Réagir Par

Futur stade de rugby : un club d’entreprises pour soutenir Thiais-Orly

Futur stade de rugby : un club d’entreprises pour soutenir Thiais-Orly
Publicité

Alors que la compétition entre Thiais-Orly (Val de Marne) et Ris-Orangis (Essonne) pour accueillir le future grand stade de rugby est dans sa dernière ligne droite (La Fédération française de rugby (FFR) tranchera le 30 juin),  quinze entreprises du département, dont Ipsos, la Semmaris (marché de Rungis) et Pernod, viennent de créer un club pour défendre la candidature de Thiais-Orly.

Mise à jour du 29/06 : Le Grand stade de rugby ne se fera pas dans le Val de Marne

« A six kilomètres de la capitale, porté par lélan du Grand Paris et par une accessibilité nationale et internationale sans égal, Thiais-Orly est le territoire idéal pour assurer la profitabilité de la future enceinte de la FFR« , affirme le club dans un communiqué.
La présence « à 800 mètres » du site de l’aéroport de Paris-Orly est « un atout majeur » et « une garantie de performance pour la FFR« , insiste Franck Mereyde, directeur de l’aéroport de Paris-Orly. A l’initiative de l’opération, l’Agence de développement du Val-de-Marne entend « démontrer à la FFR que Thiais-Orly Rugby constitue le meilleur choix économique« , selon son directeur général Joël Gayssot.

Situé à 25 km de Paris, le site concurrent d’Evry Centre Essonne se situe à Ris-Orangis, sur l’emplacement d’un ancien hippodrome.

 

 

D’un coût total de 600 millions d’euros, le futur stade, qui devrait ouvrir ses portes à l’horizon 2017, sera doté d’une capacité de 82.000 places, d’un toit rétractable et d’une pelouse amovible. Il pourra d’accueillir les matchs internationaux du XV de France ainsi que d’autres manifestations (concerts, spectacles, salons…).
Source AFP

Mise à jour du 29/06 : Le Grand stade de rugby ne se fera pas dans le Val de Marne

Voir article précédent sur ce sujet

Voir article d’Essonne Info sur la mobilisation de l’Essonne autour du projet de Ris-Orangis

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi