02-2012.mp3

  • Questions :
    A qui appartient cette statue et cet arbre placés dans une copropriété privative ?
    Quelle pérennité pour la statue et l’arbre si la copropriété décide de s’en séparer ?
    La mairie procédera-t-elle alors aux rachats de cette statue et de cet arbre ?

  • Epoustouflant : retranscrite par une agence de presse internationale et traduite dans différentes langues à travers le monde au fur et à mesure des décalages horaires, l’information subit une certaine inflation : les hispanophones de Colombie estiment maintenant la statue de la plumassière nogentaise à 81 millions de dollars, et le très sérieux Washington Post parle de 81 millions d’Euros !! Si l’agence de presse AP ne rectifie pas son communiqué, la cote d’Elisabeth Cibot atteindra des sommets stratosphériques ! Avis aux acheteurs d’art !

  • Clin d’oeil : félicitations à David Jourdan, carrément « élu » par « Les inrocks » (sur la base de son commentaire ci-dessus ?) : http://www.lesinrocks.com/actualite/actu-article/t/78196/date/2012-02-13/article/sculpture-de-carla-bruni-en-ouvriere-une-entorse-a-lhistoire-de-lart/

  • @Yann : arrête de troller et fait un article 😉

  • Depuis un moment, le maire de Nogent donne une image de Nogent et donc de ses habitants désobligeante, voire préjudiciable. Bientôt nous serons la risée des parisiens et des autres villes de banlieues. Ne va-t-il pas nous sortir de terre un casino « Eric Woerth » ou une fontaine « Bettencourt » ou rebaptiser le conservatoire « J F Coppée » sous prétexte que ce dernier joue du piano avec deux doigts. On a déjà un dojo « David Douillet », on peut maintenant redouter le pire. Nous aurons bientôt le privilège d’habiter dans la ville la plus pêteuse de France! Et tout ça ce n’est que la surface…

  • ça bouge à nogent! on s’éclate, on a une ville très intéressante sur le plan sculptural et architectural, si, si, le monde entier nous envie.

  • Madame C. Dubois dans ce billet récent voulait t’elle mettre Nogent au niveau d’Athènes?
    Monsieur Y. Dubois dans ses commentaires #5 et 22 ne dément pas mais dans son #24 informe que lors du CM du 23 01 2011 avait été donné une information contraire au billet de Madame Dubois.
    Lors d’une réunion publique en date du 18 janvier 2011 en la Salle Charles De Gaulle qui avait pour objet les travaux de voirie du carrefour de la rue Charles 7 et de la Grande rue Charles De Gaulle , de la déviation de circulation et celle des bus 114-120 il était dèjà communiqué que cette statue serait dans l’espace privé ouvert occasionnellement au public . Il est vrai que nogent-citoyen n’a pas communiqué sur cette réunion.
    ce billet était un billet politique? dans quel but?

  • Comment ??? tous ces aimables contributeurs qui en ont après le maire n’avaient pas lu le PV du conseil Municipal du mois de janvier .

    Cette polémique inutile décrédibilise tous ces opposants .

  • @30 Y.Dubois Comme quoi même les bons magazines feraient bien de demander à leurs journalistes de se relire avant d’écrire et de vérifier leurs informations … 🙂

  • « nogentais », fidèle fan, tente en vain, une nouvelle fois, de prendre la défense de son idole !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *