Emploi | Bry-sur-Marne | 25/09/2012
Réagir Par

INA : nouvelle grève pour les salaires

Publicité

Alors que la négociation de la nouvelle convention collective de l’INA (Institut national de l’audiovisuel) doit s’achever mardi 9 octobre, après plus de trois ans de discussion, les syndicats CGT et CFDT seront en grève ce mercredi 26 septembre pour manifester à Paris où se tient le Conseil d’administration de l’entreprise publique. Deux éléments coincent encore : le niveau de la garantie annuelle d’augmentation et la revalorisation salariales des plus anciens.

«Dans la nouvelle convention, notre prime d’ancienneté de 0,8% disparaît, ainsi que l’augmentation automatique d’un échelon tous les quatre ans. Au total, nous avons chiffré cette double perte à 1,30% d’augmentation annuelle. Or, la direction nous a proposé une garantie annuelle d’augmentation de 1,1 %, le compte n’y est pas, explique Françoise Lamontagne, déléguée CGT Ina. Cette augmentation est justifiée par la technicité acquise par les personnels chaque nouvelle année.»

Les syndicats souhaitent également une revalorisation générale des salaires alors que les nouveaux embauchés bénéficieraient d’une meilleure rémunération, provoquant un décalage entre les différents personnels d’un même poste.

De son côté, la direction de l’Ina indique que rien n’est encore signé et que la négociation est en cours jusqu’au 9 octobre. «Nous sommes dans le déroulement normal des négociations mais les syndicats ont pris l’habitude de manifester à chaque tenue du Conseil d’administration», commente un porte-parole.

 

 

Le rassemblement est prévu à partir de 14h30 devant le 83 rue de Patay à Paris.

Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi