Législatives 2012 | Accueil Val de Marne (94) Villiers-sur-Marne | 30/05/2012
Réagir Par

François Fillon vient soutenir Jacques-Alain Bénisti

François Fillon vient soutenir Jacques-Alain Bénisti
Publicité

L’ancien Premier ministre François Fillon s’est rendu, mardi 29 mai en fin d’après-midi, à l’Escale, le centre socio-culturel de Villiers-sur-Marne (Val-de-Marne). Une visite de courtoisie et de soutien au député UMP sortant de la 4e circonscription du Val-de-Marne, Jacques-Alain Benisti, maire de la commune et candidat à sa propre succession, et sa suppléante Laurence Sandlarz.

Après avoir fait le tour des installations de l’Escale et  échangé avec de jeunes boxeurs, François Fillon a pris la parole devant une centaine de militants UMP, parmi lesquels plusieurs élus locaux comme le député-maire de Saint Maur Henri Plgnol et son suppléant Jacques Leroy et encore les sénateurs Pierre Cambon et Catherine Proccacia,  pour
les remercier de l’avoir ‘toujours supporté, dans le sens sportif du terme« . Il a ensuite enchaîné avec les élections législatives à venir, appelant les militants UMP a accepter la défaite de la « bataille présidentielle« . L’ancien premier ministre candidat à la 2e circonscription de Paris a confié « ne rien regretter » du quinquennat écoulé.

L’ancien député de la Sarthe a ensuite mobilisé les troupes pour la campagne en cours, appelant les militants à se « comporter avec dignité » et à ne pas céder à l’injure, « comme les socialistes en 2007« . François Fillon a assuré que l’UMP était toujours un acteur majeur de la politique française. « Nous ne sommes pas là pour faire de la figuration, mais pour peser sur l’avenir politique de la France« .

 

 

Démontrant calculs à l’appui les dépenses envisagées par François Hollande et son équipe, François Fillon a ironisé sur les premiers pars de président de l’ancien député de Corrèze. « Je vous le dis, le président normal ne le restera pas longtemps, parce que la fonction ne l’est pas. Et personnellement,  il m’importe peu de savoir si François Hollande va à Bruxelles en train, en avion ou en voiture« , provoquant les rires de l’assistance. L’ancien Premier Ministre a appelé les électeurs de la circonscription à voter pour Jacques-Alain Benisti. « La France, c’est notre seconde famille, et une famille, ça se défend! » a t-il conclu.

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi